Sous l’étendard unifolié, trente-sept athlètes ont concouru dans les trois disciplines aux CNAJ 2019 qui commençaient par le championnat de concours complet tenu au concours The Event at Rebecca Farm du 24 au 28 juillet à Kalispell (Montana). Les épreuves de dressage et de saut d’obstacles ont suivi du 30 juillet au 4 août à la Old Salem Farm de North Salem (New York).

Lisez la suite pour un compte-rendu des moments phares du Canada dans chacune des disciplines.

Les athlètes canadiens de saut d’obstacles prennent d’assaut les CNAJ, menés par les Jeunes cavaliers médaillés d’or

Jouant bien leur rôle d’aînés aux CNAJ, les Jeunes cavaliers canadiens ont misé sur leur expérience pour terminer couverts d’or. Les épreuves par équipe de toutes les divisions se déroulant selon le format de la Coupe des nations, les équipes devaient franchir le même parcours sur deux manches. Le classement définitif était déterminé en fonction du total de pénalités encourues lors des deux épreuves par équipe du 2 août et de la qualification individuelle du 1er août. Les équipes de quatre avaient la possibilité de laisser tomber leur moins bon résultat de chaque ronde.

L’équipe canadienne, formée de Dannie Murphy, 19 ans (Charlottetown, Î.-P.-É,), Sam Walker, 17 ans (Nobleton, Ontario), Samantha Starratt, 20 ans (Calgary, Alberta), et Mackenzie Wray, 20 ans (Loretto, Ontario), ont gardé leur sang-froid jusqu’au bout pour finir premiers devant une féroce concurrence.

NAYC 2019 Signals Bright Future for Up-and-Coming Canadian Talent

De G à D : Sam Walker, Dannie Murphy, Mackenzie Wray, Samantha Starratt, Dayton Gorsline
Source : SEL Photography

Ayant en poche la médaille de bronze junior par équipe de l’année dernière, c’est le meneur Sam Walker qui fermait la marche pour les Canadiens. Faisant son retour aux Championnats sur la selle de sa partenaire de 2018 Coralissa (Com Air x Corrado I), une jument holsteiner de neuf ans appartenant à la MarBill Hill Farm, Walker a inscrit une seule pénalité de temps dans les trois rondes qui comptaient pour le championnat par équipe, ouvrant la porte à la victoire du Canada. Ses coéquipières, Murphy, Starratt et Wray ont elles aussi livré de solides prestations pour donner à l’équipe un résultat de 19,25 au cumul. Avec à peine une barre de différence, c’est l’équipe des É.-U.–zone 10 qui s’est emparée de la médaille d’argent avec un total de 22,49 pénalités. Elle était suivie de l’équipe américaine–zone 2, qui avec 36,36 points met la main sur le bronze.

« J’ai vécu une expérience incroyable; il y a très peu de gens qui sont choisis pour faire partie de l’Équipe canadienne afin de concourir à la Old Salem Farm, alors j’en suis très reconnaissant », dit celui qui a été nommé Athlète équestre et Athlète équestre junior de l’année 2018 par Canada Équestre. « Mon équipe était phénoménale cette année, et nous avons remporté l’or! C’est ce qui compte le plus pour moi, parce que ces championnats sont avant tout une histoire d’équipe. Je crois que nous étions tous un peu nerveux, mais nous avons très bien résisté à la pression. Je crois que nous pouvons tous compter sur un avenir brillant, nous avons d’excellents cavaliers pour le Canada. Je suis très, très fier de mon équipe et de mon cheval et j’espère bien pouvoir concourir pour le Canada l’an prochain aussi. »

Avec son résultat presque parfait d’un point, Walker conserve le brassard du meneur des Jeunes cavaliers du début jusqu’à la finale individuelle du 4 août, mais il perd la position de tête lorsqu’il renverse deux barres dans la dernière ronde. Même si ce n’est pas un mince exploit de comptabiliser seulement neuf fautes sur trois jours et cinq rondes d’épreuves, Walker et Coralissa sont relégués au deuxième rang derrière Sophie Gochman et Carola BH des États-Unis–zone 2 qui, ne comptant que 2,80 fautes, raflent l’or. Le bronze est remis à Natalie Dean et Don’s Diamant des É.-U.–zone 10 qui ont obtenu 9,36 points.

NAYC 2019 Signals Bright Future for Up-and-Coming Canadian Talent

De G à D : Walker, Sophie Gochman, Natalie Dean
Source : SEL Photography

Les athlètes de la division Enfant ont aussi récolté leur part de médailles pour le Canada, à commencer par une médaille de bronze au terme des épreuves par équipe. Olivia Blaber, 14 ans (Ottawa, Ontario), Joseph Carruthers, 13 ans (Millarville, Alberta) et Olivia Stephenson, 12 ans (Calgary, Alberta), ont saisi leur place sur le podium, malgré la forte pression qui pesait sur eux, n’ayant aucune marge d’erreur. Leurs trois résultats allaient forcément compter. 

NAYC 2019 Signals Bright Future for Up-and-Coming Canadian Talent

De G à D : Olivia Stephenson, Joseph Carruthers, Olivia Blaber
Source : SEL Photography

Stephenson n’encourt que deux pénalités de temps sur les trois rondes des épreuves par équipe sur la selle de Chaccana (Chacco Blue x Kannan), la jument oldenbourg de 12 ans propriété de Cheree Stephenson avec laquelle elle a gagné deux médailles d’or par équipe et en individuel en 2018. Stephenson ajoute une médaille d’argent à sa collection en signant deux doubles sans-fautes dans la finale individuelle ce qui a laissé intact son cumul de deux fautes. Le Mexicain Isaac Parada Urtaza et Tarnot n’ont encouru aucune faute dans toutes les manches, ce qui leur a valu la médaille d’or en individuel. Ella Bikoff et Basidmodo des É.-U.–zone 2 sont récompensés du bronze lorsqu’une barre renversée dans la dernière manche à la dernière minute porte leur résultat cumulatif à cinq.

NAYC 2019 Signals Bright Future for Up-and-Coming Canadian Talent

De G à D : Stephenson, Isaac Parada Urtaza, Ella Bikoff
Source : SEL Photography

Le Canada était aussi représenté par une équipe junior. Formée des athlètes Emma Bergeron, 18 ans (Wellington, Floride), Jenna Lee Gottschlich, 16 ans (Edmonton, Alberta), Carly Stevens, 16 ans (Foothills, Alberta) et Sara Tindale, 17 ans (Campbellville, Ontario), elle a terminé cinquième au classement des équipes sur un total de 41,02 points. C’est le Mexique qui revêt l’or grâce à son résultat global de 20,62 tandis que l’argent est décerné aux É.-U.–zone 2 qui ont obtenu 26,71 points de pénalité. Les É.-U.–zone 5 rapportent à la maison la médaille de bronze avec un compte de 41,02.

Gottschlich a aussi pris la tête de la délégation canadienne dans la finale individuelle. Son résultat de 16,80 l’installe au huitième rang à bord de Evita P (Vingino x Niveau), sa warmblood hollandaise de 10 ans. Elle affirme : « J’aimerais remercier Canada Équestre pour cette expérience extraordinaire. C’était une chance inouïe pour moi et mon cheval d’en faire partie. C’est génial de concourir en équipe ici – on ne se sent jamais seul lorsqu’on fait partie de l’Équipe Canada, on sent qu’on fait partie d’une grande famille unie. »

Le chef d’équipe pour le saut d’obstacles, Dayton Gorsline, conclut en disant : « Je suis très heureux de ma première véritable expérience à la tête de l’équipe. Même lorsque nous n’avons pas eu de médaille, les jeunes se sont améliorés tout au long de la semaine, et leurs résultats en ont été témoins. Je crois que si vous pouviez les observer pendant trois ou quatre jours, vous sentiriez la nervosité de participer à ces épreuves en équipe ainsi que la pression qui vient avec l’accumulation des résultats au fil des jours. Ce n’est pas une seule journée sans lendemain! Je crois que ces expériences sont inestimables dans ce sport, parce que bien sûr, on espère que quelques-uns de ces jeunes monteront dans l’arène des grands. On ne trouverait pas mieux comme apprentissage qu’un tel championnat où l’on se mesure à ses pairs. C’était un groupe très agréable et sympathique qui nous a aidés cette année : les jeunes, leurs parents, les entraîneurs et les grooms. Ce merveilleux groupe nous a grandement facilité la tâche. »

Vanessa Creech-Terauds trouve sa place sur le podium des Jeunes cavaliers en dressage

Les épreuves Jeune cavalier par équipe ont donné lieu à un trépidant spectacle tellement la lutte a été serrée. Dans une finale historique le 1er août, l’équipe Ontario-Québec se montre digne de la médaille d’argent. Vanessa Creech-Terauds, 19 ans (Caistor Centre, Ontario), Sophie Dean-Potter, 21 ans (Caledon, Ontario), Julie Barrett, 20 ans (Cobourg, Ontario) et Jade Morrissette, 20 ans (Racine, Québec) ont su trouver leur X malgré les classements qui ont varié tout au long de la journée.

En fin de compte, il n’y avait qu’un point qui séparait la première de la troisième équipe à mettre le pied sur le podium : les É.-U.–région 1 remportent l’or (205,706), l’équipe Ontario-Québec décroche la médaille d’argent (205,676) et les É.-U.–région 3 enfilent le bronze (205,088).

NAYC 2019 Signals Bright Future for Up-and-Coming Canadian Talent

De G à D : Julie Barrett, Jade Morrissette, Vanessa Creech-Terauds, Sophie Dean-Potter
Source : Meg McGuire Photography

Creech-Terauds réussira un tour du chapeau en grimpant à trois reprises sur le podium des CNAJ à bord de sa talentueuse jument alezane. Elle saisit l’argent dans la reprise individuelle du 3 août (71,029 %) et le bronze dans la reprise libre du 4 août (73,490 %). À chacune de ces reprises, Creech-Terauds était accompagnée sur le podium par la double médaillée d’or Callie Jones des É.-U.–région 2, qui, sur la selle de Don Philippo, a reçu une note de 72,674 % pour la reprise individuelle et 74,710 % dans la reprise libre. Kayla Kadlubek et Perfect Step des É.-U.–région 1 complètent le trio de tête avec des notes de 70,353 % pour le bronze en individuel et de 73,505 % pour l’argent de la reprise libre.

NAYC 2019 Signals Bright Future for Up-and-Coming Canadian Talent

Creech-Terauds et Fleur de Lis L
Source : Meg McGuire Photography

« Jusqu’à maintenant, j’ai toujours monté un cheval différent d’un championnat à l’autre. C’est la première fois que je reprends le même cheval », dit Creech-Terauds, qui a collectionné pas moins de sept médailles en cinq participations aux CNAJ. « Chaque année, c’est un nouveau départ, un nouveau défi. Ce championnat, c’est la plus belle semaine de concours de l’année, alors j’y ai toujours très hâte et j’y mets toute mon énergie. Je suis très compétitive, ce qui m’aide à rester motivée. Je voulais vraiment bien faire avec Fleur cette année dans la division Jeune cavalier parce que nous avions si bien réussi au championnat junior [ayant été médaillés d’argent pour la reprise libre aux CNAJ 2016]. C’est avec grande joie que je peux dire qu’elle a dépassé mes attentes. Je suis si fière de cette jument, c’est ce qui entretient ma flamme! Je l’aime tellement. »

Dans la catégorie junior, l’Équipe Québec–Nouvelle-Écosse se taille une respectable place au cinquième rang lors de la reprise par équipe du 31 juillet. Grâce aux efforts d’Ariel Boesener, 17 ans (Canning, Nouvelle-Écosse), de Chloe Vandenplas, 17 ans (Sherrington, Québec), de Marilie Roy, 17 ans (Outremont, Québec) et de Lily-Rose Lemaire, 15 ans (Drummondville, Québec) et leur résultat global de 195,424, l’équipe s’est trouvée à moins de cinq points du podium. C’est l’équipe américaine–région 4 qui récolte la médaille d’or par équipe avec une note cumulative de 203,182, tandis que la région 2 prend l’argent sur un total de 202,636. L’équipe des É.-U.–région 9 s’empare de la médaille de bronze avec 199,637 au cumul.

« Il faut donner la chance aux jeunes de concourir en équipe, parce que c’est une expérience qu’il est impossible de gagner seul », explique David Ziegler, le chef de l’équipe Ontario-Québec Jeune cavalier et des deux équipes Junior du Canada. « C’est assez facile à dire qu’on vise les Jeux olympiques, mais c’est bien d’avoir une belle occasion de donner à nos jeunes une expérience d’équipe pertinente avant d’atteindre l’équipe sénior. »

Boesener prendra ensuite la tête du contingent junior canadien dans les deux reprises qui ont suivi. Elle montait son hanovrien de 16 ans, Winniepuuh (Weltmeyer x Ludendorff), quand elle signe une prestation de 65,588 % et termine 10e de la reprise individuelle du 2 août, puis établit un nouveau record personnel en obtenant 70,375 % pour sa reprise libre le 4 août, ce qui la hisse au cinquième rang.

Leslie Steele, la chef de l’équipe Alberta-Québec Jeune cavalier et des concurrents juniors en individuel, conclut : « Dans l’ensemble, je trouve que nos cavalières ont fait belle figure et qu’elles ont très bien travaillé ensemble. Le tout s’est déroulé sans accroc. Nous avions des cavalières qui en étaient à leurs premiers championnats et elles se sont rendues jusqu’aux cérémonies de remise. Tout le monde est très heureux. C’était un bonheur de travailler aux côtés des jeunes et de leurs familles. On a eu beaucoup de plaisir. »

Les cavaliers canadiens de concours complet s’inscrivent au tableau des 10 meilleurs

La cavalière en individuel, Tosca Holmes-Smith (Chase, C.-B.), se retrouve à nouveau au top 10 des CNAJ après s’être mesurée aux autres Jeunes cavaliers sur Tom Riddle, un pur-sang fils de l’étalon Towkay âgé de 13 ans et appartenant à Ali Holmes-Smith. L’athlète de 19 ans, qui s’était classée neuvième aux CNAJ 2019 et qui avait mis la main sur l’or individuel en 2017, s’est hissée de la dixième place après la phase de dressage du 25 juillet à la quatrième après avoir réussi des doubles sans-fautes sur les parcours de cross-country et de saut d’obstacles en carrière les jours suivants, ce qui lui permet de conserver son résultat de dressage de 35,2 points jusqu’à la clôture du concours complet le 28 juillet.

NAYC 2019 Signals Bright Future for Up-and-Coming Canadian Talent

Tosca Holmes-Smith et Tom Riddle
Source : Red Bay Group LLC

« J’étais absolument ravie du déroulement du week-end, dit Holmes-Smith. Nous avons commencé le concours par un record personnel en dressage – je le dois à Danielle Hirkala, qui m’a vraiment aidée à comprendre Tom sur le plat cette année. Il a été, fidèle à lui-même, extraordinaire sur le cross-country, ce qui nous a permis de franchir le difficile parcours sans faute de temps ni d’obstacles. On a toujours un peu de difficulté dans le saut d’obstacles, mais Tom a livré le meilleur de lui-même en y mettant tout son cœur. Je tiens à remercier du fond du cœur tous ceux qui m’ont aidée à me rendre jusqu’ici : mes entraîneurs, Nick Holmes-Smith, Danielle, et Sandra Donnelly; ma mère pour tout ce qu’elle fait; mon incroyable chef d’équipe, Maeve Drew; ma groom, Naomi Willms; le programme BCYR pour tout ce qu’il fait pour le sport dans notre province, la Rebecca Farm d’avoir enduré les ados impertinents et stressés que nous étions, et bien sûr, Tom qui a été un remarquable professeur pour moi au cours des quatre dernières années en plus d’être un partenaire sans faille. »

Ce sont les Américains William Kidwell et Tremolo, de la région III qui prennent l’or sur leurs 28 pénalités reçues en phase de dressage. Ils sont suivis par Katie Lichten et Sapphire Blue B des É.-U–région I qui méritent l’argent avec un résultat de 31,8 points et par Colby Green et Takine De La Barbais de la région VIII qui rapportent le bronze sur 33,1 pénalités.

L’équipe canadienne de concours complet faisait son retour aux CNAJ après une absence en 2018. L’équipe junior Ontario–Colombie-Britannique, composée d’Elise Hicks, 17 ans (Trenton, Ontario), de Sierra Hincks, 16 ans (Roberts Creek, C.-B.) et d’Olivia Terdik, 18 ans (Windham Centre, Ontario), sont aussi gravi les échelons du classement en passant d’une 10e position initiale en sortant du dressage au sixième rang sur un cumul de 152,4 pénalités après l’ultime phase du saut d’obstacles.

NAYC 2019 Signals Bright Future for Up-and-Coming Canadian Talent

De G à D : Elise Hicks, Sierra Hincks, Olivia Terdik
Source : Red Bay Group LLC

Les É.-U.–région VIII revendiquent l’or n’encourant que 90,6 pénalités, suivis par leurs compatriotes de la région II qui réclament l’argent avec 104,2 pénalités et ceux de la région IV qui, sur 109,2 points, foulent la troisième marche du podium.

Kendal Lehari, chef d’équipe de l’équipe Ontario–Colombie-Britannique aux côtés de Maeve Drew, dit : « Nos cavalières se sont très bien exécutées dans la dernière phase. Elles ont toutes livré des manches très constantes et bien rythmées, ont fait preuve d’un grand professionnalisme tout au long des épreuves et ont très bien représenté le Canada. Elles sont des concurrentes redoutables qu’il faudra garder à l’œil dans les années à venir. J’ai eu beaucoup de plaisir à travailler aux côtés de ces jeunes et de Maeve. »

Pour plus d’information sur les CNAJ, visitez le www.youngriders.org (en anglais). Pour prendre connaissance des résultats de l’édition 2019, voir les liens ci-dessous :

Résultats des championnats de dressage et de saut d’obstacles
Résultats du championnat de concours complet

Pour connaître tous les détails des prestations canadiennes aux CNAJ 2019, consultez les comptes-rendus quotidiens publiés par CE :

Jour 1 – 26 juillet
Jour 2 – 27 juillet
Jour 3 – 28 juillet
Jour 4 – 31 juillet
Jour 5 – 1er août
Jour 6 – 2 août
Jour 7 – 3 août
Jour 8 – 4 août

NAYC 2019 Signals Bright Future for Up-and-Coming Canadian Talent

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.