Averill Saunders, Sundre, Alberta (voltige) :I Am EC: Road to Herning 2022

« C’est vraiment un honneur d’avoir été nommée pour faire partie de l’équipe des Championnats du monde, c’est ma cinquième fois et je suis vraiment emballée et fière de représenter mon pays, comme c’était le cas les quatre premières fois. Je me fais une fierté d’innover pour notre pays en voltige à l’échelle internationale et la compétition est l’aspect de mon sport que je préfère. L’atmosphère est formidable, tu ressens des sensations sans égales au moment d’arriver dans le manège pour l’épreuve libre de deuxième ronde. Comme à l’occasion de tous les championnats, la compétition à Herning sera emballante et inspirante, je m’attends à vivre bien des choses nouvelles et inédites. »

Jody Schloss, Toronto, Ontario (paradressage) :I Am EC: Road to Herning 2022

Source : Jon Stroud Media

« C’est un grand honneur de représenter le Canada aux Championnats du monde à Herning, après avoir investi beaucoup d’efforts pour me qualifier. Je suis tellement fière de Lieutenant Lobin et de l’avoir vu prouver qu’il est effectivement la super étoile qu’il est. J’ai beaucoup appris dans toutes les compétitions internationales auxquelles j’ai participé, je prépare un horaire que nous suivons et aussi, Lobin et moi, nous nous retrouvons dans une bulle où je me concentre seulement sur Lobin et je pense seulement à mon programme. Nous essayons de ne pas trop nous stresser, et je compte être heureuse et fière de tout ce que Lobin, qui est un grand voyageur, me donne.

« En raison de la pandémie, les Championnats sont arrivés vite, il a fallu commencer à nous entraîner pour les qualifications après les Jeux paralympiques 2020 (2021). Nous nous sommes entraînés dans une carrière de la même taille que celle qu’on retrouve à Herning. Lobin s’envole le 20 juillet, alors je vais m’entraîner sur mon ancienne monture des Jeux paralympiques, Inspector Rebus, jusqu’à mon départ le 2 août en route vers cette nouvelle aventure.

« Le conseil que je donnerais aux athlètes para-équestres qui visent de participer à des grands championnats, c’est qu’il ne faut laisser personne nous dire ce que nous sommes capables de faire ou non, il faut s’assurer de pratiquer son sport en toute sécurité et continuer d’essayer. Ensuite, je dirais que ça prend une équipe pour atteindre un objectif aussi ambitieux, surtout en parasport, il faut réaliser qu’il n’y a aucune honte à accepter de l’aide ou d’en demander.

« Merci aussi à mon entraîneure Karis Van Essen pour avoir veillé à l’entraînement de Lobin et au mien, et de nous avoir aidés à nous qualifier pour les Championnats du monde. »

Amy Millar, Perth, Ontario (saut d’obstacles) :I Am EC: Road to Herning 2022

Source : Starting Gate Communications

« Une des principales choses que Rio a faite pour moi, c’est de m’inspirer. Pouvoir concourir contre les meilleurs couples au monde fait en sorte que tous les efforts que nous faisons en valent la peine. C’est important de se rappeler qu’il faut mettre de côté tous les aspects qui n’ont pas de lien direct avec les championnats, il y a beaucoup de distractions, mais comme à Rio, je dois les oublier et me concentrer sur la nécessité de réaliser des sans-fautes. Mon père m’a donné un soutien remarquable et a regardé mes vidéos quand il n’était pas présent à une compétition. Nous connaissons très bien Truman tous les deux. La clé de nos succès, elle se trouve dans les détails, je dois y veiller et le reste va suivre.

« Pour les jeunes athlètes en saut d’obstacles, ça en vaut la peine, vous allez avoir de bonnes journées et de mauvaises journées. Les bonnes journées, remerciez tout le monde qui vous a aidé à vous rendre jusque-là parce que ça prend une équipe, et remerciez surtout votre monture. Les mauvaises journées, souvenez-vous que vous faites ça parce que vous aimez le cheval. Si vous ne gagnez pas, vous apprenez et quand vous avez une telle approche, vous ne perdez jamais. »

Naima Moreira Laliberté, Outremont, Québec (dressage)I Am EC: Road to Herning 2022

Source : Starting Gate Communications

« J’ai hâte à mes premiers Championnats du monde, c’est toujours un peu irréel comme expérience de représenter le Canada à l’échelle mondiale et je suis emballée de partager ce moment avec d’autres concurrent(e)s de premier plan. À Lima 2019, c’était la première fois que je disputais un championnat senior et c’était ma première saison de Grand Prix avec Statesman.

« Mon partenariat avec Statesman n’a fait que se renforcer après notre participation à des compétitions ensemble, je suis impatiente de me lancer dans la carrière à Herning. Nous allons aux Championnats du monde dans le but d’offrir la meilleure performance possible, aux côtés de Ryan Torkkeli et Sternenwanderer, et je suis convaincue que notre équipe saura bien représenter l’unifolié. »

Pour obtenir plus de détails sur les Championnats du monde de la FEI – Herning, veuillez cliquer ici (en anglais).

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.