« Nous avons une petite ferme, mais nous aimons ce que nous faisons et nous semblons faire ce qu’il faut parce que nous avons réussi », dit Burnley, qui a remporté d’innombrables rubans avec ses poneys Welsh depuis 1992, année de sa première participation avec cette race. De plus, les poneys qu’elle a élevés ont été vendus partout en Amérique du Nord et ont connu du succès aux expositions locales de Trillium et A Circuit en Ontario, ainsi qu’à l’échelle internationale, avec des poneys Wind Dancer qui ont participé aux prestigieuses finales de l’USEF Pony.

Show Advice from Champion Welsh Pony Breeder Muriel Burnley

Muriel Burnley de Pontypool en Ontario photographiée avec la jument Wind Dancer Enchant Me Tu qu’elle a élevée. Muriel a raflé les rubans comme éleveuse et présentatrice de poneys Welsh depuis 1992.
Source : Sarah MacIntosh Dixson Photography

Pour bâtir un programme d’élevage de haut niveau, Burnley suggère de commencer par en apprendre le plus possible sur la race qui vous intéresse. Elle recommande aussi de faire des recherches sur les lignées et les dossiers de performance, en plus de parler à des éleveurs bien connus.

« La conformation est un incontournable, et le tempérament est un facteur important. Cependant au Pays de Galles, le type est tout aussi important parce qu’il y a quatre sections différentes », explique Burnley de la race qu’elle a choisie.

« La section A, aussi connue sous le nom de Welsh Mountain Pony, est considérée comme la base de la race Welsh. Ces petits poneys peuvent aller jusqu’à 12,2hh. La Section B, ou Poney Welsh, est décrite comme un poney de type équestre et peut atteindre 14hh. La Section C est un poney de type cob jusqu’à 13,2hh, et la Section D, le cob Welsh, commence à 13,3hh sans limite supérieure. Chaque section est polyvalente et se retrouve dans presque toutes les disciplines. Vous devez vraiment vous concentrer sur ce que vous essayez d’accomplir avec votre programme d’élevage, que vous cherchiez à produire une monture pour enfant, un poney chasseur, un cheval de dressage ou un poney pour calèche. Cependant, il est important de ne pas perdre de vue le type Welsh par rapport à vos objectifs. »

Pour s’assurer que son programme démarre qu’avec des poneys de la meilleure qualité, Burnley a décidé d’aller directement à la source.

« Je me suis dit : ‘Si je me lance là-dedans, je ne vais pas réinventer la roue’. J’ai regardé ce que les éleveurs avant moi ont fait, et ils ont ramené des étalons et des poulinières du Pays de Galles, » explique Burnley, qui a importé Downland Eclipse, la jument à la base de son élevage, du Pays de Galles en 1993. « J’ai commencé par choisir des étalons de qualité appartenant à des éleveurs bien établis pour reproduire avec mes juments importées dans l’espoir d’améliorer mon troupeau. C’est ce que les éleveurs devraient s’efforcer de faire pour rendre les poneys canadiens toujours meilleurs. » 

Show Advice from Champion Welsh Pony Breeder Muriel Burnley

L’objectif de Burnley est d’améliorer la qualité des poneys Welsh élevés au Canada. Un exemple de son succès est Wind Dancer Absolute, qui a remporté le titre de Grand Champion Section A Welsh au Royal Horse Show 2015 à Toronto.

Source : Lynn Cassels-Caldwell

Après avoir obtenu un pedigree de première qualité et commencé à élever ses premiers poulains, la prochaine étape de Burnley était de préparer ses poneys pour le manège de concours.

« Mettez du temps dans votre poney avant votre premier concours », a dit Burnley. « Commencez votre programme d’alimentation tôt. Notre premier concours a lieu en juin, alors vous voulez qu’ils perdent leur poil et qu’ils soient brillants et pleins – pas comme s’ils sortaient tout juste de l’hiver. Couverture si nécessaire, toilettez-les et passez du temps de qualité à les manipuler. Nous avons un programme d’alimentation simple qui commence avec du foin de bonne qualité. Nous ne donnons pas de sucres lourds, mais plutôt des aliments faibles en gras et riches en fibres, et des friandises occasionnelles de carottes et de pommes. 

« Souvent, les concours de Welsh ont lieu dans des foires où les poneys sont exposés à beaucoup de choses qu’ils ne voient pas à la maison. Essayez de préparer votre futur poney de concours à tout ce qui peut arriver. C’est utile de pouvoir les sortir de la propriété avant un concours pour avoir une chance de voir comment ils vont gérer une situation. »

Show Advice from Champion Welsh Pony Breeder Muriel Burnley

Burnley recommande beaucoup d’entraînement pour s’assurer que votre cheval est présenté sous son meilleur jour possible. Sur la photo, l’étalon champion qu’elle possède avec Rose Reid, Stealer’s Choice, montre sa maîtrise de l’anneau avec sa dresseuse, Corina Casey.

Source : Mackenzie Pearce

Burnely suggère aussi de consulter les livres de règlements de Canada Équestre (CE) pour en apprendre davantage sur les particularités des concours dans votre discipline spécifique. En tant qu’éleveuse de race Welsh, elle s’appuie fortement sur la section B des règles de CE, qui couvre les sports spécifiques à la race.

Quand Burnley et ses poneys sont enfin prêts à s’attaquer au manège de concours, ils sont soutenus par une poignée de jeunes d’une grande communauté d’éleveurs locaux de poneys Welsh.

« J’aime travailler avec les enfants, en particulier leur enseigner la responsabilité, qu’il s’agisse de choisir une étable, d’emballer un filet de foin ou de remplir un seau d’eau, indique Burnley. Je dis toujours aux enfants que ça n’a pas d’importance s’ils remportent un ruban de première ou de sixième place, parce que tous les rubans sont beaux et c’est un merveilleux souvenir. »

Bien que Burnley accorde la priorité à la préparation pour chaque concours, elle maintient le même niveau d’attention une fois le concours est terminé. Après chaque spectacle, Burnley met ses poneys en quarantaine pour assurer la biosécurité de son troupeau. Il faut ensuite se préparer pour le prochain concours – ou même planifier la saison de l’année prochaine.

« Je connais déjà ma prochaine saison de concours parce que je suis membre de la Welsh Pony and Cob Association of Ontario (WPCAO), explique Burnley. Il y a 10 concours de poneys et de cobs Welsh à travers l’Ontario, avec un programme de fin d’année géré par la WPCAO. Certains de ces concours servent aussi de qualification pour le Champion of Champions – un programme prestigieux où les poneys et les cobs se qualifient pour participer à un concours final dans le cadre de la Royal Agricultural Winter Fair. C’est mon objectif : me qualifier et participer à la classe Champion of Champions chaque année. »

Avec l’attrait d’un autre titre de championnat en tête, et des heures de préparation et de pratique derrière elle, Burnley a préparé ses poneys pour une place dans le cercle des gagnants pour les années à venir.

Réalisé par John DeereShow Advice from Champion Welsh Pony Breeder Muriel Burnley

Burnley (à droite) avec son amie et représentante John Deere, Johanna McKeen (à gauche).

Source : Muriel Burnley

Pour assurer le bon fonctionnement de sa ferme tout au long de l’année, Burnley compte sur l’équipement John Deere, en particulier son cher tracteur John Deere, qu’elle a acheté il y a quatre ans de Johanna McKeen, une amie de chez Evergreen Farm & Garden Ltd, concessionnaire agréé John Deere à Orono en Ontario.

Saviez-vous que les détenteurs d’une licence de sport CE bénéficient d’un rabais spécial sur l’équipement John Deere ? Composez le 1-800-965-6872 pour économiser jusqu’à 28 % sur vos achats et obtenez des rabais pouvant atteindre 2 700 $ !

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.