CE va publier prochainement de l’information supplémentaire sur ses plans visant à assurer la sécurité de tous les athlètes humains et équins en cette saison de concours. Entre-temps, CE demande à tout le monde d’être extrêmement prudent lors des déplacements d’équidés.

Qu’est-ce que l’HVE-1 ?

L’HVE-1 est un virus à ADN pouvant provoquer des avortements et des maladies respiratoires et nerveuses chez les équidés. Pour en savoir plus sur l’HVE-1, veuillez consulter les sites Web de l’American Association of Equine Practitioners (en anglais seulement) et de l’Agence canadienne d’inspection des aliments.

L’état de l’éclosion

La souche neurologique actuelle de l’HVE-1 semble extrêmement agressive et contagieuse.

Plusieurs cas ont été confirmés aux États-Unis, ainsi que dans des installations de l’Ontario et du Québec. Pour consulter les notifications de maladies pour l’Amérique du Nord, veuillez visiter les sites Web du Equine Disease Communication Centre (en anglais seulement) et du Système canadien de surveillance de la santé animale. Pour accéder aux avis de CE sur les cas confirmés de maladies à déclaration obligatoire au Canada, veuillez vous abonner ici en sélectionnant « Alertes de santé ».

La Fédération Équestre Internationale (FEI) a annulé les événements internationaux de dix pays européens en raison d’une souche neurologique similaire, mais non reliée, de l’HVE-1, laquelle provient de Valence (Espagne). Vous pouvez consulter les mises à jour du département vétérinaire de la FEI ici.

La prévention du HVE-1

Afin de protéger au mieux vos équidés et les troupeaux canadiens de l’HVE-1, veuillez respecter les mesures suivantes :

  • Prendre connaissance de la Norme nationale de biosécurité pour les exploitations et sites de rassemblement du secteur équin de l’ACIA et visionner la vidéo Owners and Facility Operators Biosecurity Webinar de CE (en anglais seulement).
  • Consulter votre vétérinaire pour connaître les pratiques de vaccination et les solutions sanitaires appropriées.
  • Vous assurer que vous détenez les ressources nécessaires pour réagir rapidement à une éclosion de maladie selon votre système de gestion d’installation individuelle.
  • Créer et mettre en œuvre un plan de quarantaines pour les équidés qui arrivent ou reviennent à votre installation afin de vous assurer que tous les équidés de l’installation sont protégés durant la période d’incubation. Mettre en place des « bulles » selon les similitudes présentes dans votre installation afin de contribuer au contrôle et à la prévention d’une propagation d’un cas positif éventuel dans votre installation.
  • Imprimer et mettre les affiches suivantes sur votre stalle, dans le cadre d’un concours, ou dans votre installation équestre :
  • Prendre, deux fois par jour, la température de tous les chevaux à risque, conserver les résultats dans un registre et isoler les équidés présentant une fièvre d’environ 101,5 – 102,5 °F.
  • Développer et mettre en œuvre un plan d’intervention d’urgence pour chaque équidé présentant des symptômes ou une maladie, notamment en assurant une isolation immédiate et en communiquant avec un vétérinaire.
  • Éviter les zones de regroupement lors de déplacements ou de participations à des concours et respecter la distanciation sociale entre les gens et les équidés lorsque vous êtes à l’extérieur de votre installation, ferme, écurie ou « bulle ».
  • Ne pas partager votre équipement avec d’autres équidés ou d’autres « bulles » d’équidés et abolir les contenants d’eau ou de nourriture collectifs.
  • S’assurer que les équidés n’ont pas de contact nez à nez et respecter la distanciation sociale entre les chevaux.
  • Adopter une bonne hygiène chaque fois que vous changez de bâtiment, notamment en vous lavant les mains et en changeant vos vêtements.
  • Les responsables doivent laver leurs mains entre les soins portés à chaque cheval et mettre en œuvre et maintenir les mesures de biosécurité appropriées.

Participez à la Téléconférence nationale sur la surveillance de la santé et du bien-être des équidés

La prochaine téléconférence nationale sur la surveillance de la santé et du bien-être des équidés aura lieu le 10 mars 2021, à 12 h (HE).

La Dre Amy Greer, du Collège de médecine vétérinaire de l’Ontario, va se pencher sur les liens entre les concours de CE, les chevaux et les sites de compétition de l’Ontario, ainsi que sur les conséquences de ces structures de réseaux sur le risque d’introduction et de propagation de maladies équines. Elle sera accompagnée de la Dre Alison Moore, du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation de l’Ontario.

Pour obtenir plus de renseignements sur la téléconférence et pour savoir comment y participer, veuillez cliquer ici.

Des questions ?

Pour en savoir plus sur la santé et le bien-être des chevaux et accéder à de l’information et des ressources supplémentaires sur la biosécurité, veuillez visiter notre site Web à www.equestrian.ca/industrie/sante.

Veuillez envoyer vos questions sur les éclosions actuelles de l’HVE-1 à la personne suivante :

Kristy Laroche
Directrice, Industrie et développement des équidés actifs
klaroche@equestrian.ca
1 866 282-8395, poste 130

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.