Le Palm Beach Masters accueillait l’épreuve amicale par équipe CSIO-J (CSIO-J Friendly Team Competition) et la Coupe des nations CSIO-Y (CSIO-Y Nations Cup), des épreuves en deux manches sur le modèle des Coupes des nations FEI senior, disputées par des équipes de trois ou quatre cavaliers.

Dans la première épreuve au programme, la CSIO-J dotée de 8 000$, l’Équipe canadienne « Eh Team » était formée des Canadiennes Sara Tindale (16 ans, Campbellville, Ont.) et Emma Bergeron (17 ans, vit actuellement à Wellington, FL), ainsi que du Brésilien de 15 ans, Marco Antoni Peixoto Ferreira Filho.

Dirigée par la chef d’équipe et vétérane olympique, Beth Underhill (Schomberg, Ont.), la « Eh Team » a affronté trois solides équipes d’athlètes internationaux de la génération montante. Elle était la seule équipe en désavantage numérique (trois cavaliers au lieu de quatre), ce qui ne lui permettait pas d’exclure le moins bon résultat dans chaque manche. Cependant, les membres ont déployé tous leurs efforts et l’équipe a réussi à prendre la seconde position avec 12 points au compteur. 

Canada’s Rising Stars Shine in Jumping Team Competition at CP Palm Beach Masters

Bien qu’en désavantage numérique avec trois cavaliers et aucune possibilité d’exclure le moins bon résultat, tous les efforts ont été déployés et la Eh Team a réussi à prendre la seconde position dans l’épreuve amicale par équipe CSIO-J.
De g. à d. : Emma Bergeron, Sara Tindale , Beth Underhill et Marco Antoni Peixoto Ferreira Filho.
Source : © Cealy Tetley – www.tetleyphoto.com

Au poste d’éclaireur pour son équipe, Tindale était la première à franchir le parcours de 1m40 composé de 12 obstacles et 15 efforts de saut, avec des combinaisons double et triple ainsi qu’un bidet. La jeune fille de 16 ans a eu l’honneur d’être la première cavalière à obtenir un sans-faute. Elle montait Djibab van de Linthorst (Nabab de Reve x Amethist), le warmblood hollandais de 11 ans de Tindale Farms.

Peixoto Ferreira Filho a offert une autre prestation impeccable à son équipe, à bord de Finola (Cardento x Quick Star), une warmblood hollandaise de neuf ans appartenant à Everse Horses. Bergeron était sur le point d’obtenir un parcours parfait avec Dallas (Douglas x Nimmerdor), un étalon warmblood hollandais de 11 ans appartenant à Susan van Lammers, lorsque son cheval a effleuré une barre très légère au septième obstacle, ce qui lui a coûté quatre points.

Au terme de la première manche, la « Eh Team » occupait la deuxième position (quatre points) à égalité avec la bannière américaine Stars and Stripes. La Danish Connections était troisième (14 points), tandis que l’équipe des Nations Unies était quatrième (17 points).

Au deuxième tour, on demandait aux cavaliers de franchir exactement le même parcours. C’est Bergeron qui s’est distinguée cette fois. La cavalière et son étalon ont livré une prestation sans faille tandis que leurs coéquipiers perdaient chacun quatre points. Tindale a tutoyé un oxer en début de parcours et Peixoto Ferreira Filho a connu lui aussi des ennuis au septième obstacle.

Canada’s Rising Stars Shine in Jumping Team Competition at CP Palm Beach Masters

La dernière partante de la « Eh Team », Emma Bergeron, a bataillé ferme dans le cadre de sa première épreuve par équipe, ce qui a porté fruit puisqu’au deuxième tour, elle et Dallas ont contribué à installer l’équipe sur la deuxième marche du podium.
Source : © Cealy Tetley – www.tetleyphoto.com

La « Eh Team » a ainsi obtenu un résultat de 12 points et conservé sa deuxième position. L’équipe américaine Stars and Stripes a remporté la victoire (quatre points), les Nations Unies ont pris le troisième rang (22 points) et la Danish Connections a terminé à la quatrième place (29 points).

« C’est un résultat absolument fantastique, compte tenu que nous avions une équipe de trois cavaliers. Ils ont pris beaucoup d’expérience, particulièrement nos deux jeunes filles qui faisaient leurs premières armes », a commenté Underhill, en expliquant qu’il s’agissait de la première fois que Tindale et Bergeron représentaient le Canada. « Emma a fait face à beaucoup de pression en étant au poste de dernière partante. Elle a dû puiser dans toutes ses ressources. »

L’épreuve suivante au programme était la Coupe des nations CSIO-Y. Le Canada était représenté par Sabrina Lefebvre (19 ans, Mirabel, Qué.), Alexanne Thibault (21 ans, Boucherville, Qué.) et Sam Walker (16 ans, Nobleton, Ont.).

Tout comme l’équipe canadienne Junior, l’équipe canadienne Jeune cavalier était en désavantage numérique (trois cavaliers au lieu de quatre), et ne pouvait pas exclure le moins bon résultat dans chaque manche. Le parcours était similaire (12 obstacles et 15 efforts de saut), mais la hauteur atteignait 1m45.

Thibault était la première en piste pour l’équipe. Elle montait Sanjay (Canturo x Acord II), son warmblood slovaque de 11 ans. Bien que le couple ait fait face à quelques défis onéreux (16 points), ils se sont améliorés au deuxième tour (12 points). Lefebvre a livré un sans-faute lors de la première manche sur Alaska (Asca Z x Concorde), sa jument zangersheide de 12 ans, et n’a délogé qu’une seule barre au deuxième tour (quatre points).   

Canada’s Rising Stars Shine in Jumping Team Competition at CP Palm Beach Masters

Le poste de pilier de l’équipe canadienne Jeune cavalier était occupé par Sam Walker, le cavalier qui a remporté, en novembre 2018, les honneurs de la finale Médaille EEC, ainsi que du ASPCA Maclay National Championship. Sa partenaire dans la Coupe des nations CSIO-Y était Coralissa.
Source : © Cealy Tetley – www.tetleyphoto.com

C’est Sam Walker qui occupait le poste de pilier de l’équipe. Ce jeune homme a été propulsé au rang de vedette de son sport en devenant le quatrième Canadien de l’histoire à remporter les honneurs du ASPCA Maclay National Championship à l’automne 2018. Au terme de la première manche, Il a ajouté un autre sans-faute au tableau du Canada, aux rênes de Coralissa (Com Air x Corrado 1), la jument holsteiner de neuf ans de MarBill Hill Farm. Au deuxième tour, alors que le duo était en route pour un autre excellent parcours, une barre crève-coeur est tombée au tout dernier obstacle, ce qui leur a fait perdre quatre points.

Avec 36 points au compteur, le Canada a eu droit à la quatrième place. L’équipe 1 des É.-U. a été déclarée victorieuse (12 points), le Mexique a pris la seconde position (25), tandis que l’équipe 2 des É.-U. était classée troisième (33).

« Sabrina et Sam ont tous deux représenté le Canada l’été dernier aux Championnats nord-américains FEI Jeunesse de 2018. Ce sont deux jeunes cavaliers dont le progrès est particulièrement évident et ce, avec les mêmes chevaux qu’ils montaient aux CNAJ. Ils ont acquis de l’expérience par équipe en représentant le Canada et ils ont peaufiné leurs techniques. Cette expérience leur a permis de rehausser leur niveau et leur donner plus de facilité et je suis tout à fait ravie qu’ils aient enregistré ces splendides résultats aujourd’hui. » 

Canada’s Rising Stars Shine in Jumping Team Competition at CP Palm Beach Masters

L’Équipe canadienne Jeune cavalier arborant fièrement la feuille d’érable durant le défilé des nations.
De g. à d. : Alexanne Thibault, Beth Underhill, Sabrina Lefebvre et Sam Walker.
Source : © Cealy Tetley – www.tetleyphoto.com

Poursuivant ses commentaires, Underhill a tenu à souligner la reconnaissance du Canada envers la famille Jacobs qui a organisé un concours d’une telle envergure pour les jeunes afin de leur procurer une occasion de se mesurer les uns aux autres dans des épreuves de coupe des nations. « Il s’agit d’une année d’inauguration et nous sommes enchantés d’y avoir participé. Ce fut une expérience épatante pour l’ensemble de nos cavaliers. »

Pour obtenir de plus ample informations ainsi que les résultats des épreuves par équipe CSIO-J et CSIO-Y, visitez le : https://palmbeachmasters.com.

– 30 –

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.