Le sport traditionnel du dressage évolue cette année grâce à une touche de couleur! Les changements apportés aux règlements de 2022 concernant la tenue des athlètes ouvrent la porte à une certaine expression personnelle dans la carrière de concours. Les cavaliers et cavalières peuvent maintenant mettre de côté leur traditionnelle tenue noir et blanc, et choisir parmi un assortiment de styles colorés et légèrement texturés.

Les changements apportés aux règlements de 2022 de Canada Équestre (CE) concernant la tenue de dressage sont décrits aux articles E 4.1.3 et E 4.1.4. Dans son catalogue intitulé A Visual Guide to the 2022 Dressage Attire Rules (en anglais), la United States Dressage Federation illustre en détail les tenues autorisées, qui sont très similaires aux nôtres. En cas de doute, les concurrents et concurrentes devraient vérifier auprès d’un ou d’une commissaire.

Commençons par le haut du corps, avec la pièce la plus importante : le casque. À partir de maintenant, tout casque protecteur approuvé par la ASTM ou le SEI est autorisé sur le manège. Celui-ci peut être d’une couleur qui s’agence au veston, avec des accents contrastants, et même des ornements clairs. Oui, oui, les cavaliers et cavalières peuvent briller! Par mauvais temps, les athlètes sont autorisés à porter un protège-casque arborant n’importe quels motifs et n’importe quelle couleur. Avec si peu de restrictions, le casque devient l’article de choix pour les cavaliers et cavalières qui souhaitent exprimer pleinement leur individualité. Comme sur les parcours de cross-country, le protège-casque peut arborer des motifs zébrés ou chinés (tie-dye) ainsi que toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

Le cavalier ou la cavalière doit faire de la sécurité sa priorité en tout temps, et ce, en particulier lorsqu’il ou elle se trouve dans la carrière ou à proximité des autres chevaux. Par conséquent, si la sécurité représente une préoccupation pendant l’échauffement, il est recommandé à l’athlète de porter une veste orange pour prévenir les autres de tout problème potentiel. Pendant le concours, la veste de sécurité ou la veste de refroidissement est permise, portée sous le veston ou en cas de renonciation au veston.

Les concurrents et concurrentes qui n’opteront pas pour un veston rouge vif à l’image de l’équipe canadienne de saut d’obstacles pourront tout de même porter leur manteau vert foncé qu’ils et elles réservaient aux « occasions spéciales ». Comme les restrictions au sujet des vestons de concours demeurent très précises, les athlètes devraient vérifier les règlements officiels au moment de choisir leur garde-robe cette saison. Pour éviter d’attirer l’attention des juges sur l’athlète plutôt que sur ses mouvements, les vestes de tweed à bandes et à motifs audacieux, de couleur vive ou tape-à-l’œil ne sont pas acceptées. Un passepoil épuré, des ornements clairs, un col et des manchettes de couleur contrastante ou avec motif modeste sont admis, permettant au cavalier ou à la cavalière de s’exprimer tout en subtilité. 

Dressage is About to get Colourful!

Lorsque portée avec un manteau de concours, la chemise peut afficher un motif ou une couleur au choix, sans restriction. Pourquoi ne pas se laisser aller! Toutefois, lorsqu’un cavalier ou une cavalière renonce à la veste, ou si un athlète de niveau inférieur choisit de ne pas en porter, la chemise doit être dépourvue de motifs audacieux. Ceux et celles qui le désirent peuvent donc porter fièrement le vert lime! Il en va de même pour la cravate et le col montant qui ne sont pas intégrés à la chemise. Sans le port du veston, ils sont interdits et doivent être retirés. Toutefois, s’ils sont portés avec un veston, ils peuvent être de n’importe quelle couleur et afficher n’importe quel motif.

Les cavaliers et cavalières qui affectionnent les vêtements agencés que portent des athlètes d’autres disciplines accueilleront ces changements avec joie. D’ailleurs, pour ceux et celles qui se passionnent pour les agencements de couleurs, sachez que les bottes peuvent être de n’importe quelle couleur, avec ou sans accents, à condition que leur talon se démarque clairement. Les athlètes qui souhaitent porter des bottes violettes avec un veston assorti peuvent donc le faire! Et un tapis de selle violet pour couronner le tout? Oui! Si le tapis de selle n’est pas réfléchissant, éclatant, brillant ou à motifs, toutes les couleurs sont permises. Tant qu’à y être, pourquoi ne pas agencer la voiture?

Même si le dressage se modernise grâce à une touche de couleur, les objectifs du sport demeurent les mêmes. Les concurrents et concurrentes continueront de mettre en évidence les efforts investis dans leur entraînement et le lien qui les unit à leur cheval. Les changements ne sont pas destinés à impacter la note des juges. Pour gagner des points, l’accent doit être mis sur la performance et la collaboration entre le cavalier ou la cavalière et sa monture.

Pour les athlètes qui souhaitent profiter de ces changements pour s’amuser et faire des expériences cette saison, sachez que la communauté du sport et son assistance ont hâte de voir vos garde-robes colorées. Pour les cavaliers et cavalières plus classiques et fidèles à leurs racines qui préfèreront s’en tenir au noir et blanc, sachez qu’il n’y aura aucun jugement. Au final, c’est la performance dans la carrière qui compte!

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.