« J’ai toujours été intéressée par l’attelage », se souvient Winfield, qui est entraîneure d’attelage de niveau 1 certifiée CÉ et instructeur de la Carriage Association of America. « Ma mère raconte une histoire de mon enfance où j’ai fabriqué un harnais à partir de ficelle agricole et où j’ai attelé une jument très patiente. Je ne me suis pas impliqué sérieusement jusqu’à ce que mon corps commence à s’opposer à la pratique de l’équitation et j’ai pensé que l’attelage serait un moyen pour moi de continuer à m’impliquer avec les chevaux. »

Winfield a participé à une clinique d’initiation à l’attelage et, en moins d’un an, s’est retrouvée à participer à des concours combinés d’attelage (CCA). Bien qu’elle ait réussi sur le manège de compétition, les moments préférés de Winfield sont venus de l’enseignement.

« L’un des points saillants est de partager des moments ‘d’illumination’ avec mes élèves – les voir maîtriser une compétence est aussi bon que de la maîtriser », raconte Winfield. « Je veux aider les débutants à démarrer le mieux possible dans le sport en leur fournissant les connaissances et les compétences dont ils ont besoin pour atteindre cet objectif. Je veux aider tous mes élèves à donner le meilleur d’eux-mêmes et les aider à travailler pour aider leurs chevaux à donner le meilleur d’eux-mêmes dans le monde de l’attelage. »

Certified Coach Spotlight: Kathleen Winfield Drives Her Students to Success

Le numéro chanceux 19 : 2019 représente le 19e anniversaire de la carrière d’entraîneure de Kathleen Winfield en tant qu’entraîneure d’attelage de niveau 1 certifiée CÉ.

Source : Jay Winfield

Discipline dynamique, l’attelage offre de nombreuses combinaisons et formations possibles pour les chevaux. Par exemple, la FEI offre à elle seule trois divisions différentes (simple, double et attelage à quatre), séparées entre chevaux et poneys, et progressant jusqu’au niveau 4*. Winfield elle-même a tout piloté : simple, double, en tandem, attelage licorne, attelage à quatre de chevaux miniatures, et même un spectaculaire attelage à six Clydesdales.

« Vous introduisez beaucoup plus de compétences à l’attelage d’un double qu’à l’attelage d’un simple, » dit Winfield. « Vous devez aider votre élève à gérer deux à la fois, qu’ils travaillent ou non ensemble. Le harnachement, la mise en place, l’ajustement des lignes et la gestion du fouet sont tous différents pour un double. Apprendre à lire la dynamique de la paire et à s’ajuster en conséquence demande pas mal de pratique. En tant qu’entraîneur, vous devez être familier avec toutes ces différences et être capable d’aider votre élève à relever les défis. »

Bien que toutes les races puissent être des chevaux d’attelage, les entraîneurs doivent veiller à ce que les chevaux soient bien adaptés au travail qui leur est présenté. 

« Quand on entraîne différentes races, il faut tenir compte de ce que les chevaux sont physiquement capables de faire et ne pas leur demander de faire quelque chose qu’ils ne sont simplement pas capables d’accomplir, explique Winfield. Il faut aussi faire correspondre les attentes du cavalier avec l’ensemble des compétences des chevaux. Je ne m’attendrais pas à ce qu’une équipe de trait franchisse un obstacle avec la vitesse et l’agilité de ma mini-paire, mais les deux attelages pourraient certainement le faire à leur propre rythme et au bon moment. Au-delà des différences physiques, je ne trouve pas que les techniques d’entraînement diffèrent beaucoup d’une race à l’autre – vous avez toujours affaire aux tempéraments et aux compétences des animaux avec lesquels vous travaillez, qu’ils aient 34 pouces ou 18hh. »

Certified Coach Spotlight: Kathleen Winfield Drives Her Students to Success

Kathleen soutient que n’importe quelle race peut être un cheval d’attelage, à condition qu’elle soit bien adaptée à la tâche et aux habiletés à accomplir. Elle est photographiée en train de traverser un obstacle avec son mari et navigateur, Jay Winfield, au volant d’un attelage double.
Source : Kathleen Winfield

Quelle que soit la race du cheval attelé, l’athlète doit développer des aptitudes à la communication et apprendre à interpréter l’attitude et le comportement du cheval à partir du siège de cavalier.

« Bien qu’un cavalier puisse sentir que des choses se passent dans le corps du cheval, un athlète [d’attelage] doit être suffisamment alerte et sensible pour comprendre ce que le cheval communique, explique Winfield. L’athlète acquiert des habiletés – patience, calme et constance – qui sont toutes communiquées au cheval, et apprend à être confiant et diligent dans la préparation des activités, que ce soit en travaillant sur les habiletés ou en mémorisant les tests de dressage. »

Pour enseigner efficacement ces compétences en communication, Winfield crée des plans de cours personnalisés structurés en fonction des objectifs de chaque élève, en gardant à l’esprit la fréquence à laquelle l’élève prévoit de suivre des cours. Quand ces étudiants sont des débutants, Winfield accorde une attention particulière à s’assurer qu’ils apprennent les bases correctement et, surtout, en toute sécurité.

« Il y a beaucoup de défis à relever pour les débutants, dit Winfield. La plus grosse erreur que je vois, c’est que les débutants se présentent avec un équipement inadéquat ou dangereux, par exemple un harnais qu’ils ont sorti d’une grange quelque part ou des voitures faites maison qui ont été bricolées ensemble. Parfois, ils viennent avec un cheval qui n’est pas adapté aux tâches à accomplir. Je recommande que les débutants viennent d’abord me voir avant de faire des investissements – je peux leur montrer ce qu’il faut rechercher dans les sellettes et les voitures, et les aider à se concentrer sur ce dont ils ont réellement besoin pour l’attelage qu’ils veulent faire. J’ai des élèves qui utilisent mon équipement et mes chevaux pour se faire une idée de l’activité et comprendre les considérations de sécurité. »

Winfield s’assure aussi que les chevaux sont correctement équipés avec les compétences de base. Elle a expliqué que les chevaux d’attelage doivent apprendre à : « Gérer le fait d’avoir un objet attaché à celui-ci qui reste avec lui tout au long de son mouvement ; comprendre la communication venant du cavalier et réagir de façon appropriée ; compter sur le cavalier pour l’aider à surmonter les défis qui peuvent se présenter le long du trajet ; et la patience nécessaire pour s’atteler, se mettre en position et se tenir debout pendant qu’il est attelé. »

Une fois que ses équipes de chevaux et de cavaliers sont compétentes en termes d’habiletés, la dernière étape pour Winfield est de s’assurer que ses élèves connaissent bien les règles et les attentes d’une compétition.

« Les erreurs en compétition sont généralement dues à un manque de préparation, explique-t-elle. L’un de mes chagrins d’amour est les concurrents qui ne lisent pas les règles avant de participer à la compétition. Il y a des changements de règles chaque année, et les compétiteurs devraient savoir de quoi il s’agit. Il est très frustrant d’être éliminé ou d’accumuler des pénalités inutiles en raison d’un manque de connaissances ! Une autre erreur courante est d’oublier des éléments d’une épreuve de dressage ou de l’ordre des portes d’un obstacle – bien souvent, cela peut être attribué aux nerfs. On peut y remédier en travaillant sur la confiance et l’attitude de l’élève pendant les cours. »

Certified Coach Spotlight: Kathleen Winfield Drives Her Students to Success


Winfield se donne beaucoup de mal pour préparer ses élèves à la compétition – cela signifie enseigner les règles et communiquer les attentes en plus du développement des habiletés.

Source : Kathleen Winfield

En plus de son propre programme d’entraînement, Mme Winfield a mis son expertise à contribution dans l’élaboration du programme Apprendre l’attelage de CÉ et agit actuellement à titre d’évaluatrice d’attelage.

« Je veux vraiment m’assurer que ma passion pour le sport et la tradition de l’attelage soient transmises à un plus grand nombre de cavaliers, indique Winfield. J’adore partager cette activité avec mes amis à quatre pattes, et partager mes compétences et mes connaissances avec les gens qui s’intéressent à mon sport d’attelage. »

Le saviez-vous?

En tant que commanditaire du Programme de certification des entraîneurs de CE, Henry Equestrian Insurance Brokers Ltd. offre 10 % de rabais sur toutes les assurances pour entraîneurs ainsi que des rabais supplémentaires pour les entraîneurs certifiés de CE.

    demander une soumission

    This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.