Ottawa (Ontario), 19 avril 2021 – Canada Équestre (CE) est heureux d’annoncer que son Conseil d’administration a approuvé une nouvelle politique sur le fonds de réserve de fonctionnement qui entrera en vigueur le 1er mai 2021.

Le fonds de réserve de fonctionnement va permettre à CE de répondre efficacement aux conditions économiques variables et de financer des projets spéciaux alignés sur les objectifs stratégiques. De plus, ce fonds va protéger les budgets opérationnels de CE et va assurer la stabilité financière de ce dernier tout en veillant à ce qu’il puisse remplir sa mission sans difficulté pour les années à venir.

« Le fonds de réserve de fonctionnement nous permet de constituer une réserve financière qui protège nos activités contre les situations d’urgence, telles que les catastrophes naturelles, les pertes de revenus et, bien entendu, les pandémies », explique le président de CE, Chris Sorensen. « Le fonds peut aussi être utilisé pour une variété d’activités clés et de projets spéciaux qui sont harmonisés à notre plan stratégique. »

Les fonds de réserve de fonctionnement sont mis sur pied pour protéger les organisations à but non lucratif et pour s’assurer que des fonds d’urgence soient disponibles pour les soutenir en cas de besoin. Les organisations qui établissent des fonds de réserve doivent adhérer à une politique sur les fonds de réserve approuvée par le Conseil d’administration. Cette politique doit documenter explicitement les raisons du maintien des soldes de réserve, la façon dont les montants de réserve ont été calculés et quantifiés, ainsi que la manière dont les montants de réserve seront éventuellement utilisés.

« Notre nouvelle politique de fonds de réserve de fonctionnement a été élaborée au cours de la dernière année et elle a récemment été ajustée à la suite de commentaires transmis par nos comités des opérations en décembre dernier, lorsque nous avons présenté la politique pour la première fois », explique Meg Krueger, chef de la direction de CE. « Nous avons décidé de ralentir le processus de révision et de prendre le temps de répondre à leurs préoccupations, lesquelles étaient très concrètes. Nous avons présenté à nouveau le cadre de politique aux comités en mars et en avril, en ajoutant des détails supplémentaires sur les historiques des soldes et les fonds futurs. Ce fut un processus positif qui témoigne d’une réelle solidarité au sein de notre sport. »

L’une des récentes modifications apportées à la politique sur le fonds de réserve de fonctionnement concerne l’utilisation des historiques des soldes. Ces derniers seront réduits au fil du temps puisque tous les futurs dépôts au fonds de réserve de fonctionnement seront spécifiquement affectés à la constitution du fonds de réserve de fonctionnement.

« En tant que présidente du Comité de saut d’obstacles, j’avais de sérieuses inquiétudes par rapport au fonds de réserve. Je suis toutefois très heureuse de dire que j’ai travaillé avec Meg et qu’elle a réussi, selon moi, à répondre aux préoccupations principales de notre comité. Meg a adopté une approche axée sur la collaboration afin d’aller de l’avant avec une politique stratégique centrée sur l’avenir qui permettra le développement de toutes les disciplines et qui protégera CE lors de difficultés financières imprévues, telles qu’une pandémie », partage Karen Sparks, la présidente du Comité de saut d’obstacles de CE.

« Naviguer à travers les changements de pratiques comptables et de gouvernance de CE au cours des six dernières années a parfois été très ardu pour notre discipline d’une taille relativement modeste, a ajouté Dessia Miller, présidente du comité d’endurance de CE. Nous sommes heureux de voir que les efforts du comité d’endurance au cours de cette période ont conduit à une structure financière équitable qui protège l’intégrité des fonds particulièrement identifié pour les compétitions internationales d’endurance. Il y a maintenant plus d’imputabilité qui offre à son tour de la liberté pour assurer la croissance des programmes d’endurance à l’échelle nationale et internationale sans avoir à lutter pour profiter de notre juste part. Il s’agit d’une solide fondation financière sur laquelle nous pouvons bâtir. »

« Nous sommes satisfaits de l’équilibre que cette nouvelle politique établit. Les comités peuvent ainsi continuer à soutenir les projets importants, tandis que nous pouvons tous continuer à progresser vers notre objectif commun, qui est d’assurer la durabilité et la transparence des affaires de la fédération nationale dans son ensemble », conclut le Dr Yves Rossier, le président du Comité du contrôle des médicaments équins.

  • Le fonds de réserve de fonctionnement de CE va garantir :
  • La capacité de CE à gérer ses liquidités et à maintenir une flexibilité financière en cas de besoin ;
  • La stabilité financière à long terme de CE et sa capacité à répondre à des conditions économiques variables ;
  • La disponibilité de fonds d’urgence afin de soutenir CE en cas de besoin ;
  • La disponibilité de fonds supplémentaires pour des projets spéciaux afin d’aider CE à atteindre ses objectifs stratégiques ; et,
  • La capacité de CE de continuer à remplir sa mission — « diriger, soutenir, promouvoir, gouverner et protéger la communauté équine et équestre au Canada » — pour les années à venir.

Le fonds de réserve de fonctionnement de CE sera développé sur une période de 10 ans. L’objectif est qu’il atteigne 50 % du budget opérationnel annuel de CE au cours de cette période et qu’il fournisse le soutien financier nécessaire aux projets spéciaux de l’organisation afin de l’aider à atteindre ses objectifs stratégiques. Le fonds sera mis en œuvre en mai 2021 grâce à une allocation unique de 15 % du solde de chaque discipline et il augmentera chaque année à partir de l’exercice 2022-2023 grâce à une stratégie annuelle d’investissement et d’épargne.

« Nous sommes très satisfaits du résultat de la politique. Nous tenons à remercier les comités des disciplines et des opérations d’avoir démontré un engagement envers la responsabilité financière et un état d’esprit axé sur les solutions tout au long du processus de révision de la politique », conclut Meg Krueger. « Quand nous travaillons ensemble, nous en sortons toujours plus forts. »

– 30 –

À propos de Canada Équestre

Organe directeur national des sports et de l’industrie équestres, Canada Équestre (CE) a le mandat de représenter, de promouvoir et de faire progresser tous les intérêts équins et équestres. Rassemblant plus de 18 000 titulaires de licence sportive, quelque 90 000 participants inscrits, 11 organismes provinciaux et territoriaux de sport partenaires et plus de 10 organisations nationales affiliées, CE est un important contributeur à la santé sociale, physique, émotionnelle et financière de l’industrie équestre canadienne.

Personne-ressource pour les médias
Caroline Soble
Gestionnaire, Communications
csoble@equestrian.ca 

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.