La compétition de dressage va débuter avec un Grand Prix (24 et 25 juillet) et un Grand Prix Spécial (27 juillet). Les notes obtenues compteront en vue des résultats finaux par équipes de même qu’à titre de qualification finale en individuel. Aux termes de ces épreuves, les 18 meilleurs couples qui se seront qualifiés en Grand Prix pourront se disputer la victoire en individuel lors de la reprise libre du 28 juillet.

Les trois montures de l’Équipe canadienne de dressage ont réussi l’inspection des chevaux du 23 juillet en vue des épreuves olympiques. La réserviste de l’équipe, Naima Moreira Laliberté (Outremont, Québec) a également présenté Statesman (Sandro Hit x Brentano II), l’Hanovrien de quatorze ans de KML Inc, pour l’épreuve requise. Un total de 72 chevaux a été présenté par 29 pays, réservistes et athlètes individuels réunis.

Brittany Fraser-Beaulieu, 32 ans, forme un duo du tonnerre avec All In (Tango x Damiro), un Warmblood néerlandais de seize ans qu’elle possède avec son père, Craig Fraser, et son mari, Marc-Andre Beaulieu. Ils sont le couple canadien le mieux placé au classement mondial de dressage de la FEI depuis 2017 et ont déjà obtenu six médailles en Coupe des nations. Ils ont également été les Canadiens les mieux classés aux Jeux équestres mondiaux de Tryon 2018. En 2021, la cavalière est devenue la première de son équipe à obtenir une note supérieure à 79 % (79,330 %) au niveau international à l’occasion du Adequan Global Dressage Festival de Wellington (Floride). Cet exploit a d’ailleurs été réalisé par les trois membres de l’équipe.

« Tous les cavaliers et tous les chevaux ont réalisé le jogging de façon formidable en arborant les vêtements de l’équipe canadienne », a partagé Brittany Fraser-Beaulieu. « Nous nous concentrons maintenant sur le Grand Prix par équipes et nous allons faire de notre mieux pour obtenir de meilleurs résultats à vie pour le Canada. »

Lindsay Kellock a, quant à elle, fait ses débuts dans les Grands Jeux aux Jeux panaméricains de Lima 2019. Après avoir aidé l’Équipe canadienne de dressage à remporter la victoire sur la selle de Floratina, elle a pris les rênes de Sebastien (Sandro Hit x Fidermark), le Rheinländer de quinze ans d’Enterprise Farm Equestrian, LLC. Le duo a ensuite décroché l’argent par équipes à la Coupe des nations CDIO 3* Wellington 2020 de la FEI, ainsi que le bronze par équipes lors de l’édition de 2021. La cavalière de 31 ans et sa monture ont obtenu un meilleur score à vie de 79,025 % peu de temps avant les Jeux à l’occasion du CDI 4* du Tryon Spring Dressage 1 de Mill Spring (Caroline du Nord).

« Participer à l’inspection des chevaux était tout simplement incroyable », a expliqué Lindsay Kellock. « C’était émouvant de voir toutes ces personnes et toutes ces caméras et de penser à tous les efforts que nous avons déployés, à notre équipe qui nous soutient depuis des années et à nos proches et amis. La devise des Jeux de Tokyo 2020 est “Unis par l’émotion”. Elle reflète bien la réalité des Jeux selon moi. Il y a beaucoup d’affection au sein de l’équipe et je me sens privilégiée de vivre ce moment avec mes meilleurs amis. »

Chris von Martels, âgé de 38 ans, n’en est pas à ses premiers Grands Jeux. Il a notamment remporté l’argent par équipes et le bronze en individuel aux Jeux panaméricains de Toronto 2015 sur la selle de Zilverstar. En seulement huit mois de compétition de niveau FEI, le cavalier et son nouveau partenaire Eclips (Apache x Olympic Ferro) ont réussi à se hisser maintes fois parmi les trois premiers au classement. L’athlète et le Warmblood néerlandais de douze ans qu’il possède avec Barbara Soederhuizen ont notamment décroché la médaille de bronze par équipes à la Coupe des nations CDIO 3* Wellington 2021 de la FEI et ont obtenu la note gagnante de 79,095 % au CDI 4* du Tryon Spring Dressage 1.

« J’avais confiance que mon cheval était en forme durant l’inspection vétérinaire, mais c’est toujours un soulagement lorsqu’on reçoit l’approbation », a déclaré Chris von Martels. « Nous pouvons maintenant nous concentrer pleinement sur le premier jour du Grand Prix ».

L’Équipe canadienne de dressage bénéficie du soutien de la chef d’équipe Christine Peters et du chef de l’équipe équestre James Hood.

Pour en savoir plus sur les épreuves équestres des Jeux olympiques de Tokyo 2020, dont l’horaire complet de la compétition et les résultats, veuillez cliquer ici. Vous pouvez obtenir davantage de renseignements sur l’Équipe équestre canadienne sur la page #DirectionTokyo de Canada Équestre.

– 30 –

Canadian Dressage Team Set to Compete at Tokyo 2020 Olympic Games

PHOTO – Brittany Fraser-Beaulieu (Saint-Bruno, Québec) et All In étaient fins prêts pour leurs débuts olympiques après l’inspection des chevaux de dressage, laquelle était tenue le 23 juillet aux Jeux olympiques de Tokyo 2020.

Canadian Dressage Team Set to Compete at Tokyo 2020 Olympic Games

PHOTO – Lindsay Kellock (Toronto, Ontario) fait jogger Sebastien pendant l’inspection des chevaux aux Jeux olympiques de Tokyo 2020.

Canadian Dressage Team Set to Compete at Tokyo 2020 Olympic Games

PHOTO – Eclips, présenté par Chris von Martels (Ridgetown, Ontario), a réussi l’inspection en vue des Jeux olympiques de Tokyo 2020.

Canadian Dressage Team Set to Compete at Tokyo 2020 Olympic Games

PHOTO – Naima Moreira Laliberté (Outremont, Québec) et Statesman, les réservistes de l’équipe, ont réussi l’inspection des chevaux en vue des Jeux olympiques de Tokyo 2020.

SOURCE DE TOUTES LES PHOTOS – MacMillan Photography et Media Services

Les photos peuvent être publiées dans des articles sur les Jeux olympiques de Tokyo 2020 et doivent inclure le crédit photo. Pour obtenir des photos de haute résolution, veuillez envoyer un courriel à l’adresse csoble@equestrian.ca

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.