Après trois rondes de compétition présentées en deux jours, les membres de l’équipe, Erynn Ballard (Tottenham, Ont.), Lisa Carlsen (Okotoks, Alb.), Mario Deslauriers (Bromont, Qué.) et Nicole Walker (Aurora, Ont.) ont atteint leur objectif de qualifier le Canada pour Tokyo grâce à un résultat combiné de 30,21. Le Brésil a été médaillé d’or (12,39), le Mexique a effectué une belle remontée de la quatrième à la deuxième place pour saisir la médaille d’argent (22,97) tandis que les États-Unis perdaient leur avance et reculaient vers l’échelon de bronze (23,09).

L’Équipe canadienne occupait le troisième rang lorsque s’est amorcée la seconde ronde de compétition qui se déroulait selon le concept d’une Coupe des nations, soit un même parcours négocié à deux reprises. A la fin de celle-ci, l’équipe était quatrième et obtenait sa place parmi les 10 équipes qui revenaient dans la carrière pour la seconde ronde. Les qualifications pour Tokyo n’étant destinées qu’aux trois premières équipes, en excluant les États-Unis qui étaient déjà admis, la pression était très forte.

Au deuxième tour, dès qu’un résultat était affiché, on voyait les quatre premières équipes entrer et sortir tour à tour du trio de tête. A la dernière rotation des cavaliers, le Canada retenait son souffle car il venait de s’installer au troisième rang, mais la belle prestation de zéro fautes du dernier couple de l’équipe mexicaine, Patricio Pasquel et Babel, a effacé celle de leur coéquipier (16 fautes) et le Canada est redescendu à la quatrième place, à moins de deux barres du podium.

« Nous aurions préféré gagner une médaille, mais en réalité, notre tout premier objectif était de se qualifier pour les Olympiques, alors je suis très heureux. Notre mission est accomplie », a commenté le chef d’équipe Mark Laskin.

C’est Erynn Ballard et sa monture espoir Fellini S (Vermont x Rash R) qui ont enregistré la meilleure performance de l’Équipe canadienne. Ils ont fait partie des deux seuls couples à inscrire deux sans-faute d’affilée sur le parcours du concepteur brésilien FEI 4*, Guilherme Jorge, lequel comprenait 13 obstacles et 16 franchissements. En fait, ce couple canadien n’a heurté aucun obstacle à Lima. Les deux premiers jours de compétition de la cavalière de 38 ans l’ont propulsée au second rang individuellement avec un score de 3,26. Elle loge entre deux couples brésiliens, soit Pedro Veniss sur Quabri de l’Isle (premier rang avec 2,06) et Rodrigo Lambre sur Chacciama (troisième avec 5,26).

« Mon cheval y est allé de toutes ses forces dans les deux rondes d’aujourd’hui », mentionne-t-elle au sujet du warmblood hollandais de neuf ans d’Ilan Ferder. « Il n’a pas perdu de temps, n’a pas tenu compte de l’atmosphère qui règne ici et a fait attention aux plans d’eau et aux murets. Il s’est comporté de façon admirable. C’est une sensation géniale de produire un double sans-faute sur un site comme celui-ci et de réaliser tout cela pour Mark Laskin – c’est un super grand défi que je viens de relever ! »

Canadian Show Jumping Team Tokyo Bound After Fourth Place at Lima 2019 Pan Am Games

Erynn Ballard et Fellini S
Source : © Cealy Tetley – www.tetleyphoto.com

Walker a terminé sa participation au 12e rang individuellement avec un résultat de 13,38 pénalités sur Falco van Spieveld (Toulon x Lys De Darmen) son warmblood belge de 14 ans. Après avoir heurté deux obstacles au premier tour (huit fautes) ils ont délogé un fragile vertical (quatre fautes) érigé au centre d’une ligne complexe de cinq courtes foulées ayant pour thème le Machu Picchu, ligne qui était placée directement au milieu de la carrière et était suivie de quatre longues foulées.

« J’ai réglé les erreurs que j’ai faites au premier tour mais je me suis montrée un peu trop confiante au vertical, observe la cavalière de 26 ans. C’est un obstacle ultra léger. Il suffit de souffler dessus pour qu’il tombe, alors nous avons joué de malchance à cet endroit. »

Au sujet de sa première expérience aux grands jeux, elle a ajouté : « Etre ici durant toute une semaine avec l’équipe et avoir le privilège d’interagir et de créer un lien avec eux a été un vrai bonheur. Je m’en souviendrai longtemps. »

Canadian Show Jumping Team Tokyo Bound After Fourth Place at Lima 2019 Pan Am Games

Nicole Walker et Falco van Spieveld
Source : © Cealy Tetley – www.tetleyphoto.com

Au premier tour, Deslauriers et Amsterdam 27 ont, comme beaucoup d’autres couples, fait tomber les barres dans l’avant-dernière ligne (12abc) – une combinaison triple érigée directement sous le pavillon VIP débordant d’activité, qui était suivie d’une courbe menant au dernier oxer du parcours. Ils ont aussi fortement embouti le très difficile triple-barres, une erreur que plusieurs autres ont commise. Toutefois, lors du deuxième passage, ils ont été exemplaires, à l’exception d’une malheureuse barre tombée en début de parcours. Deslauriers et son cheval sont actuellement 19e avec un résultat de 21,57.

« Ça allait nettement mieux au deuxième tour et je crois que le cheval a beaucoup appris d’un tour à l’autre », constate le cavalier au sujet de l’Holsteiner de neuf ans (Catoki x Acord II) appartenant à Wishing Well Farm LLC et Luga LLC. « J’ai l’impression qu’il était déstabilisé après avoir frappé le deuxième obstacle de plein fouet au premier tour. C’est probablement ce qui a perturbé le reste du parcours. Mais il a fait un admirable effort au deuxième tour. Il m’a entrainé assez solidement à l’obstacle où nous avons heurté une barre, mais dans l’ensemble, il a super bien sauté. »

Le double olympien qui était au poste de dernier partant de l’équipe à Lima se dit très satisfait que l’équipe ait réussi à qualifier le Canada pour les Jeux olympiques de Tokyo, et ajoute : « Nous sommes venus ici pour cela. Nous aurions bien aimé gagner une médaille et d’ailleurs elle nous a échappé de peu. Mais chacun a été capable de résister au stress pour inscrire un bon résultat dans l’une des deux manches de la coupe des nations. Maintenant, l’on sait que les cavaliers entreprennent la finale en individuel avec une fiche vierge, alors nous allons continuer à bien travailler et tenter notre chance. »

Le cavalier de 54 ans n’est pas monté sur le podium en équipe, mais le nom de Deslauriers y était bien représenté puisque sa fille de 20 ans, Lucy, a contribué à la médaille de bronze des États-Unis. « Ce fut formidable de voir Lucy recevoir sa médaille. Un moment palpitant, en vérité, car elle a très bien monté. Elle a réalisé le seul parcours parfait de son équipe dans la deuxième ronde. »

Canadian Show Jumping Team Tokyo Bound After Fourth Place at Lima 2019 Pan Am Games

Mario Deslauriers et Amsterdam 27
Source : © Cealy Tetley – www.tetleyphoto.com

La première partante pour le Canada dans les deux rondes était Lisa Carlsen et sa jument brandebourgeoise de 13 ans, Parette (Passoa VDL x Barinello). Elles ont également fait face aux complexités du parcours à deux obstacles en particulier. Lors de leur premier parcours, les éléments b et c de la combinaison triple sont tombés mais elles ont bien franchi le reste. Au second tour, c’est le troisième obstacle de la ligne Machu Picchu qui a été heurté, ainsi que le tout dernier oxer du parcours.

« Parette est un peu inexpérimentée pour ce niveau, alors je suis encore très fière de ce qu’elle a accompli », a dit la cavalière de 54 ans qui avait gagné une médaille d’or par équipe aux Jeux panaméricains de 1987 à Indianapolis, USA. « On apprend en permanence. J’ai appris à la connaître un petit peu mieux ici, et ça s’ajoute à mon perfectionnement avant le prochain concours sur le prochain site. Je crois que nous allons continuer à progresser ensemble. »

Le 6 août, au cours de la première journée de compétition, alors que Carlsen avait offert de belles prestations pour la finale, elle a malheureusement été éliminée. Elle n’est donc pas admissible à la compétition en individuel.

Canadian Show Jumping Team Tokyo Bound After Fourth Place at Lima 2019 Pan Am Games

Lisa Carlsen et Parette
Source : © Cealy Tetley – www.tetleyphoto.com

C’est le 9 août qu’aura lieu la remise des médailles en individuel, au terme d’une finale en deux manches. Les trois rondes de la compétition par équipe ayant également servi de qualifications pour les cavaliers, les 35 premiers seront invités à prendre part à cette finale, en se limitant toutefois à trois par pays. Les cavaliers prendront le départ avec une fiche de zéro. La course aux médailles sera donc grande ouverte. Le Canada sera représenté par Ballard, Walker et Deslauriers.

Pour obtenir un complément d’information en ce qui a trait aux épreuves équestres des Jeux panaméricains Lima 2019, notamment l’horaire complet des épreuves, de même que le nom des participants avec leurs résultats, veuillez visiter le www.lima2019.pe/en. Les résultats en temps réel se trouvent ici.

Visitez la page #DirectionLima de l’EEC pour obtenir la couverture des Jeux, les nouvelles de l’heure et jeter un regard en coulisse. Consultez aussi le www.canadaequestre.ca/evenements-resultats/jeux/directionlima et n’oubliez pas de nous rendre visite sur nos comptes Facebook, Twitter, et Instagram pour du contenu unique et l’album photo de la journée.

– 30 –

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.