Q and A With Paralympic Testing Technician Megan Fleming

Megan Fleming (Calgary, Alberta) va occuper le rôle de technicienne en dépistage aux Jeux paralympiques de Tokyo 2020 (Japon).
Source : ©CE/Shauna Curran-Cooper

Les responsabilités de Megan en tant que technicienne en dépistage consisteront à aider les vétérinaires au dépistage à prélever les échantillons dans le cadre du programme de la FEI sur l’antidopage et les médicaments contrôlés chez les équidés (Equine Anti-Doping and Controlled Medication Programme). Il s’agit d’une étape importante qui permet d’assurer la sécurité et l’équité des sports équestres.

Poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur la seule officielle paralympique du Canada et sur son nouveau rôle passionnant!

CE : Quel est votre parcours dans le milieu équin?

MF : Les chevaux ont une place importante dans ma vie depuis que je suis toute jeune. J’ai fait de l’équitation, tant pour la compétition que pour le loisir, et j’ai travaillé comme technicienne vétérinaire certifiée durant douze ans dans l’industrie équine. J’ai aussi eu la chance de m’impliquer dans d’autres grands événements équestres internationaux, comme les Jeux équestres mondiaux de 2018.

CE : Quelles étapes as-tu suivies pour travailler aux Jeux paralympiques?

MF : Le travail que j’ai effectué comme TCME auprès de CE et de la FEI m’a préparée à saisir cette occasion extraordinaire. En prévision des Jeux, je me familiarise avec les nombreux courriels que je reçois sur les protocoles paralympiques de 2020. Je me mets également à jour au niveau des nouvelles réglementations que je dois connaître.

Le réseautage m’a également été très utile dans le milieu équestre. J’ai eu la chance immense de travailler avec des vétérinaires et professionnels équins formidables dans un contexte autre que le dépistage. J’ai également eu des responsabilités liées au dépistage au sein de CE et la FEI. Je crois fermement que les bonnes occasions surviennent presque toujours lorsque l’on travaille dur et donne le meilleur de soi-même.

CE : Quels sont les défis particuliers de votre rôle de technicienne en dépistage?

MF : Le rôle de technicienne en dépistage engendre certainement des défis, mais pour être honnête, je n’en ai pas vraiment rencontré au cours des dernières années. Malgré cela, je dirais que nous pouvons être confrontés à des concurrents et à des chevaux qui refusent de coopérer. Cela peut rendre les journées éreintantes. La météo joue aussi parfois un rôle important dans le prélèvement d’échantillons. En général, mon expérience dans le milieu du dépistage est surtout positive.

CE : Que voulez-vous garder de cette expérience?

MF : Lorsque la pandémie de COVID-19 a commencé, je n’étais pas certaine de pouvoir aller aux Jeux paralympiques de 2020. Lorsque j’ai appris qu’ils étaient reportés à l’année suivante, j’étais folle de joie! Cette expérience va être tout à fait unique. Je me sens honorée et emballée de prendre part à cet événement. J’ai aussi très hâte de travailler avec certains des meilleurs athlètes équestres au monde. Je vais d’ailleurs voyager au Japon pour la première fois, cela va donc rendre l’expérience encore plus incroyable!

CE : Quels conseils donneriez-vous à ceux et celles qui cherchent à s’impliquer dans les Jeux paralympiques?

MF : Donnez toujours le meilleur de vous-mêmes et soyez prêts à saisir toutes les occasions qui s’offrent à vous. Vous ne savez jamais quelles portes peuvent s’ouvrir. Je crois aussi qu’il ne faut jamais cesser d’apprendre, puisque cela nous permet de contribuer dans notre milieu en partageant nos connaissances et notre expérience.

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.