Ottawa (Ontario), le 18 février 2021 – Canada Équestre (CE) présente ses plus sincères condoléances à la famille et aux amis d’Eva « Evi » Maria Pracht de Stouffville (Ontario), décédée le 15 février dernier à l’âge de 83 ans.

Evi a évolué dans le milieu du dressage dès son enfance puisqu’elle était la fille de l’athlète olympique allemand, Josef Neckermann. En 1981, tout juste un an après avoir quitté l’Allemagne de l’Ouest pour s’installer au Canada, elle a représenté son pays d’adoption dans le cadre d’une épreuve préparatoire aux Jeux équestres mondiaux. En 1984, elle a fait ses débuts aux Jeux olympiques de Los Angeles sous l’unifolié rouge et blanc avec son cheval Little Joe.

Le dressage était très peu connu au Canada dans les années quatre-vingt. Tandis qu’elle continuait de viser l’excellence pour elle-même, Evi a accueilli avec générosité tous ceux et celles qui souhaitent apprendre. En 1986, elle et son mari, Hans Pracht, ont réussi à convaincre les organisateurs des Championnats mondiaux de dressage d’innover en choisissant le Canada au lieu de l’Europe pour les présenter. Le site des Pracht, International Equestrian Sport Services Ltd, de Cedar Valley (Ontario), est ainsi devenu le théâtre de prestations de calibre mondial – du jamais vu pour le public canadien. Evi, qui y a participé avec Emirage, son Warmblood suédois, s’est classée parmi les trois premiers.

C’est d’ailleurs avec ce cheval qu’Evi a gravi les échelons pour rejoindre le sommet des podiums internationaux. Grâce à la contribution de ce couple, l’Équipe canadienne de dressage a remporté la médaille d’or aux Jeux panaméricains d’Indianapolis de 1987 et, l’année suivante, la médaille de bronze aux Jeux olympiques de Séoul. Evi a rejoint l’équipe canadienne une ultime fois dans le cadre de la Coupe du monde de 1991.

Tout au long de sa carrière d’athlète et des décennies qui ont suivi, Evi a poursuivi son travail d’encadrement d’athlètes de haut niveau. Elle a donné son appui à sa fille, Martina Pracht, en lui confiant les rênes d’Emirage en vue des Jeux olympiques de Barcelone de 1992. Elle a prodigué des conseils à Ashley Holzer, une olympienne à quatre reprises qui avait été sa coéquipière à Séoul. Elle a également dispensé son enseignement à Tina Irwin, qui a été médaillée d’or en individuel et en équipe aux Jeux panaméricains de Lima de 2019. L’immuable passion d’Evi pour le sport, la profondeur de ses connaissances et son esprit positif faisaient en sorte que sa présence était appréciée et fort recherchée sur les terrains de concours.

« Evi a marqué à jamais notre collectivité et sa disparition est vivement ressentie dans tout le pays », souligne Meg Krueger, chef de la direction de CE. « En qualité d’athlète, d’entraîneure et d’inlassables organisatrice et promotrice de concours, elle a transformé le sport de dressage au Canada et lui a insufflé la prospérité qu’il connait aujourd’hui. Ceux et celles qui ont eu le bonheur de suivre ses enseignements transmettent maintenant son immense héritage aux jeunes générations. »

Eva Maria Pracht laisse dans le deuil sa fille Martina et sa petite-fille, Sabrina von Buttlar, qui perpétue la tradition équestre familiale au sein des sports de chasse et de saut d’obstacles.

– 30 –

In Memoriam: Eva Maria Pracht (1937-2021)

PHOTO – Canada Équestre offre ses plus sincères condoléances à la famille et aux amis de feu Eva Maria Pracht de Stouffville (Ontario), décédée le 15 février 2021 à l’âge de 83 ans.
SOURCE – Cealy Tetley 

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.