Le 29 juillet 2019, Lima (Pérou). – Après une lutte serrée pour la première marche du podium aux Jeux panaméricains Lima 2019, l’Équipe canadienne de dressage remporte le 29 juillet sa première médaille d’or panaméricaine en 28 ans et se qualifie par le fait même pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

Les coéquipières Jill Irving (Moncton, N.-B.), Tina Irwin (Stouffville, Ontario), Lindsay Kellock (Toronto, Ontario) et Naima Moreira-Laliberté (Outremont, Québec), talonnaient les États-Unis au terme de la première journée des épreuves par équipe le 28 juillet. À la finale par équipe se déroulant le 29 juillet, elles ont rivé leur attention sur le double objectif de gagner des médailles d’or et d’obtenir leur billet pour Tokyo puisqu’elles faisaient partie des deux équipes au sommet qui n’étaient pas encore qualifiées. 

Canadian Dressage Team Takes Gold at Lima 2019 Pan Am Games and Punches Ticket to Tokyo

De G à D : Jill Irving, Tina Irwin, Lindsay Kellock, Naima Moreira-Laliberté.
Source : © Cealy Tetley – www.tetleyphoto.com

La finale par équipe comportait les épreuves Intermédiaire I pour les concurrents du petit tour et du Grand prix spécial pour ceux du grand tour, lesquelles tenaient lieu de deuxième épreuve de qualification pour le classement individuel. C’est le couple concourant au petit tour, Kellock, 29 ans (Toronto, Ontario), et Floratina (Fidertanz 2 x Rubin Royal OLD), propriété de Chloe Gasiorowski, qui a donné le coup d’envoi à l’aventure canadienne vers le sommet. Kellock et la jument hanovrienne de 11 ans ont battu leur record personnel deux fois en deux jours et obtiennent une note de 73,147 % du jury de terrain, dont fait partie la juge de dressage FEI 4*, Brenda Minor (Acton, Ontario). Grâce à deux troisièmes positions consécutives au petit tour, elles s’installent au troisième rang du classement individuel.

« Je suis ravie! Je ne me suis jamais sentie aussi bien dans une reprise qu’aujourd’hui avec Floratina. Je suis comblée – tous les honneurs lui reviennent », dit Kellock qui a pris les rênes de Floratina il y a moins d’un an, mais qui n’a jamais obtenu un résultat sous la barre de 70 % avec elle. « Lorsqu’on prend le départ pour l’équipe, on fait tout pour lui donner une solide prestation. »

Canadian Dressage Team Takes Gold at Lima 2019 Pan Am Games and Punches Ticket to Tokyo

Lindsay Kellock et Floratina
Source : © Cealy Tetley – www.tetleyphoto.com

Soumise à la même pression de saisir l’avance tôt dans l’épreuve, Irwin, 38 ans, est la prochaine à s’élancer à bord de son partenaire de longue date, Laurencio (Laurentio x Donnerhall), un hongre oldenbourg de 12 ans dont elle est copropriétaire avec son mari Jaimey Irwin, lui aussi athlète élite de dressage. Ce fut mission accomplie lorsqu’ils ont pris la tête du contingent canadien pour la deuxième journée de suite grâce à une note de 73,853 %. Ce résultat les a gardés au sommet du classement du petit tour jusqu’à la toute fin où la dernière concurrente, l’Américaine Sarah Lockman sur First Apple, les a devancés. Ayant terminé les deux jours deuxièmes au classement du petit tour, Irwin et Laurencio se trouvent aussi au deuxième rang du tableau des meneurs en individuel. C’est Lockman qui détient l’avance.

« Je devais livrer une prestation plus énergique aujourd’hui et c’est ce que j’ai fait », dit Irwin qui en est à sa deuxième participation aux Jeux panaméricains et qui y a gagné une médaille d’argent en équipe lors de l’édition 2011 à Guadalajara (Mexique). « Sans risque, il n’y a pas de gain, dit-on. J’ai donc eu un petit accroc dans l’appuyer, qui est affecté d’un coefficient, mais je ne regrette rien, parce que je crois qu’il faut soit mettre le tout pour le tout, soit rentrer chez soi. Il faut viser haut, se pousser, et je suis très heureuse de l’avoir fait aujourd’hui. »

Interrogée sur le sentiment de remporter une médaille d’or en équipe, Irwin ajoute : « C’est une réalisation magistrale. Notre équipe était soumise à une énorme pression (qualifier le Canada pour les JO de Tokyo), mais nous y avons mis tout notre cœur aujourd’hui. Nous avons donné le meilleur de nous-mêmes et nous sommes très, très fières. »

Canadian Dressage Team Takes Gold at Lima 2019 Pan Am Games and Punches Ticket to Tokyo

Tina Irwin et Laurencio
Source : © Cealy Tetley – www.tetleyphoto.com

Après ces deux premières prestations, le Canada avait pris le dessus sur les É.-U., et lorsque Moreira-Laliberté, participant à ses premiers grands jeux à tout juste 22 ans, a conservé son sang-froid sous la pression pour recevoir une note de 71,787 %, c’était une certitude mathématique que la médaille d’or reviendrait au Canada. À cheval sur Statesman, un hongre hanovrien de 12 ans issu de l’étalon Sandro Hit et appartenant à KML S.à.r.l., Moreira Laliberté conquiert à la fois le Grand prix et le Grand prix spécial à titre individuel et occupe actuellement le quatrième rang au tableau du classement général.

« L’objectif aujourd’hui était de réaliser une reprise constante et impeccable pour l’équipe, et nous avons atteint notre but. J’en suis très heureuse », a dit Moreira-Laliberté, la fille de Guy Laliberté, fondateur du Cirque du Soleil. « Quand j’ai réalisé que la carrière de ces Grands Jeux n’était qu’un carré de sable comme les autres, je me suis concentrée sur mon équitation comme d’habitude et la pression est tombée. » 

Canadian Dressage Team Takes Gold at Lima 2019 Pan Am Games and Punches Ticket to Tokyo

Naima Moreira-Laliberté et Statesman
Source : © Cealy Tetley – www.tetleyphoto.com

Irving, 56 ans, qui concourait elle aussi au grand tour, termine troisième au classement du Grand prix spécial en donnant une note de 67,851 % à celle de l’équipe sur la selle de Degas 12 (De Niro 6 x Regazzoni), un hongre hanovrien de 17 ans appartenant à Irving et à la Windhaven Farm. Irving avait aussi pris la troisième place à l’occasion du Grand prix la veille, ce qui la positionne au 11e rang du tableau individuel.

« Degas est en grande forme, mais il était intense hier et encore plus intense aujourd’hui, ce qui m’a coûté cher », a dit Irving, qui avait aussi monté Degas 12 pour le Canada aux Jeux équestres mondiaux de 2018 à Mill Spring (Caroline du Nord). « Mais mes coéquipières ont bien compensé. Je suis très fière de notre équipe. C’était super de commencer cette deuxième journée d’épreuves à un cheveu derrière. Nous n’avions pas besoin de jouer sur la défensive, nous n’avions qu’à nous donner à fond, et c’est ce que mon équipe a fait. Ces Jeux ont été formidables. Le site est de calibre mondial, la surface est fabuleuse, les écuries sont fantastiques et la nourriture est exquise. Honnêtement, c’est épique! »

Canadian Dressage Team Takes Gold at Lima 2019 Pan Am Games and Punches Ticket to Tokyo

Jill Irving et Degas 12
Source : © Cealy Tetley – www.tetleyphoto.com

Le Canada récolte la médaille d’or au moyen d’un cumul de 440,111 points. Les États-Unis décrochent l’argent avec un résultat de 437,791, suivis du Brésil qui revêt le bronze (408,696). Il s’agit de la troisième médaille d’or pour l’Équipe canadienne de dressage après celles obtenues aux Jeux panaméricains de La Havane (Cuba) en 1991 et ceux de Cali (Colombie) en 1971.

« En venant ici, dès le début, nous n’avions qu’un seul but : gagner l’or. C’était l’objectif fixé et elles l’ont atteint! » dit la chef d’équipe pour l’Équipe canadienne de dressage, Christine Peters. « Ces femmes y ont mis tout leur cœur et j’en suis très fière. Ce qui m’impressionne le plus de ce groupe, c’est la manière dont elles se sont serré les coudes et se sont soutenues. Les quatre coéquipières ont été des sœurs les unes pour les autres. Qu’elles rapportent l’or au Canada pour la première fois en tant d’années, c’est absolument incroyable. »

Les prochaines épreuves pour les athlètes canadiennes de dressage seront les reprises libres Grand prix et Intermédiaire I qui se tiendront le 31 juillet où se disputeront les médailles en individuel. La première moitié des athlètes au classement des petit et grand tours accéderont ensuite à la finale individuelle. Un maximum de trois athlètes par pays y sera admis. Les athlètes qui représenteront le Canada sont donc Tina Irwin, Lindsay Kellock et Naima Moreira-Laliberté.

Pour obtenir un complément d’information en ce qui a trait aux épreuves équestres des Jeux panaméricains Lima 2019, notamment l’horaire complet des épreuves, de même que le nom des participants avec leurs résultats, veuillez visiter le www.lima2019.pe/en.

Visitez la page #DirectionLima de l’EEC pour obtenir la couverture des Jeux, les nouvelles de l’heure et jeter un regard en coulisse. Consultez aussi le www.canadaequestre.ca/evenements-resultats/jeux/directionlima et n’oubliez pas de nous rendre visite sur nos comptes Facebook, Twitter, et Instagram pour du contenu unique et l’album photo de la journée.

– 30 –

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.