Originaire de Selkirk (Man.), Monsieur Little était le fils de Frederick et Helen (Norquay) Little. Il avait acquis son expertise équestre en joignant à temps partiel l’unité de cavalerie de la Milice canadienne, The Fort Garry Horse, de Winnipeg, au Manitoba. Durant sa carrière militaire qui s’est étendue sur plusieurs décennies, il s’est distingué par ses gestes héroïques au cours de la Seconde Guerre mondiale, notamment au Jour du débarquement, à St-Aubin-sur-Mer, en France, ainsi qu’à Hoogerheide, aux Pays-Bas, ce qui lui a valu la Croix militaire pour son courage et sa bravoure, une décoration du Canada ainsi que la Légion d’honneur du président de la France. Pour obtenir de plus amples détails sur l’extraordinaire carrière militaire de William Little, veuillez consulter la page du Fort Garry Horse Museum and Archives.

Lorsqu’il se retire des forces militaires, Little revient à ses racines équestres. Il devient directeur général du Canadian Horse Council, puis directeur des épreuves équestres dans le cadre des Jeux olympiques de Montréal en 1976.

« Montréal s’est vue confier les Jeux seulement en 1974. Nous sommes donc partis de zéro pour construire les infrastructures et pour cela, nous avions besoin d’un gestionnaire à qui le mot « travail » ne faisait pas peur », se remémore Roger Deslauriers, directeur du Parc équestre olympique de Bromont. « Bill était un bourreau de travail. Il se relevait les manches et le boulot allait bon train, que ce soit pour créer le parcours de cross-country ou la carrière de concours, il faisait avancer les choses. Je me souviens que nous avions une réunion chaque matin à six heures, et une autre chaque soir à 21 heures durant toute la durée des Jeux pour résoudre les difficultés qui avaient surgi durant la journée ou qui pouvaient surgir le lendemain. Il a toujours maintenu une attitude agréable; sa grande force était sans aucun doute son caractère positif. »

Suite au succès des Jeux, M. Little se voit confier le tout premier poste de directeur général de la Fédération équestre canadienne en 1977.

« L’industrie avait confiance en ses capacités parce qu’il était un leader reconnu », indique Cara Whitham (Campden, Ont.), une juge de dressage FEI 5* à la retraite qui a connu William Little alors qu’elle était directrice du dressage à la FEC. « Je le trouvais très amical et compétent, avec une personnalité très engageante qui donnait en toutes circonstances la priorité à l’industrie équine canadienne. »

Après avoir pris sa retraite de la FEC en 1984, Little continue de mettre ses talents au service du milieu équestre. En 1986, il se joint à nouveau à Roger Deslauriers et fait équipe avec Hans Pracht, pour écrire une page d’histoire en attirant pour la toute première fois hors de l’Europe les Championnats mondiaux de dressage qui auront lieu à Cedar Valley, en Ontario.

Grâce à cet homme courtois et diplomate, doté d’un don naturel pour résoudre les conflits et créer des liens, les sports équestres ont fait d’immenses progrès au pays. En outre, il était aimé et admiré pour son éthique de travail exemplaire et son grand sens de l’humour par tous ceux qui ont eu l’immense chance de le connaître.

« C’est avec une grande tristesse que je viens d’apprendre le décès de Bill », déplore Richard Mongeau, chef de la direction de Canada Équestre. « En faisant preuve d’un leadership exemplaire et d’un profond engagement dans le milieu équestre, il a jeté les fondements d’une tradition d’excellence au sein de la Fédération équestre canadienne qui se poursuit encore aujourd’hui chez Canada Équestre. »

Monsieur William Little laisse dans le deuil sa fille, Sandra Tryfon et son beau-fils Andreas Tryfon, de même que ses petits-enfants Nicholas, Yiannis et Alexia et ses arrières petits-enfants, Andreas, Thea et Alexandra. Pour exprimer vos sympathies, merci d’envisager de faire un don à l’organisme Canadian Guide Dogs for the Blind.

– 30 – 

In Memoriam: William Little (1920-2019)

PHOTO : Canada Équestre offre ses sincères condoléances à la famille et aux amis du Lieutenant-colonel (retraité) William « Bill » Dalton Little, MC, CD. Résidant à Ottawa (Ont.), il est décédé paisiblement le 21 avril dernier à l’âge de 99 ans.

SOURCE : The Fort Garry Horse Museum and Archives 

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.