« Concourir pour son pays est le plus grand honneur du sport équestre », a exprimé Karen Hendry-Ouellette, la gestionnaire, Saut d’obstacles de CE. Ancienne athlète de l’équipe nationale de saut d’obstacles, elle connaît bien les exigences du haut niveau dans le sport. « Nous avons travaillé d’arrache-pied pour entamer les préparatifs des Jeux de Paris et de Los Angeles. Tout en respectant les pratiques exemplaires du cycle quadriennal, nous avons entamé un processus d’examen des postes en même temps que les Jeux olympiques de Tokyo. »

L’examen du poste a été effectué par un cabinet spécialisé externe qui a mené des entretiens techniques et recueilli les avis d’experts en saut d’obstacles, de membres du comité de la haute performance, d’athlètes de l’équipe nationale, de propriétaires et de l’ancien chef d’équipe, Mark Laskin. Une fois pleinement informé, CE a élaboré une description de poste solide à laquelle les candidates et candidats peuvent maintenant postuler.

« Ce poste est essentiel à l’élaboration de notre programme et des voies d’accès au podium pour les trois prochaines années », a expliqué James Hood, le directeur, Haute performance de CE. « Nous visons à développer le sport de saut d’obstacles au Canada, mais nous voulons aussi gagner. » Avec pour objectif de remporter des médailles aux grands Jeux, CE et son comité de saut d’obstacles attendent de la nouvelle ou du nouveau conseiller technique qu’elle ou il travaille en étroite collaboration avec les athlètes, les entraîneurs, les officiels, et le personnel et corps bénévole de CE afin de répondre à tous les besoins de l’équipe au niveau du bien-être des chevaux, de l’entraînement et des compétitions.

L’offre d’emploi a été affichée cette semaine et se termine le 31 décembre. Toutes les candidatures seront soumises à l’examen et à l’évaluation d’un jury d’embauche composé de six membres. Les entretiens préliminaires commenceront à être planifiés au début du mois de janvier. Après les entretiens initiaux, une liste restreinte de candidates et candidats sera établie pour un deuxième entretien, après quoi le jury d’embauche fera sa sélection finale.

« Il est très encourageant de pouvoir compter sur un jury d’embauche aussi solide pour sélectionner notre prochaine ou prochain conseiller technique pour la discipline du saut d’obstacles », a affirmé Karen Hendry-Ouellette. « Tous les membres du jury ont de l’expérience et savent ce qu’il faut faire pour atteindre le plus haut niveau du sport et voir les rêves devenir réalité. » CE a bon espoir de trouver la personne qui pourra constituer une équipe d’athlètes humains et équins capable de monter sur le podium d’ici trois ans.

Le jury d’embauche est composé des six membres suivants :

  • Karen Sparks, la présidente du comité de saut d’obstacles de CE, la directrice générale de Wesley Clover Parks et une athlète de saut d’obstacles de niveau Grand Prix.
  • Ian « Captain Canada » Millar, l’athlète équestre le plus décoré du Canada, le gagnant à deux reprises de la Coupe du monde de saut d’obstacles et un médaillé d’argent olympique.
  • Gail Greenough, la plus jeune et la première cavalière féminine canadienne à remporter l’or aux Championnats du monde de saut d’obstacles, une championne du monde et une membre du comité de la haute performance.
  • Chris Lindsay, un biathlète canadien et un conseiller de À nous le podium.
  • Karen Hendry-Ouellette, une ancienne membre de l’équipe de saut d’obstacles canadienne et la gestionnaire, Saut d’obstacles de CE.
  • James Hood, l’entraîneur en chef pour les Jeux paralympiques de Barcelone 1992, le chef de l’équipe équestre des Jeux olympiques de Londres 2012, le chef de l’équipe équestre des Jeux paralympiques de Rio 2016, le chef de l’équipe équestre de CE des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo 2020, et le directeur, Haute performance et relations avec la FEI de CE.

Le poste de conseillère ou conseiller technique est un rôle unique, excitant et empli de défis dans le domaine équestre. Le jury d’embauche recherche une personne ayant une connaissance approfondie de la discipline du saut d’obstacles sur la scène internationale. Elle ou il doit être avant-gardiste et équitable et doit être capable de travailler avec une variété de personnes et de comités, la FEI et nos partenaires financiers – À nous le podium, le Comité olympique canadien et Sport Canada.

« Il ne sera pas difficile de trouver une ou un sportif équestre qui démontre passion et engagement », a déclaré James Hood. « Nous devons trouver une ou un chef de file qui a un fort esprit d’équipe et qui peut faire face à des situations stressantes et prendre des décisions difficiles. Elle ou il doit être prêt à faire ce qu’il faut pour aider nos athlètes et entraîneurs à réussir tout en aidant à planifier la prochaine génération. La personne choisie doit pouvoir inspirer nos athlètes à obtenir de bons résultats parmi un nombre élevé d’athlètes de haut niveau qui se mettent constamment au défi pour s’améliorer à chaque concours. »

CE recherche la personne dont l’équipe de saut d’obstacles canadienne a besoin sur tous les niveaux. Une conseillère ou un conseiller technique qui aidera le Canada à se hisser sur le podium des épreuves de Coupe des nations, des Championnats du monde, des Jeux panaméricains et des Jeux olympiques.

Pour voir la description de l’emploi, veuillez cliquez ici

– 30 –

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.