Bienvenue aux Échos de Lima! Je me présente, Jessie Christie, attachée de presse pour l’Équipe équestre canadienne à Lima. Je suis fière et honorée de faire partie de « l’équipe qui épaule l’équipe » et j’alimenterai votre quotidien d’articles exclusifs et de photos inédites de nos athlètes, grooms et propriétaires de chevaux, ainsi que du personnel qui entoure l’équipe, ici à Lima.


La pression.

Vous savez quand l’on entend ou l’on répète un mot si souvent qu’il n’en est presque plus un? C’est ce qui m’arrive en ce moment avec le mot « pression ».

C’est sans grande surprise qu’on l’a entendu énormément dans la zone mixte lors d’entrevues avec les athlètes au cours des deux dernières semaines. En effet, tous les athlètes de l’Équipe équestre canadienne déléguée à Lima en étaient soumis à une dose considérable puisqu’une qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo était en jeu.

La pression. C’est un mot simple, mais le sentiment, lui, est plutôt complexe. En ce qui concerne nos athlètes de l’EEC, ils s’en sont remarquablement bien sortis.

Lisez la suite pour connaître comment les athlètes de l’EEC font face à ce redoutable petit mot au très grand effet.

P.S. Avouez que, vous aussi, vous avez l’air de la chanson Under Pressure de Queen (et de David Bowie bien sûr) dans la tête! Vous me remercierez plus tard…

CET on the Go | Under Pressure (cue the Queen song)

Il faut essayer de faire abstraction de la qualification olympique et se concentrer sur son parcours au présent. Ce qui est arrivé hier ne compte pas, ce qui pourrait arriver dans la prochaine ronde non plus. J’avais juste à fixer mon attention sur lui, sur le parcours et sur moi-même, et je crois que j’y suis arrivée. Je dirais qu’on espère toujours que la deuxième ronde soit plus facile, mais ce n’est pas un sport facile. Je dois me sortir la première ronde de la tête, et de faire table rase pour la seconde. Il faut monter comme si c’était un nouveau jour, une nouvelle épreuve, une nouvelle situation.

– Erynn Ballard – saut d’obstacles

CET on the Go | Under Pressure (cue the Queen song)

La clé, c’est de rester concentrée, de respecter ma routine, de ne pas changer un iota et de faire ce que j’ai à faire en donnant le mieux de moi-même. Je ne peux pas relâcher, je ne peux pas me détendre. Je crois que je dois vraiment livrer la meilleure prestation possible, et montrer tout ce dont nous sommes capables. Je dois mettre le tout pour le tout afin de vraiment montrer l’ampleur de ce que nous pouvons faire.

– Tina Irwin – dressage

CET on the Go | Under Pressure (cue the Queen song)

Avant que je prenne le départ (du cross-country), David O’Connor m’a dit, à la lumière des prestations données jusqu’alors sur ce parcours très exigeant, de m’attendre à l’imprévisible, et de rester futée. Il m’a dit que si jamais mon cheval me semblait rétif, de choisir les options lentes, parce que nous avions absolument besoin d’un sans-faute pour l’équipe. (NDLR Elle a réussi!) Pour bien réagir à la pression, il faut rester parfaitement concentrée et garder son attention rivée sur un seul objectif.

– Jessica Phoenix – concours complet

CET on the Go | Under Pressure (cue the Queen song)

Je ne pense qu’à une journée à la fois, une foulée à la fois. Je n’ai pas pensé à demain encore. J’y penserai demain soir.

– Jill Irving – dressage

CET on the Go | Under Pressure (cue the Queen song)

Voilà toute la beauté de ce sport très complexe. C’est sa complexité et le partenariat à bâtir avec son cheval qui nous attire autant. Puis, sur le parcours, soit ça se passe comme on l’a prévu, soit pas du tout. Et si ça ne se passe pas comment on l’espérait, on fait tout en son possible pour se sortir du pétrin.

– Rob Stevenson – chef de l’Équipe canadienne de concours complet

CET on the Go | Under Pressure (cue the Queen song)

Lorsqu’on passe en premier, on fait tout pour donner le meilleur départ possible à son équipe. Et si on doit passer vers la fin, et que les coéquipiers ont bien fait avant soi, la pression est palpable. Je crois que la pression est la même d’une manière ou d’une autre. J’essaie de ne pas y penser et de me concentrer sur la tâche à accomplir une fois dans la carrière.

– Lindsay Kellock – dressage

CET on the Go | Under Pressure (cue the Queen song)

Normalement, je ne ressens pas la pression une fois que je suis entrée en piste. À partir du moment où je prends le départ, il n’y a plus que moi et mon cheval qui essayons de faire de notre mieux. Bien sûr que je ressens la pression avant, mais pas au moment où je franchis le parcours.

– Lisa Carlsen – saut d’obstacles

CET on the Go | Under Pressure (cue the Queen song)

Aujourd’hui, je n’ai ressenti aucune pression. Quand j’ai réalisé que la carrière de ces grands jeux n’est qu’un carré de sable comme les autres, je me suis concentrée sur mon équitation comme d’habitude et la pression est tombée.

– Naima Moreira Laliberté – dressage

CET on the Go | Under Pressure (cue the Queen song)

La pression est forte la première journée. Nous nous préparons pour ce moment depuis plus d’un an, nous avons mis toute notre vie même, si l’on pense à toutes ces années d’entraînement. Pour ma part, je ne ressens pas une grande nervosité, mais j’espère vraiment que tout se passe pour le mieux. J’y ai mis énormément de discipline et de concentration. Je suis très heureuse maintenant, je vais avoir le temps de respirer avant que ça recommence demain.

– Nicole Walker – saut d’obstacles

Source de toutes les photos : Cealy Tetley

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.