Contenu additionnel fourni par Horse Sport (en anglais)

Plus tard cet été, la vétérinaire et athlète canadienne de concours complet Katie Malensek se rendra à Arville, en Belgique, avec Landjaeger, un hongre oldenburg de 9 ans (Landkönig x Unbrided’s Image), pour représenter pour la première fois le Canada à une Coupe des nations.

Mme Malensek, qui a élu domicile à Ormund Beach, en Floride, a rencontré « Brewster », un jeune cheval audacieux et téméraire, en 2015, lors d’une visite à la Flying Lion Farm, l’élevage de Juliana Whittenburg. Lors de cette première rencontre, le poulain n’a pas hésité à sauter une barrière pour retourner à l’écurie. [TRADUCTION] « Lorsqu’il a fait cela, a rapporté Mme Malensek, je me suis dit qu’il était soit courageux soit stupide, mais j’ai su que je devais l’acheter. » 

Mars 2014 — tout juste sorti du ventre de sa mère, Drink or Die, alias Angel Baby, une jument pur-sang, Brewster se fait bécoter par cette dernière Brewster, bébé 
Source : Juliana Whittenburg

Depuis ce jour fatidique, il y a huit ans, Mme Malensek a judicieusement travaillé à faire ressortir le meilleur de Brewster. [TRADUCTION] « Il avait un talent naturel pour le dressage et le saut d’obstacles, mais il lui a fallu un certain temps pour se débrouiller seul en cross-country, a-t-elle déclaré. Il avait peur de tout, même au niveau préliminaire — qu’il s’agisse de la largeur des obstacles, des ombres ou des obstacles à contourner. Durant cette période, il avait beaucoup de mal à faire le parcours et à se concentrer. Ce n’est qu’une fois au niveau intermédiaire qu’il a vraiment réussi à se concentrer ».

Toute l’équipe de l’écurie adore ce cheval audacieux et téméraire, y compris Nate, le mari de Mme Malensek (que l’on peut apercevoir sur la photo de gauche).
 
Bien qu’il soit beaucoup plus à l’aise aujourd’hui, Brewster conserve ce fort caractère que Mme Malensek avait entrevu dans cet enclos en 2014. [TRADUCTION] « Il n’est certainement plus aussi imprévisible, mais il est tout aussi audacieux et téméraire », a-t-elle répondu lorsqu’on lui a demandé si Brewster avait mûri au cours des dernières années. « Lorsqu’il veut aller quelque part, il se fiche de savoir avec qui. Il s’y rendra. Il est assez entêté sur le terrain. »

Du fait de son caractère audacieux, il aime avoir son espace à lui et n’hésite pas à faire connaître ses opinions. [TRADUCTION] « Comme il est plutôt grincheux avec les autres chevaux et qu’il aime beaucoup être à l’extérieur, il est dehors 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, a poursuivi sa propriétaire. Il est très bruyant dans les boxes; il aime attirer mon attention en frappant dans les portes. »

Mais son audace fait aussi de lui un excellent partenaire de concours. [TRADUCTION] « Il est persévérant. C’est un dur à cuire. Et il s’efforce vraiment de faire ce qu’il faut quand je le monte, a ajouté Mme Malensek. Pour les concours, c’est ma monture favorite. C’est dans ce genre d’occasion qu’il se ragaillardit et retrouve son éclat. Il a toute une personnalité, et nous l’adorons! » 

Grâce à l’entraînement et aux conseils de sa propriétaire, Brewster est devenu un athlète de concours complet ainsi qu’un bon partenaire de dressage, de cross-country et de saut d’obstacles.

Plus tôt cette année, le duo a participé à son premier concours CCI4* à Myakka City, en Floride, où il s’est classé 31e sur 53. [TRADUCTION] « Il s’est bien débrouillé en dressage et en cross-country, mais le saut d’obstacles avait lieu avant le cross-country, et ça, c’est toujours difficile pour lui. En général, il performe mieux lorsque le saut d’obstacles est placé après le cross-country, a déclaré Mme Malensek. C’est un cheval massif et puissant, et nous essayions encore des brides pour réaliser de plus belles formes, et il s’est juste éloigné un peu de moi. Mais je pense que ça ne se reproduira plus. »

Le prochain grand événement aura lieu en Belgique. Le couple se prépare à concourir sur un terrain vallonné en s’entraînant sur un tapis roulant sous-marin à Ocala une fois par semaine, et en participant à des concours dans la campagne vallonnée de Chattahoochee Hills, en Géorgie. Personne n’est inquiet en ce qui concerne le voyage transatlantique de Brewster. [TRADUCTION] « Les voyages se passent généralement bien, et il ne se préoccupe que de son estomac », a déclaré Mme Malensek en faisant référence à l’appétit insatiable de Brewster.

L’année où Brewster est né, tous les poulains de la Flying Lion ont reçu des noms en lien avec la nourriture et les boissons. Landjaeger, son nom d’enregistrement, est un type de saucisson allemand qui ressemble à la pepperette. Et Brewster (« brasseur » en anglais — la personne qui fabrique la bière) semble avoir compris ce concept, car il adore la nourriture!

[TRADUCTION] « Il mange n’importe quoi », s’est exclamée Mme Malensek en riant, lorsqu’on lui a demandé quelles étaient les collations préférées de Brewster. « Ma sœur dit qu’il a des lèvres de raie, parce que si on s’approche de son visage, il aspire la gâterie et nos doigts dans sa bouche. »

[TRADUCTION] « Ses gâteries préférées sont les paparmanes, a-t-elle poursuivi. Mais depuis que ma sœur lui a appris à sourire avec sa lèvre supérieure, il attend qu’on place la gâterie sous sa lèvre pour éviter de nous croquer les doigts. Même chose pour son grain. Elle lui a appris à s’éloigner de son bol et à faire un cercle, pour nous donner le temps de verser sa nourriture dans son bol sans qu’il nous piétine. »

Toutes les personnes qui le connaissent ont assisté avec joie à la progression de ce cheval entêté vers les niveaux supérieurs du sport. Et elles ont hâte de l’encourager dans sa tournée européenne. Après la compétition à Arville, le duo canadien se rendra au Royaume-Uni où il sera accueilli par Tim et Jonelle Price, des athlètes de concours complet de renommée mondiale. C’est là que Mme Malensek et Brewster s’entraîneront pour la Blenheim Palace International Horse Trails, qui aura lieu du 14 au 17 septembre. Puis, l’aventure du couple se terminera avec le grand concours quatre étoiles du CCI Lignieres en France, du 27 septembre au 1er octobre.

[TRADUCTION] « C’est un grand honneur pour nous de représenter le Canada à la Coupe des nations, a déclaré Mme Malensek. J’espère que j’aurai d’autres occasions de ce genre dans ma vie. Jamais je ne tiendrai cette chance pour acquise. »

Après cette grande aventure européenne, le duo rentrera à la maison où Mme Malensek laissera Brewster profiter des grands espaces pour le reste de l’automne avant de décider de la suite. [TRADUCTION] « Il espère secrètement se ranger, et que son plus grand défi consiste à garder la tête baissée jusqu’au prochain coin d’herbe! »

Pour en savoir plus sur la Coupe des nations de concours complet FEI d’Arville (Belgique), veuillez cliquer ici.

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.