Échos de Lima | le 2 août 2019
Propulsé par GastroGard

Bienvenue aux Échos de Lima ! Je me présente, Jessie Christie, attachée de presse pour l’Équipe équestre canadienne à Lima. Je suis fière et honorée de faire partie de « l’équipe qui épaule l’équipe » et j’alimenterai votre quotidien d’articles exclusifs et de photos inédites de nos athlètes, grooms et propriétaires de chevaux, ainsi que du personnel qui entoure l’équipe, ici à Lima.


Tout d’abord, je dois féliciter le super fan de Star Wars, Gerry van Blokland, qui travaille au design graphique et web à Canada Équestre, pour le titre d’aujourd’hui. Les belles expressions me plaisent et celle-ci convient tout à fait à ce numéro des Échos de Lima !

Hier, nous vous avons présenté les photos du parcours de cross-country. Aujourd’hui, je laisse la parole aux athlètes de l’Équipe équestre canadienne.

Poursuivez votre lecture car il est intéressant de savoir ce qu’ils en pensent alors qu’ils se préparent à entrer dans le box de départ.  

CET on the Go | The Course Awakens

Les athlètes de l’Équipe canadienne de concours complet s’élanceront du box de départ avec l’objectif d’atteindre cet obstacle – le dernier du parcours – avec un gros zéro sur la fiche des pénalités du cross-country.

Karl Slezak

Le parcours est vraiment bien. Toutefois, ce sera très difficile de le franchir. Il faut prendre de la vitesse dès le départ car les défis se présentent l’un à la suite de l’autre. Et un peu plus tard, on peut maintenir un train constant après la troisième minute, ce qui est parfait – mais il aurait été super de pouvoir obtenir ce train constant en commençant. Il y aura certainement des abandons au début.

Fernhill Wishes est un cheval qui répond bien. Si je veux tourner, il suffit d’enlever ma jambe un tout petit peu et il est prêt à tourner. C’est la même chose si je veux le préparer, alors c’est un bon parcours pour lui. Pour ma part, je devrai donner beaucoup de jambe dans les droits. Il est rapide dans les tournants et autour des obstacles mais il faut le pousser dans les droits au galop.

Dana Cooke

Oh la la, nous serons occupés. Le premier plan d’eau est bien difficile alors je ne crois pas que nous nous ennuierons là-bas. Il faudra être très attentif et précis dans nos demandes. 

CET on the Go | The Course Awakens

 Le premier plan d’eau se présente assez tôt au sixième obstacle et c’est l’un des ensembles qui force l’athlète à choisir entre un chemin plus facile mais plus lent, et un autre plus rapide, qui sera aussi plus exigeant.

Je vais peut-être m’en vouloir plus tard d’avoir dit cela, mais c’est un parcours qui convient bien à Mississippi. Elle est capable de s’ajuster et elle répond bien, alors si je fais mon travail, elle fera le sien.

Ce sera assurément une lutte de tous les instants. Nous ne pourrons pas y aller les yeux fermés au cours des deux prochains jours. Le couple qui réussira un sans-faute aura sûrement l’avantage.

Colleen Loach

Je crois que c’est un parcours magnifique. C’est un bon parcours qui est assez compliqué.

Goldie est un cheval plutôt petit et il peut tourner facilement alors je crois qu’il convient à cette piste qui est plutôt sinueuse. Ils ont fait un excellent travail mais pour franchir un tel parcours il faut avoir un cheval facile à manoeuvrer.

Jessica Phoenix

Il est certain que ce n’est pas un concours de dressage ici et c’est tant mieux. On peut réaliser de bonnes choses grâce au parcours de cross-country. Je crois que nous avons un groupe de chevaux de cross-country de grand talent. Alors, en tant que Canadiens, nous sommes ravis de prendre les devants et de nous mettre au travail. 

CET on the Go | The Course Awakens

Le compte à rebours est commencé. Ne manquez pas les résultats affichés ici.
Source : © CE/Jessie Christie  

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.