Santiago 2023 – Update Day 3

Nos jeunes athlètes féminines de dressage ont démontré que tout est possible à qui ose et n’abandonne jamais. Elles ont persévéré devant les hauts et les bas de leur sport, dont les nombreux défis qui ont jalonné leur voie vers Santiago 2023. Grâce à leur ténacité, elles ont réussi à atteindre leur objectif ultime : remporter une médaille et, avec elle, un billet pour les Jeux olympiques.

La jeune équipe avait livré de solides performances lors de la première journée de compétition. Avec seulement deux places disponibles pour Paris 2024, elle devait viser d’excellentes notes au deuxième jour pour se hisser sur le podium. Béatrice Boucher, une cavalière sur le petit tour, a participé à la reprise Intermédiaire I, tandis que ses trois compatriotes ont disputé le Grand Prix Spécial du grand tour.

Santiago 2023 – Update Day 3

L’équipe médaillée de bronze en dressage de Santiago 2023 composée de (gauche à droite) Naima Moreira-Laliberté, Mathilde Blais Tétreault, Camille Carier Bergeron et Beatrice Boucher
Source : Cealy Tetley

Les cavalières ont répondu à l’appel en offrant de nouvelles performances remarquables, tout en brillant chacune à leur façon. La vedette de la journée était Camille Carier Bergeron, la cadette de 23 ans de l’équipe, qui a battu un record personnel et obtenu le plus haut rang au classement pour le Canada (sixième place).

Déjà unies par leurs origines québécoises, les athlètes semblaient devenir de plus en plus solidaires au fur et à mesure que l’atteinte d’une médaille se concrétisait. Les résultats sont demeurés incertains jusqu’à la fin, puisque le Chili, pays hôte des Jeux, les suivait de très près. La différence entre la deuxième et la troisième place s’est également révélée très mince grâce aux derniers partants du Canada et du Brésil. L’or était quant à lui déjà décidé en raison de l’avance des États-Unis. 

Santiago 2023 – Update Day 3

Béatrice Boucher et Summerwood’s Limei
Source : Cealy Tetley

Béatrice Boucher (Saint-Dominique, Qc) a effectué la plus longue reprise de la journée avec élégance aux rênes de Summerwood’s Limei (LondonDerry x Weltmeyer). Le duo n’a pas réussi à surpasser sa note de la veille, mais a tout de même atteint son objectif de dépasser le 70e percentile avec un beau résultat de 70,471 %.

« Limei » est une Hanovrienne de dix ans appartenant à Monica von Glahn. Elle était accompagnée de sa groom, Amelié Sauriol, et a livré une féroce compétition lors du Prix St. Georges. Sa cavalière était tout aussi satisfaite de sa performance de la deuxième journée : [TRADUCTION] « Je suis tellement reconnaissante. Elle a décroché un autre 70 pour le Canada et je suis très chanceuse de l’avoir et de pouvoir porter la feuille d’érable sur son dos. C’est extraordinaire. »

Santiago 2023 – Update Day 3

Camille Carier Bergeron et Sound of Silence 4
Source : Cealy Tetley

Camille Carier Bergeron (Laval, Qc) a été la première Canadienne à entrer dans la carrière du Grand Prix Spécial, sur la selle de Sound of Silence 4 (San Amour I x Limes), le hongre westphalien de 15 ans de Gilles Bergeron (groom : Joanie Carrier).

Le couple, qui a connu quelques déceptions la veille, a fait un retour grandiose en battant son record personnel de Grand Prix avec un résultat de 74,511 %; la plus haute note obtenue par le Canada ce jour-là.

[TRADUCTION] « Je viens de vivre la meilleure performance de ma vie. Je suis ravie et je suis tellement heureuse d’avoir une équipe aussi géniale et des coéquipières aussi fabuleuses et encourageantes. Cela a rendu l’expérience beaucoup plus amusante et plaisante. J’ai profité de chaque minute, a dit Camille Carier Bergeron. C’est tout simplement incroyable. C’est irréel. Les mots me manquent. Je me sentais infiniment bien et il était vraiment meilleur aujourd’hui. Je ne l’ai pas réalisé jusqu’à ce que je voie le classement. Je n’arrivais pas à y croire, c’est incroyable. »

Santiago 2023 – Update Day 3

Mathilde Blais Tétreault et Fedor
Source : Cealy Tetley

Mathilde Blais Tétreault (Montréal, Qc) était la prochaine partante canadienne dans le Grand Prix. La cavalière montait Fedor (Johnson TN x Negro), un Warmblood néerlandais de 13 ans dont la propriétaire et la groom ne sont nulle autre que sa sœur, Laurence Blais Tétreault. Le duo a rencontré quelques embûches, mais a surpassé sa note de la première journée grâce à un beau 71,128 %.

L’athlète de 31 ans était satisfaite de son cheval et attribuait certains des défis rencontrés à la nervosité. [TRADUCTION] « Nous avons eu une très bonne journée qui était meilleure qu’hier. Il a très bien collaboré et a fait de son mieux, donc je suis très contente, a-t-elle expliqué. J’aurais voulu réussir mes changements de pieds, mais j’imagine que ce ne sera pas pour cette fois-ci (rires). J’étais plus nerveuse qu’hier, probablement parce que je ressentais un peu plus de pression pour les médailles. Je voulais aussi vraiment bien monter pour mon équipe et rendre mon pays fier. »

Mathilde Blais Tétreault a également exprimé son affection envers son équipe, ainsi que sa fierté canadienne. [TRADUCTION] « Je suis si fière de nous. Nous avions un boulot à faire et nous l’avons réussi! C’est incroyable de pouvoir être ici avec mes formidables coéquipières. Toutes ces années de travail ont porté leurs fruits. Nous pouvons maintenant reprendre notre souffle et réaliser ce qui vient de se passer. »

Santiago 2023 – Update Day 3

Naima Moreira-Laliberté et Statesman
Source : Cealy Tetley

Naima Moreira-Laliberté (Outremont, Qc) a pris le dernier départ pour le Canada aux commandes de Statesman (Sandro Hit x Brentano II), un Hanovrien de 16 ans appartenant à KML Inc. (groom : Yasmine Lee Saunders).

La cavalière, qui a obtenu une médaille d’or à l’édition précédente, savait que l’unifolié s’était taillé une place sur le podium au moment d’entrer en carrière. La bataille demeurait toutefois féroce entre le Canada et le Brésil pour la deuxième et la troisième place. Avec toute cette pression, le couple a connu un départ plus difficile, mais s’est repris au cours de la reprise et a conclu le tout avec une excellente note légèrement plus basse que la veille, soit 72,021 %.

[TRADUCTION] « Je crois que j’ai eu un départ un peu difficile, a dit l’athlète. Mon cheval n’était pas complètement concentré sur moi, mais il s’est amélioré au fil du temps et nous avons eu la chance d’augmenter notre note malgré notre erreur. Tout s’est assez bien terminé, je pense. »

Naima Moreira-Laliberté, dont la mère est originaire du Brésil, a fait preuve d’un bel esprit sportif à sa sortie de carrière en donnant une poignée de main encourageante au dernier partant de la journée, le Brésilien Joao Victor Marcari. 

Santiago 2023 – Update Day 3

Naima Moreira-Laliberté et Joao Victor Marcari échangent une poignée de main.
Source : Cealy Tetley

La performance de M. Marcari s’est conclue avec un résultat de 75,362 %, la deuxième meilleure note de l’épreuve. C’était donc officiel; le Canada remportait le bronze. L’ambiance est devenue électrique, puisque le pays était bel et bien sur le podium et avait réussi à obtenir son billet pour les Jeux olympiques.

[TRADUCTION] « Le Canada est qualifié pour les Jeux olympiques! Nous avons fait notre boulot, a dit Mathilde Blais Tétreault. Nous sommes très satisfaites de nos performances. Nos chevaux étaient incroyables. Tout le monde a fait sa part. »

Cette réussite n’a pas empêché l’équipe de réfléchir à ce qui l’a menée à ce moment. [TRADUCTION] « Merci à toutes les personnes qui nous ont appuyées. Sérieusement, merci, a déclaré Camille Carier Bergeron. C’est tellement précieux. Cela nécessite une grande équipe et les gens de chez nous font partie de l’équipe. Nous sommes infiniment reconnaissantes envers eux. »

[TRADUCTION] « Il s’agissait de mes premiers championnats ici et je n’avais pas réalisé à quel point l’équipe doit travailler dur pour que tout le monde demeure en santé, heureux et organisé, a ajouté Mathilde Blais Tétreault. C’est extraordinaire. C’est plus qu’un village, c’est une ville entière. C’est une famille. Toutes ces personnes formidables prennent soin de nous. Nous sommes très reconnaissantes. Nous allons nous souvenir de cette expérience pour le reste de nos vies. »

Une grande partie de l’équipe est présente sur le site, mais plusieurs membres se trouvent également sur le sol canadien et ailleurs. C’est en débordant de fierté pour son pays que James Hood, le directeur du sport de haut niveau de Canada Équestre et le responsable de l’équipe de Santiago 2023, a apporté ses réflexions sur la signification de cette réussite, après la remise des médailles.

[TRADUCTION] « Cet accomplissement est très important pour le Canada, puisqu’il nous garantit un billet pour Paris et permet au Canada d’être bien représenté en dressage aux Jeux olympiques, a expliqué M. Hood. Nous sommes très fiers de cette équipe. Tout le monde, y compris les athlètes, les chevaux, les grooms, les propriétaires, les entaîneur(e)s, les parents et les proches, ont joué un rôle dans cette réussite. Un merci tout spécial à la chef d’équipe et gestionnaire de l’équipe, Christine Peters, ainsi qu’au vétérinaire de l’équipe, Alan Manning, pour tout le soutien qu’ils ont fourni à l’équipe. Félicitations à tous et à toutes, c’est un succès bien mérité. »

[TRADUCTION] « Je remercie aussi Sport Canada et le Comité olympique canadien pour leur soutien continu dans nos programmes et pour leur aide sur notre parcours vers les Jeux panaméricains. Merci aussi à nos hôtes de Santiago 2023, à l’Organisation sportive panaméricaine et à la fédération équestre panaméricaine. » 

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.