Ottawa, ON, le 4 mars 2022 – La collectivité équestre internationale déplore le départ d’un géant du milieu, Monsieur James Gregory (Greg) Greenough, décédé le 27 février dernier à l’âge de 91 ans.

Né le 29 juillet 1930, Greenough a grandi à Regina (Saskatchewan) et a été diplômé de l’Université de Saskatchewan. Passionné de hockey, il a fait partie de l’équipe des Huskies de l’Université de Saskatchewan et de celle des Regina Pats. Il a toutefois renoncé à une carrière professionnelle au sein des Canadiens de Montréal pour entrer dans le domaine des affaires. Établi à Edmonton (Alberta), il se joint à Winspear Hamilton et devient comptable agréé, puis il obtient le titre prestigieux de FCA (Fellow de l’Ordre des comptables agréés) en remerciement de ses contributions à la profession. Aux côtés de Sandy Mactaggart et de Jean de La Bruyère, il fonde Maclab Enterprises en 1958 et en devient président et directeur général, un poste qu’il occupera durant plus de 35 ans, avant de siéger à la présidence du conseil d’administration en 1997. Ces partenaires ont joué un rôle important dans la création d’un patrimoine immobilier tant dans l’ouest du Canada qu’aux États-Unis.

Tandis que plusieurs se souviennent de sa carrière d’entrepreneur, le milieu équestre se rappelle du merveilleux soutien qu’il a offert à sa fille, Gail, de même qu’au sport de saut d’obstacles canadien dont il était un fervent partisan. Suivant de près la carrière de sa fille, Greg avait acquis pour elle Mr. T, le cheval avec lequel une page d’histoire s’est écrite lorsque Gail a été couronnée Championne du monde à Aix-la-Chapelle en 1986. Gail Greenough a ainsi été la première athlète féminine et la seule Nord-américaine à avoir fait la conquête de ce titre.

Le bienveillant soutien de Greg allait bien au-delà de sa propre famille. Il a formé des syndicats afin de pouvoir placer des montures de qualité à la disposition des athlètes canadiens. Damuraz en est le parfait exemple. Ce cheval était le partenaire de Mark Laskin lorsque l’Équipe canadienne a gagné la médaille d’or en 1980 aux Jeux olympiques alternatifs de Rotterdam (Pays-Bas). Il a également servi sous la selle d’autres vétérans de l’Équipe canadienne, notamment Dayton Gorsline ainsi que l’athlète olympique Jonathan Asselin, à l’aube de leur carrière professionnelle.

L’incursion de Greg dans le secteur administratif du sport a débuté en 1980 lorsqu’il a accédé à la présidence de l’Edmonton Northlands Horse Show. Il est reconnu pour avoir modernisé le concours à un tel niveau de qualité qu’il pouvait peu après accueillir les épreuves de sélection de l’Équipe canadienne en vue des grands jeux. En 1981, il a été élu à la présidence de la Fédération équestre d’Alberta, puis à la présidence de la fédération nationale, un poste qu’il a occupé de 1984 à 1992. Au cours de son mandat à la Fédération équestre canadienne (connue désormais sous le nom de Canada Équestre), Greg a mis sur pied des comités de disciplines, conscient que le succès serait au rendez-vous si chacune se concentrait sur ses propres besoins. Ceci a conduit à la composition du conseil d’administration de Saut d’obstacles Canada, pour régir cette discipline des niveaux de base jusqu’aux podiums.

Les réalisations de cet homme d’affaires avisé a bientôt éveillé l’attention de la Fédération équestre internationale (FEI) et, en 1990, il a été nommé vice-président du comité des finances, un poste qu’il a occupé jusqu’en 1998. Il a aussi agi comme représentant canadien auprès de la FEI, de 1984 à 1995.

En plus des nombreux rôles qu’il a joués au sein des sports équestres, Greg a collaboré de très près avec le Comité olympique canadien. De 1991 à 2005, il s’est vu confier diverses fonctions, dont celles de vice-président (1993 à 1995) et de président du conseil d’administration (1998 à 2001). Il a aussi pris une part active à de nombreuses éditions de Jeux olympiques, notamment à titre de directeur du Vancouver 2010 Olympic Bid Corporation qui a connu beaucoup de succès. On lui doit également l’obtention des Jeux panaméricains de 1999 où il a été à la fois membre du comité de mise en candidature et du comité d’organisation en vue de l’édition de Winnipeg (Manitoba).

Les énormes contributions de Greg Greenough au sport lui ont ouvert la porte, en 2001, de l’Alberta Sports Hall of Fame et de l’Edmonton Sports Hall of Fame, en 2002. Considérant tout ce qu’il a accompli pour améliorer et faire évoluer les sports équestres, le Panthéon équestre de Saut d’obstacles Canada l’a chaleureusement accueilli lors de la cérémonie d’intronisation de 2019.

« Greg Greenough était un gentleman, un exemple et une inspiration », a dit Mark Samuel, vice-président FEI et président du Panthéon équestre de Saut d’obstacles Canada. « Il a représenté le sport et le pays avec beaucoup de classe, de dignité et de détermination. Ce fut un honneur de faire accéder cet homme et ses considérables réalisations au Panthéon équestre de Saut d’obstacles Canada. Il va nous manquer. »

Greg Greenough était l’époux de sa bien-aimée Audrey (1930-2002). Il laisse dans le deuil sa soeur, Beth (Jim), et ses enfants, Jim (Dianne, John (Debbie) et Gail, ainsi que ses petits-enfants, Chris (Alisha), Geoff, Amanda (Adrian), Adam (Laura) et Erin ; et ses arrière-petits-enfants, Felix, Lucy, Charlie, Kaia et Jasper.

Une commémoration aura lieu en famille ce printemps. De préférence à des fleurs, prière de faire un don à la University Hospital Foundation. Voici le lien: givetouhf.ca/ways-to-give.

Greg Greenough – 1930 to 2022

James Gregory « Greg » Greenough – 1930 à 2022
Source : Panthéon équestre de Saut d’obstacles Canada

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.