L’ambiance était donc un peu différente sur le site, mais le public n’était pas moins nombreux et a comblé les estrades de l’arène BB Horse et du stade Stutteri Ask pour assister à la finale de paradressage en reprise libre et à la finale individuelle de saut d’obstacles.
 
Par pur hasard, nos deux Canadiennes se sont mesurées à leurs épreuves respectives exactement en même temps, mais à deux endroits différents. Tiffany Foster, qui détenait la 15e place, est entrée en piste pour la finale individuelle de saut d’obstacles, tandis que Roberta Sheffield, qui occupait le 7e rang à l’issue des deux épreuves précédentes, a livré sa reprise libre en musique arrangée par Avery Maude Dressage.

Team Canada Herning Update - Worlds Wrap Up

Roberta Sheffield a livré une splendide performance sur Fairuza (Wonky), ce qui lui a valu une note de 72,8 % et une 6e place au classement final. « C’était merveilleux de pouvoir passer à la reprise libre », a déclaré la cavalière à sa sortie de la carrière. « Je serai satisfaite de ma note, peu importe ce qu’elle sera, car mon objectif ultime était de me rendre à la reprise libre. C’était important pour moi, je voulais rendre le Canada fier. J’espère que nous avons réussi. »

Team Canada Herning Update - Worlds Wrap Up

Roberta Sheffield et son cheval Fairuza (Wonky)
Source : Cealy Tetley

« J’ai conçu la performance. Je voulais quelque chose d’assez simple qui me permettrait de performer avec fluidité. Avery Mooreaude Dressage a arrangé la musique pour moi. Avery a acheté Double Agent, ma monture de Rio, pour moi. Nous avons donc bouclé la boucle ensemble. »

« Fairuza a toujours obtenu d’excellents résultats pour ses cessions à la jambe. Elle a une superbe amplitude dans ses mouvements latéraux. Je voulais vraiment mettre l’emphase sur ses forces en combinant des mouvements de façon intéressante. Somme toute, je veux juste retourner dans la carrière et recommencer! », a conclu l’athlète.

Clive Milkins, le chef de l’équipe de paradressage, partageait son enthousiasme : « Je suis tellement content de Roberta. Elle a livré des performances de plus en plus solides et a bien suivi ses entraînements. La reprise libre d’aujourd’hui n’a pas fait exception. Toutes ses notes, sauf une, étaient d’environ 75 ou 74 %. Je ne peux pas demander mieux! » 

Team Canada Herning Update - Worlds Wrap Up

Rich Neale (groom), Dr Alan Manning (vétérinaire de l’équipe), Taylor Campbell (physiothérapeute de l’équipe) et Jamie-Ann Goodfellow (coordonnatrice de programme, paradressage) observent l’échauffement de l’athlète de paradressage Roberta Sheffield alors qu’elle s’apprête à entrer dans la carrière pour sa deuxième reprise.
Source : Personnel de CE

En parlant de la conclusion des championnats, M. Milkins a partagé ses réflexions sur la dernière semaine et sur l’avenir. « Ce qui m’emballe le plus est le fait que nous nous sommes améliorés depuis Tokyo. Bon, il est vrai que nous n’avons pas encore les résultats escomptés, mais l’équipe a mieux performé qu’à Tokyo et nous avons été impressionnés de voir à quel point tout le monde travaillait bien ensemble. Nous avons connu des hauts et des bas au niveau des notes et des performances, mais c’est la réalité du sport. » 

Team Canada Herning Update - Worlds Wrap Up

Les membres de l’équipe canadienne de saut d’obstacles Beth Underhill, Tiffany Foster et Amy Millar posent aux côtés de Jody Schloss après la complétion de sa deuxième reprise de paradressage aux Championnats.
Source : Personnel de CE

« Nous allons maintenant retourner à la maison, réfléchir, rebondir et analyser les points forts. Nous allons nous baser sur les réussites pour nous préparer pour Paris, qui a lieu dans deux ans. L’avenir s’annonce prometteur en général. C’est maintenant vraiment du dressage “parallèle”. Le calibre des chevaux et les connaissances des athlètes et des entraîneurs augmentent à chaque grand Jeu. Les chevaux ont plus de régularité. Ils sont plus légers et mieux entraînés », a-t-il ajouté.

« Nous avons d’excellents entraîneurs. Tout le monde a de plus grandes connaissances et les grooms s’occupent des chevaux à merveille. Les entraîneurs nous connaissent maintenant et commencent à identifier les talents et à dire au public que le paradressage est un sport excitant qui ne vise pas seulement la thérapie. »

Team Canada Herning Update - Worlds Wrap Up

Tiffany Foster a connu une performance parfaite en première ronde, ce qui lui a permis de passer du 15e au 9e rang. La deuxième ronde lui a toutefois donné du fil à retordre, puisqu’elle a fait tomber deux barres et obtenu une pénalité de temps. Elle a ainsi conclu la finale individuelle en 12e place avec un total de 17,95 pénalités.

« C’était une très belle expérience », a expliqué la cavalière. « J’aimais bien mon cheval avant, mais là je l’adore. Ce qu’il m’a donné et m’a fait vivre cette semaine, c’est génial, et c’est mon souvenir le plus précieux. Et quoi dire du soutien de tout le monde… Le public, les personnes qui sont venues nous encourager, tout le monde qui nous a regardés. Je reçois toujours des tas de messages sur mon téléphone, peu importe le résultat. Je suis aux anges ! »

Team Canada Herning Update - Worlds Wrap Up

Tiffany Foster et Figor franchissent un obstacle dans le stade Stutteri Ask à Herning.
Source : Cealy Tetley

« Une athlète canadienne qui accède au top 25 des grandes stars de notre sport, c’est super », a dit Eric Lamaze, le chef de l’équipe de saut d’obstacles. « Faire partie du groupe ultime des 12 derniers couples à sauter aux Championnats du monde, c’est une belle réussite. Je suis très fier de Tiffany et extrêmement heureux pour elle et (ses propriétaires) Carlene et Andy. »

« Cette expérience était tout simplement incroyable. En tant que chef d’équipe, je suis fier de beaucoup de moments. Je pense que tout le monde a appris quelque chose », a ajouté M. Lamaze en parlant de son expérience aux Championnats dans son nouveau rôle.

Team Canada Herning Update - Worlds Wrap Up

Les athlètes de dressage ayant quitté les lieux pour vaquer à leur entraînement, Christine Peters, la chef de l’équipe de dressage, a fait un retour sur les événements de la semaine.

« Je pense que le Canada a bien réussi à Herning en général. Nous savions que notre équipe de dressage est encore en développement. La monture de Ryan Torkkeli, Sternenwanderer, démontre un grand talent pour Paris. Naima est encore très jeune et monte certains chevaux prometteurs, donc nous avons de belles attentes.  

Team Canada Herning Update - Worlds Wrap Up

Ryan Torkkeli et Sternenwanderer célèbrent la fin de leur reprise à leurs tout premiers Championnats du monde.
Source : Cealy Tetley

Pour revenir à Para, nous sommes très satisfaits de Bert, qui figure parmi les cinq meilleurs au monde et a terminé dans le top six en reprise libre. On ne peut évidemment pas demander mieux. Nous connaissons les points à améliorer et je pense qu’avec un peu de travail elles pourront obtenir une médaille dans deux ans.

En bref, je suis très satisfaite de cette équipe et de la façon dont les athlètes ont uni leurs efforts, non seulement en dressage, mais en paradressage aussi. Je suis extrêmement fière de tout le monde. »

Team Canada Herning Update - Worlds Wrap Up

Les athlètes de voltige, dont les épreuves ont eu lieu plus tôt dans la compétition, ont fait une déclaration en faveur de la croissance de leur sport au Canada. D’autres pays ont mentionné à quel point la discipline a fait du chemin, tandis que des membres de la communauté canadienne ont déclaré avoir développé un intérêt envers cette unique discipline.

Team Canada Herning Update - Worlds Wrap Up

Averill Saunders félicite sa monture de voltige Rockemotion, un Westphalien appartenant à Hans-Peter et Marlies Krukenburg et Kai et Nina Vorberg (longé par Nina Vorberg). Le couple a obtenu leur meilleure note à vie en programme technique au deuxième jour de leur compétition de voltige dans l’arène Jyske Bank Boxen.
Source : Kaiser Impressions

« Cette compétition a représenté une superbe occasion de partager notre passion pour notre sport et de montrer nos parcours », a déclaré Kathleen Saunders, la chef de l’équipe de voltige. « L’endroit est magnifique. Les bâtiments, le site, la nourriture, la planification, tout était impressionnant. L’arène de concours était de loin ma préférée! »

Team Canada Herning Update - Worlds Wrap Up

Durant les Championnats du monde de Herning, nous avons pu remarquer un grand changement au niveau de l’importance accordée aux grooms dans le sport équestre. Nous avons pu rencontrer Caroline Holmberg, qui travaille pour Artisan Farms et s’occupe de Figor, le cheval de Tiffany Foster. Elle était l’une des douze grooms de l’équipe canadienne à participer à cette compétition de dix jours.

« L’expérience a été très agréable pour les grooms. Ils ont définitivement amélioré la façon dont ils organisaient les choses pour nous. J’ai trouvé très bien qu’il y ait un bon et grand restaurant pour les grooms dans la zone de l’écurie. Nous pouvions avoir des breuvages, du café et de la nourriture à tout moment de la journée. C’était accessible et nous n’avions pas à marcher loin », a expliqué Mme Holmberg. « Ils ont aussi créé un système de nourriture à emporter afin que l’on puisse ramener nos repas à l’écurie. C’était très facile. »

Un autre changement important était la reconnaissance publique des grooms. « C’était très amusant de pouvoir être inclus dans les photos et d’apparaître à l’écran dans l’arène lorsqu’on annonçait notre nom. Je n’ai jamais vu de tel en vingt années de carrière. Dans l’arène de saut d’obstacles, ils ont annoncé le groom avec une photo. C’était vraiment plaisant qu’on nous mentionne. Je dirais que c’était les deux moments forts de la semaine. » 

(À gauche) Sur le site du concours, des affiches et des messages sur les écrans ont permis de souligner le travail des grooms. (À droite) Tiffany Foster donne un câlin à sa groom Caroline Holmberg après l’une de ses rondes de saut d’obstacles.
Source : Personnel de CE

En plus de ses efforts envers les grooms, l’équipe organisatrice de Herning a également mis les bouchées doubles pour mettre le développement durable et le bénévolat de l’avant, ainsi que pour mettre l’emphase sur le bien-être équin.

« Nous apprécions énormément la planification détaillée du comité organisateur de Herning 2022, qui était guidé par leur président Jens Trabjerg et la directrice générale Malou Trabjerg. Herning était un événement de calibre mondial » a déclaré James Hood, le chef de mission et le directeur, Haute performance, de Canada Équestre (CE).

L’événement était accueillant et convivial et était propice à l’esprit de camaraderie et au développement des équipes, ce qui était notre objectif en venant ici. Nous avons connu des hauts et des bas en compétition, mais les membres de l’équipe se sont soutenus les uns les autres, et ce, dans toutes les disciplines. Les athlètes, les entraîneurs, les grooms, les vétérinaires, le personnel de soutien, les partisans, les chefs d’équipe et le personnel de CE présent se sont tous rassemblés pour célébrer leurs efforts et résultats. Nous sommes extrêmement reconnaissants envers la ville hôte de Herning, les communautés avoisinantes et la population danoise pour leur hospitalité. Nous souhaitons également remercier toutes les personnes qui ont été impliquées dans l’organisation de ces Championnats réussis et qui nous ont fait vivre une expérience formidable. »

(À gauche) L’obstacle de la ville de Herning dans le stade Stutteri Ask. (À droite) Lynn Foster, la mère de Tiffany Foster, est connue comme étant la fan numéro 1 de l’équipe équestre canadienne. Elle fait toujours de la place dans sa valise pour son ensemble du Canada.
Source : Personnel de CE, Cealy Tetley

L’équipe canadienne de concours complet participera aux Championnats du monde de Pratoni, en Italie, à compter du 14 septembre 2022. Leur discipline nécessite une variété d’établissements qui n’étaient pas disponibles à Herning. M. Hood s’y rendra afin de soutenir l’équipe en tant que chef de mission dans moins d’un mois. Kelly Houtappels-Bruder représentera également le Canada aux Championnats du monde d’attelage du Pin-au-Haras, en France, du 15 au 18 septembre.

Il avait aussi quelques mots à dire sur la prochaine étape de qualification en vue des Jeux olympiques : « Nous allons miser toute notre concentration et tous nos efforts pour nous entraîner et nous organiser en vue des Jeux panaméricains, lesquels auront lieu à Santiago, au Chili, en octobre 2023. L’équipe de conseillers techniques, ainsi que toutes les équipes de soutien et entraîneurs que nous avons en main, auront toutes les connaissances, habiletés et motivations pour s’y rendre. Paris approche à grands pas et nous avons bien hâte de parcourir les deux années qui nous en séparent! »

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.