Les chances de voir la feuille d’érable sur le podium de Paris 2024 en saut d’obstacles sont maintenant nettement meilleures. Le 7 février 2022, Canada Équestre (CE) a sélectionné le champion olympique Eric Lamaze pour occuper les rôles de conseiller technique, Saut d’obstacles, et de chef d’équipe de l’équipe canadienne de saut d’obstacles.

« Nous sommes ravis d’accueillir Eric pour ce poste. Nous sommes très heureux qu’il ait décidé que le moment était bien choisi pour relever ce défi », a exprimé Karen Sparks, présidente du comité de saut d’obstacles de CE et membre du comité d’embauche ayant nommé Lamaze. « C’est avec bon espoir que nous lui confions les responsabilités du programme national et du cheminement vers le podium. Nous sommes persuadés qu’il sera le meneur dont l’équipe a besoin pour réussir sur la scène internationale! »

Le légendaire cavalier est fin prêt à amorcer le retour en force du saut d’obstacles canadien : « Mon but est de faire du Canada un pays dominant dans le sport du saut d’obstacles. » L’athlète de 53 ans est la personne tout indiquée pour cette mission. Il a remporté des médailles d’or, d’argent et de bronze aux Jeux olympiques et possède un large et impressionnant historique en saut d’obstacles qui demeure inégalé au pays.

« J’ai concouru en Europe pendant 28 ans contre les meilleurs athlètes du monde. J’y ai remporté tous les Grand Prix principaux et je suis monté sur le podium de tous les championnats. J’ai également obtenu le titre de meilleur cavalier au monde pour plusieurs longues périodes en 2008, 2010 et 2011 », a expliqué M. Lamaze, avant d’admettre qu’il manquait quelque chose à ses expériences. « Ce qui me dérangeait le plus était de ne pas avoir une équipe canadienne à mes côtés. »

Le comité d’embauche et le cavalier pensent que ce dernier peut user de sa fiabilité, de sa passion et de son expertise pour former une équipe formidable et pour insuffler aux athlètes ce qu’il n’a pas eu le privilège de recevoir à l’apogée de son succès. « J’en suis à une étape de ma vie où je veux passer la majorité de mon temps à partager mes connaissances avec d’autres cavalières et cavaliers », a ajouté M. Lamaze. « Je prends mon amour pour l’équipe canadienne très au sérieux. Il n’y a rien de plus plaisant que d’entendre l’hymne national de notre pays après une victoire. Nous allons rendre le Canada fier. »

« Eric représente un atout énorme pour les athlètes du Canada », a écrit Erynn Ballard, en appuyant la décision. La cavalière, qui a récemment été couronnée meilleure athlète féminine du monde, est à la tête des athlètes de notre pays. « Il apporte son soutien et son aide à la fois dans la carrière d’entraînement et en bordure de l’arène. Il observe et est prêt à donner son avis. Sa capacité à obtenir la meilleure performance possible est hors du commun. »

Ce choix survient durant une période décisive. Comme cela a été annoncé en décembre 2021, la recherche d’une nouvelle ou d’un nouveau conseiller technique/chef d’équipe pour le saut d’obstacles au Canada a débuté plus tôt cet été, durant les Jeux olympiques de Tokyo. Meg Krueger, la chef de la direction, est aux commandes depuis février 2021 et est bien consciente du caractère déterminant de ce rôle quant au succès que connaîtra l’unifolié sur tous les niveaux de la discipline olympique au cours de la prochaine période quadriennale.

Mme Krueger n’était guère surprise que M. Lamaze ait déclaré vouloir se mettre à l’ouvrage, à peine le contrat signé : « Les délais engendrés par la pandémie ont modifié le cycle de quatre ans que nous connaissons. Cela signifie que les Championnats du monde auront lieu dès cette année, en août. » Dans sa candidature, M. Lamaze a clairement souligné qu’il sait ce qu’un conseiller technique doit faire pour commencer à encadrer l’équipe nationale et obtenir des invitations pour la saison 2022, et ce, dès ce mois de février.

Mme Krueger et le comité savent que l’historique sportif de M. Lamaze en dit beaucoup. Ils croient fermement qu’il a les habiletés nécessaires pour inspirer les athlètes équestres qui aiment leur sport et pour toucher les Canadiennes et Canadiens. « L’histoire d’Eric est inspirante », a déclaré Mme Krueger. « Nos athlètes et notre pays peuvent se reconnaître dans son histoire et son courage. À ses débuts, il travaillait dans une écurie en échange de quelques montes. Il est ensuite devenu un cavalier de haut niveau sur la scène mondiale et a cumulé des victoires constantes. Il est un vrai ambassadeur équestre canadien. »

C’est avec humilité que M. Lamaze se rappelle les difficultés qu’il a rencontrées, une expérience qu’il pourra partager avec les membres de l’équipe équestre canadienne : « Mon parcours n’a pas toujours été facile. Il y a eu des moments très décourageants, mais j’ai trouvé des solutions et j’en suis devenu meilleur et plus solide. » Les psychologues du sport et les entraîneurs s’accordent sur ce fait depuis des décennies, recherches à l’appui. « La résilience est l’une des qualités essentielles d’une ou un membre de l’équipe équestre. Il faut être courageux et ne pas baisser les bras », a ajouté le cavalier, qui a trois Jeux olympiques à son actif. « J’espère devenir un exemple et une inspiration pour cette génération d’athlètes du Canada et pour les générations à venir. »

Pour l’instant, il se retrousse les manches et s’attèle à la tâche aux côtés de Mme Sparks, du comité de saut d’obstacles, du groupe de haute performance de CE, des athlètes et des équipes de soutien. Soyez prêts à encourager votre équipe canadienne!

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.