Nos athlètes de dressage (Brittany Fraser-Beaulieu, Lindsay Kellock et Chris von Martels) ont tous trois obtenu des résultats supérieurs à 79 % dans le cadre d’épreuves pré-olympiques. Le fait que certaines grosses pointures européennes, de l’Allemagne en particulier, aient reçu des notes supérieures à 80 % n’est nullement décourageant. Au contraire, cela augure très bien pour le Canada. Rappelons que l’histoire sportive de ces pays et leur accès aux chevaux et aux compétitions leur procurent un certain avantage. L’avancée des Canadiens en dressage alors que ce sport est profondément ancré dans la culture des pays européens est donc tout à fait épatante !

En devenant la deuxième Canadienne de l’histoire à se qualifier pour la reprise libre olympique, Brittany a donné au Canada une autre raison de se réjouir. Durant cette dernière épreuve, La cavalière et son cheval, All In, sont allés encore plus loin en affichant un résultat de 76,404 %.

Lorsque Brittany a exécuté son arrêt-salut final, l’équipe a bondi de joie. Bien que ses notes ne lui aient pas permis de décrocher une médaille, elles en disent long sur l’actuelle trajectoire du Canada.

Le succès de Brittany est un excellent motivateur pour sa propre carrière et pour celle des athlètes de la relève qui l’ont choisie comme entraîneure, notamment la talentueuse Camille Carier-Bergeron qui a fort bien réussi aux Championnats nord-américains Jeunesse. Brittany transmet aussi ses connaissances à d’autres athlètes de l’Équipe canadienne. Colleen Loach, qui participait aux Jeux olympiques de Tokyo 2020 en concours complet, travaille actuellement sous la houlette de Brittany. L’expérience de cette dernière s’accroît au rythme de ses résultats. De retour au pays, elle partagera ses nouvelles connaissances auprès de l’ensemble du milieu de dressage canadien.

Il existe une tendance tout à fait similaire en paradressage. Quatre athlètes se préparent actuellement à participer aux Jeux, soit Lauren Barwick, Winona « Noni » Hartvikson, Jody Schloss et Roberta « Bert » Sheffield. Les notes de Lauren se maintiennent dans les 70 %. Elle a récemment établi un record personnel avec Sandrino lorsque les juges leur ont accordé 77,656 %. Bert et Fairuza se sont installées au top trois dans chacune des cinq épreuves auxquelles elles ont participé dernièrement.

Ce sont les premiers Jeux de Brittany, Lindsay, Chris, Noni, et de leurs montures. Lauren et Roberta, bien que vétéranes dans cette discipline paralympique, seront aux commandes de chevaux qui n’ont jamais participé aux Grands Jeux. Tandis que Jody a présenté Lieutenant Lobin aux Jeux équestres mondiaux de Tryon en 2018, ce couple entrera dans la carrière paralympique pour la première fois.

Nos étoiles canadiennes en sont au tout début de leurs carrières olympiques et paralympiques. Puisque nous sommes à l’aube de Paris 2024, ne manquez pas de les suivre, de même que ceux et celles qui sont à l’œuvre dans les coulisses du sport. Nous ne cessons de prendre de l’envergure.

Cordialement,

Christine Peters
Gestionnaire principale
Programme de dressage olympique et paralympique

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.