La compétition étant en pause, nous avons pensé qu’il serait agréable de se souvenir des cavaliers, chevaux, équipes et organisations dont les réalisations de dimension historique nous ont émerveillés durant bien des années. Lors de son inauguration en 2006, le Panthéon équestre de Saut d’obstacles Canada a accueilli pas moins de huit membres. Nous avons consulté nos archives et vous proposons de jeter un regard sur une partie des recrues de cette année-là.

Panthéon équestre de Saut d’obstacles Canada – Édition de 2006, Première partie

Équipe médaillée d’or aux Jeux olympiques de 1968

Les Jeux olympiques de 1968 qui se déroulaient à Mexico ont été remarquables, et ce, pour bien des raisons, la principale étant qu’il s’agissait de la première fois que le Canada formait une équipe de saut d’obstacles olympique. Le 27 octobre 1968, au Estadio Olimpico Universtario, trois cavaliers canadiens et leurs chevaux se sont taillé une place privilégiée dans le coeur des Canadiens grâce à leur cran, leur détermination et leur courage. Jimmy Day et Canadian Club, Jimmy Elder et The Immigrant et Tom Gayford sur Big Dee, ont réussi à décrocher la médaille d’or devant des milliers de spectateurs lors de la toute dernière épreuve avant la cérémonie de clôture.

Gayford était le premier à prendre le départ à titre d’éclaireur de l’équipe. Le second était Day, suivi d’Elder à la position de dernier partant. Après avoir franchi le parcours éprouvant de la manche initiale constitué d’énormes obstacles, le Canada était troisième. De retour pour la seconde manche, les Canadiens affichaient l’impitoyable détermination qui leur a valu d’enlever la médaille d’or avec 102,75 fautes. La France a été médaillée d’argent (110,50) tandis que l’Allemagne prenait le bronze (117,25).

Salué en héros pour son habileté et son courage, le trio vainqueur composé de Gayford, Day et Elder a été accueilli au sein du Panthéon des sports canadiens et du Temple de la renommée olympique du Canada. Grâce à leur travail d’équipe, les trois cavaliers ont ramené au Canada la seule médaille d’or gagnée par des Canadiens aux Jeux olympiques de 1968.

SOURCE – Permission de publier de Canada Équestre

Commanditaire – BMO Groupe financier

BMO Groupe financier a un long et fier historique de soutien du sport équestre canadien.

Le groupe s’est tout d’abord associé au sport équestre en qualité de commanditaire initial de Spruce Meadows en 1976. Il y a maintenant plus de 40 ans que BMO Groupe financier commandite l’épreuve de Coupe des nations de Spruce Meadows, qui est devenue avec le temps, l’épreuve de Coupe des nations la plus richement dotée au monde. Le Canada est ainsi passé au rang des pays de prédilection pour la compétition de calibre international, et en 2006, l’équipe canadienne remportait la Coupe des Nations BMO Groupe financier pour la première fois de la longue histoire de cette épreuve !

Lors de cette victoire historique, c’est nul autre que Ian Millar qui était le dernier partant pour l’Équipe canadienne de saut d’obstacles. En 1988, BMO engage l’athlète aux dix participations olympiques au poste de conseiller équestre de la société, un partenariat qui a continué de prospérer. En 1994, en tant que commanditaire collaborateur de la tournée d’adieu de Big Ben, BMO offre les profits de la vente des produits dérivés à l’Association canadienne d’équitation thérapeutique ainsi qu’à l’Équipe canadienne de saut d’obstacles. En 2005, le groupe aidait fièrement à commanditer une statue de bronze grandeur nature d’Ian Millar et Big Ben. Cette représentation permanente de l’admirable carrière de ces deux légendes du saut d’obstacles a été installée dans leur ville de Perth, en Ontario.

Pendant plus d’une décennie, soit des années 80 à 90, BMO Groupe financier a été le commanditaire officiel du circuit intérieur d’automne de la Coupe des Nations qui se tenait au Washington International Horse Show, au National Horse Show de New York et au Royal Agricultural Winter Fair de Toronto.

Outre sa contribution à titre de commanditaire, BMO Groupe financier offre son appui au sport équestre canadien en administrant le programme d’affinité MasterCard pour le sport équestre. Le groupe BMO fait un don à Canada Hippique selon chaque historique d’achats au détail des cartes émises.

Le soutien apporté par BMO Groupe financier représente la commandite la plus fidèle et la plus productive à ce jour au sein du sport de saut d’obstacles canadien.

A Look Back at Past Jump Canada Hall of Fame Inductees

SOURCE : Cealy Tetley

Bâtisseur (individuel) – Brigadier général W. Denis Whitaker (à titre posthume)

Le brigadier général Denis Whitaker fut un véritable héros canadien. Ancien combattant décoré, athlète exceptionnel, auteur réputé et homme d’affaires avisé, il a marqué le milieu équestre principalement en tant que fondateur de l’Équipe équestre canadienne.

Au poste de président, Whitaker a occupé les plus hautes fonctions pendant les années glorieuses du sport équestre canadien. Il a fait briller ce sport en difficulté à la suite de la guerre, en lui redonnant l’honneur, le respect et la stabilité qui lui faisaient défaut. En 1960, il crée l’Équipe équestre canadienne et la divise en trois comités représentant les trois disciplines de la FEI, soit le saut d’obstacles, le dressage et le concours complet. Totalement dévoué aux attributions de la présidence de l’équipe, il utilise ses contacts dans le milieu des affaires et des médias pour faire des collectes de fonds en vue d’accroitre la visibilité et le développement des sports équestres. C’est sous sa direction qu’en 1967 le Canada forme pour la première fois une équipe pour chacune des trois disciplines équestres présentées aux Jeux panaméricains. Cette année-là, James Day et Canadian Club ont gagné la médaille d’or en individuel et le Canada, la médaille de bronze.

C’est aussi Whitaker qui s’est battu avec succès pour faire reconnaitre les chevaux comme des athlètes auprès de l’Association olympique canadienne. Les chevaux sont ainsi devenus admissibles à une aide financière pour leur transport. Ce nouveau financement de l’Association olympique canadienne a donné lieu pour la première fois à la formation d’une équipe dans les trois disciplines présentées aux Jeux Olympiques de 1968 à Mexico. Une participation fructueuse puisque l’équipe de saut d’obstacles y remporte la médaille d’or. Président de l’Équipe équestre canadienne jusqu’à sa retraite en 1979, Whitaker voit, durant son mandat, le Canada ramener au pays deux médailles olympiques, deux titres de champion du monde et pas moins de quinze médailles aux Jeux panaméricains. En 1989 il est nommé membre de l’Ordre du Canada et en 1990 il est intronisé au Panthéon des sports canadiens.

Bien que Whitaker soit plutôt reconnu pour ses immenses contributions au niveau international, il a aussi pris part à plusieurs épreuves équestres. Toute sa famille montait à cheval, appréciant surtout le steeple-chase, la chasse à courre et le saut d’obstacles, et sa fille Gail l’accompagnait souvent dans ses sorties équestres. Whitaker a donné un nouveau souffle au Hamilton Hunt en 1958.

Whitaker est décédé en 2001 à l’âge de 86 ans. Il a laissé en héritage de grandes réalisations, tant aux niveaux international et national qu’auprès des groupes de base des sports équestres.

A Look Back at Past Jump Canada Hall of Fame Inductees

SOURCE : Permission de publier du Horse Publications Group

Pony – Farnley Soya

La fameuse carrière de Farnley Soya, une jolie ponette baie au doux regard, s’est déroulée sur deux décennies. Elle a marqué sa génération en remportant un nombre record de championnats au Royal Agricultural Winter Fair (Concours hippique Royal) sous la selle de plusieurs jeunes cavaliers.

Née en 1969 à la Ferme Farnley de Charlottesville, en Virginie, Farnley Soya a été achetée à l’âge de cinq ans par l’entraineure Sue Pritchard pour sa cliente Susan Biggar. Mieux connue sous le nom de Beanie, Farnley Soya remporte le premier de ses nombreux championnats cette même année. En 1975, elle est vendue à Belinda Chopping et John Weir, qui la mèneront encore à plusieurs victoires avant de la revendre à Amber Castleman de la Ferme Looking Back.

C’est Bobbie Reber qui aura l’honneur d’être son dernier entraineur, et la généreuse petite jument aura trois autres cavaliers. En effet, Chris Delia sera le premier à l’acheter suivi de Bonnie Lynn Fraser et c’est finalement Ashley, la fille de Bobbie, qui sera sa dernière cavalière. C’est après sa dernière victoire en championnat à l’âge de 21 ans que Farnley Soya prendra une retraite bien méritée.

En dépit de son âge avancé, Farnley Soya se découvrira des talents de génitrice en devenant poulinière chez Pru Richardson où elle sera saillie par Llanarth Senator. Elle démontrera encore son incroyable qualité en produisant deux poulains à l’âge de 24 et 25 ans. Farnley Soya et ses deux poulains, Farnley Bean Sprout et Farnley Cauliflower, voyageront ensuite à Reber Ridge en Colombie-Britannique pour rejoindre Bobbie où elle y vivra ses dernières belles années. Après tous ces succès, Farnley Soya s’est finalement éteinte en 2006 à l’âge vénérable de 37 ans, tout juste trois mois avant d’être intronisée.

Tous ceux qui ont connu Farnley Soya en ont gardé un tendre souvenir. Elle a été un formidable professeur et une grande championne pour bon nombre de jeunes cavaliers.

A Look Back at Past Jump Canada Hall of Fame Inductees

SOURCE : Permission de publier du Horse Publications Group

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.