Lima (Pérou), 3 août 2019 – Au terme de l’exigeante phase de cross-country que seuls un peu plus de la moitié (59,5 %) des concurrents ont pu terminer, les quatre athlètes canadiens Dana Cooke (Merritt, C.-B.), Colleen Loach (Dunham, Qué.), Jessica Phoenix (Cannington, Ont.) et Karl Slezak (Tottenham, Ont.), ont réussi à franchir la ligne d’arrivée et installer le Canada en troisième position juste avant la phase ultime du concours complet, le jumping, qui se déroulera le 4 août aux Jeux panaméricains Lima 2019.

La pression était palpable et les enjeux considérables durant l’avant-dernière phase de cross-country puisqu’il n’y a que deux qualifications sur la table en vue des Jeux olympiques de Tokyo 2020 et que les 10 pays présents à Lima rivalisent pour obtenir leur billet d’entrée car aucun d’eux n’est qualifié.

Les athlètes de l’Équipe canadienne de concours complet ont franchi les 26 obstacles dispersés sur plus de 4,5 kilomètres de sentiers sinueux entre le box de départ et la ligne d’arrivée. L’équipe affiche actuellement un résultat combiné de 183,7 pénalités. Les États-Unis détiennent l’avance depuis la phase initiale de dressage du 2 août (91,2), le Brésil a devancé le Canada et occupe le deuxième rang avec 117,7.

Le meilleur couple canadien au classement provisoire des deux premières phases est Jessica Phoenix et Pavarotti. Phoenix occupe la cinquième place avec 37,0 pénalités. Aux deux premières places, on retrouve les Américains qui ont été les seuls parmi les 42 partants à réaliser un double sans-faute. Boyd Martin et Tsetserleg mènent avec leur note de dressage de 25,6. Lynn Symansky et RF Cool Play sont deuxièmes (29,2) tandis que le couple brésilien Carlos Parro et Quaikin Qurious est troisième (34,9).  

Canadian Eventing Team Knocking at Podium Door After Cross-Country at Lima 2019 Pan Am Games

Jessica Phoenix et Pavarotti
Source : © Cealy Tetley – www.tetleyphoto.com

Phoenix est à la recherche d’une troisième performance panaméricaine consécutive sur Pavarotti (Pavarotti van de Helle x Foxiland), suite aux Jeux de Toronto 2015 (médaille d’argent en individuel et médaille de bronze en équipe) et aux Jeux de Guadalajara, Mexique, de 2011 (médaille d’or en individuel et médaille d’argent en équipe). Elle est en bonne position pour entreprendre la dernière phase de jumping puisqu’elle n’a ajouté que 9,6 pénalités de temps en cross-country à sa note de dressage de 27,4.

« Je suis infiniment fière de ce cheval » a dit celle qui, à 35 ans, a pris part à deux Jeux olympiques, quatre Jeux panaméricains (incluant Lima) et trois Jeux équestres mondiaux. Cinq de ces participations étaient à bord de Pavarotti, un hongre westphalien de 17 ans. « Le parcours était exceptionnellement difficile aujourd’hui. En fait, c’était assurément l’un des plus éprouvants que j’ai franchis aux Jeux panaméricains. »

Au sujet des options qui forçaient les cavaliers à choisir entre une voie plus courte et plus risquée ou une plus longue mais plus sécuritaire, elle explique : « Je voulais simplement faire de mon mieux pour sauter sans pénalité mais une fois sur place, il était très calme alors je me suis dit Faisons-le, allons-y à fond. »

« Il est difficile de s’imaginer qu’un couple puisse être aussi fort durant les trois cycles des Jeux panaméricains, mentionne le chef d’équipe Rob Stevenson. Occuper la cinquième position dans la course aux médailles juste avant le dernier jour est tout simplement extraordinaire. »

Le prochain athlète canadien au tableau individuel est Karl Slezak qui est présentement 13e sur Fernhill Wishes (Chacoa x Gildawn Diamond). Bien qu’il s’agisse de ses tout premiers grands jeux, le cavalier de 37 ans était au poste de premier partant pour le Canada. Il a inspiré confiance à toute l’équipe lorsqu’il a complété le parcours alors que 16 couples subissaient l’élimination tandis qu’un autre devait abandonner. En fait, six des 10 équipes ont réussi à enregistrer un résultat car les règlements stipulent qu’au moins trois des quatre membres d’une équipe doivent compléter chaque phase.

Canadian Eventing Team Knocking at Podium Door After Cross-Country at Lima 2019 Pan Am Games

Karl Slezak et Fernhill Wishes
Source : © Cealy Tetley – www.tetleyphoto.com

Slezak et le hongre Irish Sport Horse de 10 ans qu’il possède en copropriété avec Kirk Hoppner avaient tout sauté sans faute lorsqu’ils sont arrivés à l’obstacle 23 placé juste en haut d’une colline qui descendait abruptement vers un choix d’option, soit l’élément b, un tournant serré au pied de la colline, ou une direction plus lente.

« J’ai choisi le raccourci vers l’élément b mais mon cheval a failli glisser et je n’ai pu le prendre », explique Slezak qui s’est vu imputer 20 pénalités de saut pour l’incident à 23b et 11,2 pénalités de temps, portant son résultat à 58,9. « Mais il s’en est bien sorti. A la fin du parcours, je le sentais encore prêt à continuer. »

Canadian Eventing Team Knocking at Podium Door After Cross-Country at Lima 2019 Pan Am Games

Colleen Loach et FE Golden Eye
Source : © Cealy Tetley – www.tetleyphoto.com

Colleen Loach figure provisoirement au 20e rang pour le Canada. C’est elle qui a reçu la meilleure note de dressage chez les Canadiens (26,2) aux rênes de FE Golden Eye (Goldfever x Contendro I) dont elle est copropriétaire avec Amanda Bernhard. Un refus en cross-country sur son Hanovrien de sept ans, qui est presque le plus jeune cheval sur le terrain, lui a coûté très cher tant en pénalités de saut que de temps et son résultat a bondi à 87,8.

« Il a été un peu intimidé par la foule, le parcours sinueux et le premier plan d’eau. Après ce plan d’eau, il est demeuré sur ses gardes et c’est ce qui a produit le refus au second plan d’eau », explique la cavalière de 36 ans qui avait choisi l’option rapide, l’élément a inspiré d’un bateau de pêche, mais qui s’est redirigée vers l’option moins terrifiante après le refus. « Dans l’ensemble, il a très bien été. Le refus est dû à son manque d’expérience. »

Cooke a également fait face à quelques défis en mi-parcours sur Mississippi (Cassini II x Legaat), une jument württemberger de neuf ans qui appartient au FE Mississippi Syndicate LLC. Le duo a obtenu des pénalités de saut à l’abord de deux obstacles ainsi que des pénalités de temps, mais a bien terminé. Elles sont actuellement 23e (110,4) avant la phase de saut d’obstacles.

« Il y avait bien des défis dans ce difficile parcours », résume la cavalière de 31 ans. « Dans l’ensemble, elle a fait preuve de courage et d’audace. Elle sautait bien alors nous avons continué jusqu’au bout. C’était important de le faire pour l’équipe. »

Canadian Eventing Team Knocking at Podium Door After Cross-Country at Lima 2019 Pan Am Games

Dana Cooke et Mississippi
Source : © Cealy Tetley – www.tetleyphoto.com

Les chevaux passeront une dernière inspection et l’Équipe canadienne de concours complet entreprendra la phase de jumping le 4 août, après laquelle les médailles en individuel et en équipe seront remises aux résultats cumulatifs les moins élevés.

Au sujet des chances du Canada de remporter une médaille, Stevenson a déclaré : « Demain est un autre jour mais l’écart enregistré après la deuxième phase est plus grand que nous le souhaitions. Nous pouvons raisonnablement concourir pour la médaille d’argent demain et nous pourrions aussi remporter une médaille de bronze. Une médaille gagnée aux Jeux panaméricains ne se refuse jamais, quelle qu’en soit la couleur; c’est merveilleux et nous sommes reconnaissants d’avoir cette chance. »

« Nous avons participé tout en sachant que les Américains formeraient une équipe très costaude et que le Brésil aurait une forte capacité compétitive. C’est exactement ce que l’on a vu aujourd’hui même si l’un de leurs couples a été éliminé », poursuit Stevenson en faisant référence à la malheureuse culbute de Ruy Fonseca et Ballypatrick SRS. Le cheval s’en est sorti indemne mais le cavalier a subi une fracture de l’humérus et de plusieurs côtes. Avec seulement trois athlètes à la ligne de départ de l’épreuve de jumping, le Brésil ne disposera pas de l’avantage de pouvoir exclure le moins bon résultat.

Pour obtenir un complément d’information en ce qui a trait aux épreuves équestres des Jeux panaméricains Lima 2019, notamment l’horaire complet des épreuves, de même que le nom des participants avec leurs résultats, veuillez visiter le www.lima2019.pe/en. Les résultats en temps réel se trouvent ici.

Visitez la page #DirectionLima de l’EEC pour obtenir la couverture des Jeux, les nouvelles de l’heure et jeter un regard en coulisse. Consultez aussi le www.canadaequestre.ca/evenements-resultats/jeux/directionlima et n’oubliez pas de nous rendre visite sur nos comptes Facebook, Twitter, et Instagram pour du contenu unique et l’album photo de la journée.

– 30 –

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.