Calgary (Alberta), le 9 septembre 2023 – L’équipe canadienne de saut d’obstacles a pris la troisième place de la Coupe des nations BMO du samedi 9 septembre, au tournoi Masters CSIO5* de Spruce Meadows à Calgary, en Alberta. Le premier et le deuxième rang ont été attribués respectivement à l’Irlande et à l’Allemagne.

Titrée l’an dernier dans cette épreuve, l’équipe suédoise a été la première à entrer dans l’International Ring, suivie de l’Irlande, de la Grande-Bretagne, de la Belgique, du Canada, de l’Allemagne et des États-Unis. Le premier parcours s’est révélé bien ardu, puisque quatre équipes ont enregistré un résultat de deux chiffres. La Suède n’a d’ailleurs pas pu s’offrir une deuxième manche, ayant cumulé 34 pénalités.

Trois athlètes ont également essuyé une chute, un nombre plutôt inhabituel dans une Coupe des nations cinq étoiles. L’Irlandais Conor Swail, qui est actuellement quatorzième au monde, est tombé de selle à l’obstacle d’eau et n’a pu revenir pour la deuxième manche. Son équipe n’avait donc plus l’option de se départir d’une note.

[traduction] « C’était une réelle bataille aujourd’hui, a déclaré le chef d’équipe, Ian Millar, qui a mené le Canada à la victoire dans cette Coupe des nations BMO en 2006 et en 2014. Les difficultés du parcours et du sport étaient évidentes. Je suis soulagé que personne ne se soit blessé, mais cela nous rappelle que notre sport est risqué. Les athlètes d’expérience donnent l’impression que c’est facile, mais un problème peut survenir à tout moment et avoir de graves conséquences. »

L’équipe canadienne composée de Mario Deslauriers, Erynn Ballard, Amy Millar et Tiffany Foster est revenue dans l’arène pour la deuxième manche en siégeant au deuxième rang (quatre pénalités), juste derrière l’Irlande (une pénalité). La compétition est demeurée féroce entre ces deux pays et l’Allemagne, et ce, jusqu’à la toute dernière performance. 

Canadian Show Jumping Team Third in BMO Nations’ Cup

Mario Deslauriers et Emerson. Source : Cealy Tetley 

Mario Deslauriers a entamé la première manche pour le Canada en délogeant une seule barre et en cumulant trois pénalités de temps, pour un total de sept pénalités. Le cavalier de 58 ans originaire de Venise-en-Québec (Québec) montait Emerson (Eldorado van de Zeshoek x Berlin), un Warmblood belge de 11 ans appartenant à Wishing Well Farm LLC avec qui il a remporté la Coupe des nations CSIO4* de Wellington plus tôt cette année.

Le duo a franchi pour une deuxième fois le parcours conçu par Leopoldo Palacios. Il a fait tomber une barre à la combinaison triple, cumulant ainsi quatre pénalités supplémentaires. 

Canadian Show Jumping Team Third in BMO Nations’ Cup

Erynn Ballard et Gakhir. Source : Cealy Tetley

Ce fut ensuite le tour d’Erynn Ballard (Tottenham, Ont.) de livrer sa performance pour l’unifolié. La cavalière a signé un premier parcours parfait sur Gakhir (Sparatacus x Labor’s VDL Indorado), le Warmblood néerlandais de 12 ans d’Esperanza Imports LLC et Ilan Ferder qu’elle a monté à la finale de Coupe du monde de 2023.

Le couple a été plus malchanceux en deuxième manche en délogeant une barre et en empiétant dans l’eau, ce qui lui a valu un total de huit pénalités. Erynn Ballard a participé à sa toute première Coupe des nations à ce même événement, en 2006, où elle a aidé le Canada à prendre la victoire de l’épreuve pour la première fois.  

Canadian Show Jumping Team Third in BMO Nations’ Cup

Amy Millar et Truman. Source : Cealy Tetley

Troisième partante pour le Canada, Amy Millar (Perth, Ont.) a quant à elle livré deux solides performances. Aux rênes de Truman (Mylord Carthago x Kolibri), le Selle Français de 14 ans de Millar Brooke Farm Ltd. et Overlund, la cavalière s’est révélée être l’une des quatre athlètes à réussir un sans-faute en première manche. L’athlète et sa monture, qui avaient déjà remporté ensemble la Coupe des nations BMO 2021, ont ensuite effectué un deuxième parcours presque parfait, à l’exception d’une barre délogée.

[traduction] « J’étais très fière de Truman aujourd’hui. Il a sauté merveilleusement bien en première manche. C’était parfait, a dit Amy Millar. Nous avons à peine frôlé le vertical en deuxième ronde et cela m’a donné des indices sur ce que je dois faire pour nous améliorer. »

[traduction] « Spruce Meadows est toujours spécial, a ajouté la cavalière. Nous avons très envie de gagner ici. Le public est incroyable. On nous a beaucoup félicités et tout le monde est satisfait de nos performances. Le niveau de compétition est très élevé et cela nous servira de rappel pour notre position à l’international. Être troisième ici n’est pas mauvais du tout! C’est ce que nous retenons sur notre voie vers Paris. » 

Canadian Show Jumping Team Third in BMO Nations’ Cup

Tiffany Foster et Figor. Source : Cealy Tetley

C’est Tiffany Foster qui a pris le dernier départ pour le Canada, sur la selle de Figor (VDL Groep Zagreb x C-Indoctro), un Warmblood néerlandais de 13 ans qu’elle possède en copropriété avec Artisan Farms LLC et qu’elle a monté aux Championnats du monde. L’athlète de Langley (Colombie-Britannique), qui a deux Jeux olympiques à son actif, a franchi son premier parcours à la perfection en excédant à peine la limite de 78 secondes (quatre pénalités). Leur deuxième manche s’est révélée tout aussi dénuée d’erreur, mais cette fois plus rapide, ce qui a permis au Canada de conclure l’épreuve avec un total de 12 pénalités et la médaille de bronze.

[traduction] « Je tiens d’abord à dire que mon cheval a été formidable. Il a livré un double sans-faute. Il était incroyable aujourd’hui, a dit Tiffany Foster. Les pénalités de temps en première manche étaient complètement ma faute. En Coupe des nations, on se concentre sur les obstacles et dans ce cas-ci, il fallait aussi se concentrer sur la montre. Je suis très heureuse d’avoir pu terminer avec un sans-faute pour l’équipe. »

[traduction] « Je me sens honorée d’avoir été choisie comme dernière partante par Ian [Millar], a ajouté la cavalière. Je sais que cela vaut beaucoup pour lui et je suis heureuse d’avoir bien réussi. »

L’athlète a ensuite tenu à remercier les hôtes et la foule de Calgary. [traduction] « L’équipe canadienne a emmené et monté tous ses meilleurs chevaux. On pouvait voir que nous prenions la Coupe des nations très au sérieux. Nous sommes très reconnaissants de tout ce que Spruce Meadows fait pour la discipline de saut d’obstacles et du soutien financier de BMO dans cet événement. Nous remercions également nos partisanes et partisans d’être venus. »

À l’issue de cette épreuve haletante, la victoire a été décernée à l’Irlande, qui a pu tenir la Coupe BMO pour la première fois depuis 2001 grâce à une dernière manche dénuée de fautes (cinq pénalités). L’argent a été décerné à l’Allemagne (6 pénalités) et la quatrième place, à la Grande-Bretagne (41 pénalités). La Belgique a finalement pris le cinquième rang avec 57 pénalités.

[traduction] C’était un excellent concours et je suis très fier de toutes et tous les membres de notre équipe canadienne, a conclu Ian Millar. Nous visons maintenant les Jeux panaméricains du Chili et tout le monde se perfectionne et prépare ses chevaux. Nous voulions bien faire ici et c’est une réussite, mais l’objectif est de remporter l’or à Santiago. »

L’équipe canadienne de saut d’obstacles participera aux Jeux panaméricains de Santiago, au Chili, du 20 octobre au 5 novembre 2023.

Pour voir tous les résultats du tournoi Masters CSIO5* de Spruce Meadows, veuillez visiter le site Web https://www.sprucemeadows.com/masters/ (en anglais). 

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.