Bacyrouge, affectueusement connu sous le nom de « Dreamy » (rêveur), est un remarquable Selle français de douze ans, descendant de Mylord Carthago. Initialement acquis dans le cadre d’un projet de revente, le hongre a suscité l’intérêt de la cavalière canadienne de concours complet Lindsay Traisnel, de Maidstone, en Ontario, qui s’est pris d’affection pour lui et a décidé de le garder. Les parents de Mme Traisnel sont aujourd’hui les fiers propriétaires de Dreamy, qui est entraîné par la cavalière et son mari Xavier Traisnel.

Horse of the Month: No longer in the clouds, Bacyrouge has his head in the Games!

Source : Cealy Tetley

L’impressionnant parcours de Dreamy avec Mme Traisnel a commencé en 2017. Au cours de cette saison, le duo a obtenu des résultats impressionnants dans les divisions CCI4*-L et CCI4*-S. En 2023, le couple a notamment obtenu une dixième place et une cinquième place, respectivement à Raeford et à Mill Spring, en Caroline du Nord, ainsi qu’une quatrième place à Bromont, au Québec.

Leur travail acharné et leur dévouement ont porté fruit, et le tandem est maintenant prêt à faire son entrée aux Jeux panaméricains à partir du 26 octobre à Santiago, au Chili. 

Horse of the Month: No longer in the clouds, Bacyrouge has his head in the Games!Source : Cealy TetleyEst-ce la première fois que Dreamy voyage en dehors de l’Amérique du Nord pour participer à une compétition? Par quel moyen de transport voyage-t-il?

 Ce sera la première fois qu’il se rendra à une compétition en avion. Quand il avait quitté la France avec nous, lors de notre retour au Canada en 2017, le trajet s’était bien déroulé. Lorsqu’il voyage dans la remorque, tout se passe bien, et il est toujours prêt à partir en mission!

D’où vient le surnom « Dreamy »?

Lorsque nous avons acheté Dreamy, il avait quatre ans. Il passait beaucoup de temps la tête en l’air et se laissait facilement distraire. Nous disions qu’il avait la tête dans les nuages et qu’il rêvait, d’où son nom d’écurie Dreamy. J’essaie de donner à mes chevaux un nom qui leur ressemble, et c’est clairement le cas pour lui.

Sa propriétaire (votre mère) sera-t-elle présente aux Jeux?

Oui! Ma mère, mon père et mon mari seront tous là. Ma sœur et son conjoint ont gentiment proposé de garder nos deux filles pendant notre séjour au Chili.

Horse of the Month: No longer in the clouds, Bacyrouge has his head in the Games!Quel est son caractère? Agit-il différemment lors des compétitions?

Dreamy est un cheval très doux qui est toujours prêt à travailler. Il préfère être constamment actif et n’aime pas du tout ce qui implique de rester immobile! Heureusement, en compétition, il se comporte de la même manière qu’à la maison, ce qui facilite grandement l’entraînement et la préparation.

Quels sont ses points forts lors des trois phases?

Dreamy peut courir et sauter toute la journée. À mon avis, c’est la combinaison parfaite de courage et de prudence pour un cheval de concours complet. Il dispose d’une grande marge de manœuvre pour se tirer d’affaire et fera tout ce qu’il peut pour franchir les fanions et arriver de l’autre côté.

Y a-t-il autre chose que vous aimeriez partager à propos de lui, de vous ou de cette expérience?

Je me trouve tellement chanceuse de monter un cheval comme Dreamy pour ma première expérience en équipe. Nous travaillons ensemble depuis huit ans, donc nous nous connaissons très bien. Le fait d’avoir un partenaire aussi talentueux et fiable me donne beaucoup de confiance. Je suis également très reconnaissante envers toutes les personnes qui ont rendu possible notre voyage au Chili. Un voyage comme celui-ci nécessite une planification et un financement considérables, et nous ne serions pas là sans l’aide de tout le monde.

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.