Comme le dressage est une question de relation avec le cheval, son succès avec Rêve de Glatigny (Vierzen x Dornick B), 14 ans, Umour de Glatigny (Doppelspiel x Viersen K) un poney selle français de 11 ans, ne surprend pas puisque Scarlett s’est alliée aux hongres depuis ses débuts.

On the Rise: Scarlett Hansen Packs a One-Two Pony Punch

Scarlett Hansen d’Outremont, Québec, a fait tourner les têtes sur le circuit de dressage FEI avec ses deux chevaux, Rêve de Glatigny (à gauche) et Umour de Glatigny (à droite).
Photo : Ingrid Hansen

« Ils sont tous les deux nés à la maison pour être vendus », raconte Scarlett. « Rêve était mon premier, alors je l’ai gardé, et le second, Umour, s’est cassé la jambe quand il était poulain et je ne pouvais pas le vendre, et ça a bien tourné pour moi. »

Le nom des poneys est le reflet de leur élevage: le suffixe ‘de Glatigny’ fait référence à la ville natale de la famille en Normandie en France, où Scarlett et les poneys sont nés et ont grandi. Les noms ‘Rêve’ et ‘Umour’ ont été choisis par la famille Hansen, et ont aussi des histoires derrière eux.

« ‘Rêve’ en anglais est dream, explique Scarlett. En France, tous les noms commencent par une lettre différente chaque année. Quand Rêve est né, c’était la lettre ‘r’, alors nous l’avons appelé Rêve parce que ma sœur voulait l’appeler ainsi. Umour est née l’année de la lettre ‘u’. Nous l’appelions ainsi parce que le premier jour où nous l’avons vu, il est venu au galop et s’est allongé sur nous comme un cheval qui a été humain toute sa vie, alors il était vraiment, vraiment drôle. Sans compter qu’il est né le 1er avril ! »

On the Rise: Scarlett Hansen Packs a One-Two Pony Punch

Les deux poneys sont nés à la maison – sur la photo Umour de Glatigny à un mois et Scarlett (avec le chandail rose) à quatre ans, moins de 12 ans avant de conquérir ensemble le circuit FEI.
De gauche à droite : Ingrid, Ilana, Scarlett et James Hansen
Photo : Ingrid Hansen

Tandis que Rêve et Umour ont grandi côte à côte, ils ne pouvaient pas être plus opposés dans leur personnalité. Umour est anxieux, mais veut toujours faire de son mieux, tandis que Scarlett décrit Rêve comme étant heureux et un peu paresseux.

« Il est plus comme un poney avec son caractère, très sympathique et toujours heureux », explique Scarlett à propos de Rêve « Il parle tout le temps avec ses yeux et ses oreilles, et nous avons vraiment une connexion ensemble. Je joue tout le temps avec lui et nous travaillons aussi très dur. Mes poneys sont ensemble depuis leur naissance jusqu’à aujourd’hui; ils peuvent rester dans la même étable, le même champ ou la même remorque. Ils sont très amicaux. »

Si amicale, en fait, que Scarlett a même emporté ses poneys pour voir ses amis ou pour des vacances, les mettant dans les jardins pendant qu’elle faisait ses visites. Toutefois, le plaisir avec les poneys est équilibré par de longues heures de travail acharné. Étonnamment, Scarlett, qui monte à cheval depuis l’âge de cinq ans, a entraîné les deux poneys elle-même sans demander l’aide d’un adulte. La route vers le cercle des vainqueurs a été longue, mais Scarlett a persévéré et même pendant le premier spectacle de Rêve, quand le petit poney noir est entré en scène, puis a immédiatement décidé de se retirer.

La mère de Scarlett, Ingrid Hansen, se souvient en riant : « Rêve était à Paris, le spectacle était sur les Champs-Élysées, il y avait beaucoup de monde et il y avait du bruit. Il avait peur, alors il a sauté les barrières et s’est enfui! »

Cependant, Scarlett a tenu bon. Elle et Rêve sont retournés sur la scène, et ont finalement été nommés champions de Paris de premier niveau en 2015.

On the Rise: Scarlett Hansen Packs a One-Two Pony Punch

Scarlett et Umour avec l’entraîneur, Mary Ambrose.
Photo : Ingrid Hansen

Peu de temps après, Scarlett a déménagé de la France à Bromont au Québec avec ses poneys et elle a rapidement repris leur formation sous le drapeau canadien. Depuis le début de sa carrière en FEI en 2018, Scarlett ne s’est classée en dehors des trois premières places qu’une seule fois sur 46 rencontres, et elle a un taux de victoires de plus de 60%. Elle a obtenu ses meilleurs résultats personnels avec chaque poney au Championnat de Division Enfants de Cedar Valley 2018, avec un pointage de 70,833% pour gagner la compétition par équipe de catégorie Enfants avec Umour, et de 70,095% pour remporter la compétition par équipe de catégorie Poneys avec Rêve.

De plus, l’équipe a accumulé plusieurs titres ensemble. Scarlett et Rêve ont été nommés champions canadiens 2016 de la division Enfants, champions canadiens 2017 Poneys et Reprises FEI, et champions de la division Poneys aux Championnats internationaux de dressage jeunesse 2019 en Floride. Umour a décroché son propre titre, celui de champion de la division Enfants FEI 2017.  

On the Rise: Scarlett Hansen Packs a One-Two Pony Punch

Scarlett a entraîné elle-même les deux poneys jusqu’au niveau FEI.
Photo : Susan J. Stickle

Si le palmarès de Scarlett avec Rêve et Umour est vraiment exceptionnel, peut-être plus remarquable encore est le lien solide que le talentueux trio a maintenu au fil des voyages et des compétitions. « Ils vivent toujours avec moi et je suis toujours dehors avec eux ; c’est vraiment la meilleure vie », conclut Scarlett.

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.