En 2018, en réponse à la demande croissante de surveillance et de responsabilisation, Sport Canada a mandaté tous les organismes nationaux de sport à adopter des normes améliorées pour la vérification des antécédents et la formation des entraîneures et entraîneurs. Dans le but de créer des environnements sécuritaires, accueillants et inclusifs où les athlètes peuvent s’épanouir, CE a donné suite à cette directive canadienne sur le sport en créant le Programme de statut d’entraîneur(e) de CE.

CE comprend que des défis ont pu survenir dans le déploiement du programme, de même que certains malentendus quant aux exigences de ce programme. Pour satisfaire aux exigences et atteindre les normes — qui sont monnaie courante dans les autres sports au pays —, l’objectif demeure la certification obligatoire pour l’entraînement compétitif d’ici 2025.

Au bas de cette page, vous trouverez des graphiques illustrant les exigences du statut d’entraîneur(e) pour la saison 2023. En bref, le statut d’entraîneur(e) enregistré(e) constitue l’exigence minimale pour les concours Bronze et Argent. Le statut d’entraîneur(e) titulaire d’une licence est quant à lui demandé pour les événements Or et Platine. Le deuxième graphique précise les tarifs du statut d’entraîneur(e) temporaire pour toute personne qui ne détient pas le statut requis pour chaque niveau de l’événement.

Le statut d’entraîneur(e) peut être obtenu sur votre compte Mon-CE. Son état peut être vérifié en vous connectant au compte ECampus d’un entraîneur ou d’une entraîneure. Le statut d’entraîneur(e) n’est valide que si TOUTES les exigences individuelles sont à jour, y compris les certificats d’assurance et les divulgations de vérification des antécédents, qui doivent être renouvelés chaque année.

Si la section ci-dessous ne contient pas la réponse à vos questions à propos de l’encadrement lors des compétitions, ou si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à communiquer avec notre équipe des entraîneur(e)s à tout moment. Nous sommes là pour vous aider!

Voici quelques questions et réponses pour vous aider à comprendre ce à quoi vous pouvez vous attendre en ce qui concerne l’encadrement lors des concours approuvés par CE en 2023 :

Q : De quelle façon le statut d’entraîneur(e) sera-t-il validé lors des compétitions?

R : Pour la saison 2023, les organisatrices et organisateurs valideront le statut d’entraîneur(e) en se basant sur la liste des entraîneures et entraîneurs enregistrés et titulaires d’une licence de CE, accessible sur le portail de soutien aux concours de CE. Les commissaires qui le souhaitent peuvent également vérifier et valider le statut d’entraîneur(e). Toutefois, il convient de souligner que CE n’exige pas — et ne s’y attend pas non plus — que les commissaires procèdent à la vérification et la validation des statuts d’entraîneur(e)s. Leur rôle premier consiste à veiller à la sécurité, la santé et le bien-être des athlètes sur le site et autour de celui-ci.

Q : Que se passe-t-il si une entraîneure ou un entraîneur ne détient pas le statut d’entraîneur(e)? Cette personne peut-elle continuer d’encadrer des athlètes lors d’un concours sanctionné par CE?

R : Du 1er janvier au 30 juin 2023, les entraîneures et entraîneurs du Canada seront autorisés à participer à des événements sanctionnés par CE, quel que soit l’état de leur statut d’entraîneur(e) de CE. À partir du 1er juillet 2023, l’entraîneure ou entraîneur qui ne détient pas le statut ou le niveau de statut approprié pour un événement devra acheter le statut d’entraîneur(e) temporaire (SET). Voir ci-dessous pour savoir comment vous procurer le SET. 

Q : Comment faire pour obtenir le statut d’entraîneur(e) temporaire (SET)?

R : Les entraîneures et entraîneurs doivent remplir le formulaire de demande pour le SET et le soumettre au bureau du concours, accompagné du paiement requis. Les athlètes dont l’entraîneure ou entraîneur ne détient pas le statut d’entraîneur(e) requis ne recevront pas de numéro tant que le formulaire n’aura pas été soumis, accompagné du paiement requis. Le formulaire sera accessible en ligne. Les entraîneures et entraîneurs sont invités à remplir et à imprimer le formulaire avant leur arrivée au bureau du concours afin d’accélérer le processus. Les formulaires qui ne seront pas accompagnés d’un paiement seront considérés incomplets. Les frais de SET ne peuvent être ajoutés à la facture d’un entraîneur ou d’une entraîneure, ou à la facture d’une ou plusieurs athlètes sans le consentement écrit des personnes concernées. Ces frais doivent être engagés par l’entraîneure ou entraîneur, et non par les athlètes. Pour être admissible au SET, vous devez détenir une licence sportive de CE. 

Q : Pourquoi avons-nous besoin d’un statut d’entraîneur(e) temporaire (SET)?

Sachant que, dans les premiers mois d’entrée en vigueur du statut d’entraîneur(e) de CE, des entraîneures et entraîneurs n’auront pas encore satisfait aux exigences, le conseil d’administration de CE a approuvé le SET pour la saison de concours 2023. Le SET entrera en vigueur le 1er juillet 2023. Ainsi, entre la date de l’annonce et la date de la mise en œuvre, les entraîneures et entraîneurs disposent d’un délai pour obtenir leur statut d’entraîneur(e) titulaire d’une licence de CE. Si vous avez d’autres questions au sujet du SET, veuillez consulter ce document. 

Q : Quelles seront les conséquences pour une entraîneure ou un entraîneur qui ne possède pas son statut après le 1er juillet?

Après le 1er juillet, si une personne inscrit le nom d’une entraîneure ou un entraîneur qui ne possède pas le statut requis (titulaire d’une licence, enregistré[e], ou temporaire), l’entraîneure ou entraîneur sera considéré en défaut de se conformer aux règles de CE, et les conséquences seront à déterminer, tant pour l’entraîneure ou entraîneur que pour l’athlète (p. ex., retrait de points ou licence non en règle).

Q : Que se passe-t-il si quelqu’un inscrit le nom d’une entraîneure ou un entraîneur sur son formulaire d’inscription, mais qu’il ne s’agit pas de son entraîneure ou entraîneur?

R : Si l’on constate qu’une personne a fourni de fausses informations sur son formulaire de participation, les points provenant de sa participation à l’événement en question pourraient être invalidés. Exemple : Une ou un athlète indique s’entraîner de façon autonome, mais est en réalité entraîné(e) par une personne qui ne détient pas les compétences requises pour l’événement.

Q : Je m’entraîne de façon autonome et je ne suis pas accompagné(e) d’une ou un entraîneur lors des compétitions, dois-je obtenir le statut?

R : Les athlètes qui s’entraînent de façon autonome n’ont pas à obtenir de statut, y compris le SET. L’entraînement autonome n’affecte pas non plus le statut d’amateur de quelque manière que ce soit.

Coaching Spotlight: Understanding Coach Status at Competitions in 2023Coaching Spotlight: Understanding Coach Status at Competitions in 2023

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.