Santiago 2023: Canadian Jumping Team Clinches Olympic Qualification with Silver Medal

La tension était bien présente lors de cette journée riche en émotions, où le classement est demeuré incertain jusqu’à la toute dernière barre. L’épreuve, qui suivait le format d’une Coupe des nations, était composée de deux manches. Le parcours comptait 13 obstacles (16 efforts de saut) de 1,60 m et un temps limite de 77 secondes. Le tout rappelait une fois de plus le sud du Chili, grâce au grand talent de la conceptrice brésilienne Marina Azevedo, et offrait un défi fidèle au niveau du championnat.

Santiago 2023: Canadian Jumping Team Clinches Olympic Qualification with Silver Medal

Les médaillés d’argent : Beth Underhill, Amy Millar, Mario Deslauriers et Tiffany Foster. 
Source : Cealy Tetley

Le Canada a entamé la première manche en troisième place, mais a réussi à conclure l’épreuve plus haut sur le podium avec une médaille d’argent, une note finale de 17,62 et une précieuse qualification pour Paris. Les États-Unis, qui logeaient au cinquième rang provisoire, ont eux aussi remporté leur billet pour les Jeux olympiques en dérobant l’or grâce à deux doubles sans-fautes (12.37). Le champion en titre brésilien s’était quant à lui déjà qualifié pour Paris, mais a livré une féroce compétition, ce qui lui a permis de s’emparer du bronze avec 20,32 points, son dernier partant ayant reçu huit pénalités. La quatrième place a été attribuée au Mexique, qui a pu obtenir la troisième et dernière qualification olympique disponible.

[TRADUCTION] « La compétition était rude aujourd’hui et je suis extrêmement fier de mon équipe, a dit le chef d’équipe, Ian Millar. Il y a eu quelques petits incidents en première manche, mais j’étais certain qu’ils se reprendraient à la deuxième, et c’est ce qu’ils ont fait. »

Santiago 2023: Canadian Jumping Team Clinches Olympic Qualification with Silver Medal

Tiffany Foster et Figor
Source : Cealy Tetley

Tiffany Foster (Langley, C.-B.) était la première partante pour le Canada aux rênes de Figor (VDL Groep Zagreb x Indoctro), un Warmblood néerlandais de 13 ans que la cavalière possède avec Artisan Farms (groom : Caroline Holmberg). Le duo a débuté l’épreuve en grand en livrant une performance parfaite et exceptionnelle en seulement 76,59 secondes.

[TRADUCTION] « Tiffany et Figor ont certainement livré la meilleure performance de la journée en ce qui a trait à la précision et à leur style traditionnel, a mentionné le chef d’équipe. Ils ont d’ailleurs fait un autre sans-faute lors de la deuxième manche. »

[TRADUCTION] « Il était incroyable. Il était encore mieux dans cette manche, a dit la cavalière à propos de sa monture. Plus il saute, plus il se détend. Je suis si fière de lui et je suis si reconnaissante d’avoir un cheval comme lui. Il rend les épreuves amusantes, même si elles sont très stressantes. Je tiens à souligner ses propriétaires, Andy et Carlene Ziegler, qui ont rendu tout ceci possible. »

Le couple a ainsi effectué l’unique double sans-faute du Canada. Il a su démontrer son assurance et ses habiletés sur le parcours et donner confiance aux membres de son équipe. L’athlète et son cheval ont conclu la journée avec une note individuelle de 4,40 et une cinquième place provisoire en vue de la compétition individuelle de vendredi.

Santiago 2023: Canadian Jumping Team Clinches Olympic Qualification with Silver Medal

Mario Deslauriers et Emerson
Source : Cealy Tetley

Mario Deslauriers (Venise-en-Québec, Qc) était le deuxième à prendre le départ sur Emerson (Eldorado VD Zeshoek x Berlin), le Warmblood belge de 11 ans de Wishing Well LLC (groom : Megan Grabowski).

Le cavalier a connu une bonne première manche, mais a buté une barre malchanceuse. Il a donc obtenu quatre pénalités malgré un temps très rapide de 71,64. En deuxième manche, le couple a délogé une barre vers la fin de la combinaison triple, ajoutant quatre pénalités à son score et le laissant avec une note finale de 11,89 et une quinzième place en individuel. Tous les regards se sont ensuite tournés vers Amy Millar et Beth Underhill dans l’espoir qu’elles livrent des sans-fautes.

[TRADUCTION] « Il a bien fait durant les deux manches, a dit Mario Deslauriers avec déception, après son erreur en deuxième manche. C’était magnifique. Il a encore besoin d’expérience, car il n’a jamais participé à de grands Jeux, mais c’est un peu triste, car je sais qu’il peut franchir ces parcours sans problème. Donc sans vouloir mettre de pression, il nous faut maintenant deux sans-fautes. »

Santiago 2023: Canadian Jumping Team Clinches Olympic Qualification with Silver Medal

Amy Millar et Truman
Source : Cealy Tetley

Les troisièmes partants pour le Canada étaient Amy Millar (Perth, Ont.) et Truman (Mylord Carthago*HN x Kolibri), le Selle français de 14 ans de Millar Brooke Farm LTD. & Overlund (groom : Danny Ingratta).

Le duo a franchi le parcours en 75,76 secondes en première manche, mais a délogé une barre vers la fin, ce qui lui a coûté 4 pénalités. Il a toutefois réussi à livrer le très attendu sans-faute en deuxième manche, terminant ainsi l’épreuve avec une note de 5.71, une neuvième place et une qualification pour la finale individuelle du vendredi.

[TRADUCTION] « Truman me rend si fière. Il voulait vraiment faire un sans-faute aujourd’hui. Je me suis sentie plus décontractée et plus concentrée en deuxième manche et mon cheval était fabuleux. Nous avons donc réussi, a dit Amy Millar. Maintenant, il faut attendre. Ces championnats sont stressants pour tout le monde et c’est un grand exercice mental, mais c’est une mission accomplie. »

Santiago 2023: Canadian Jumping Team Clinches Olympic Qualification with Silver Medal

Beth Underhill et Nikka vd Bisschop
Source : Cealy Tetley

Beth Underhill (Mulmur, Ont.) a pris le dernier départ pour le Canada sur la selle de Nikka vd Bisschop (Emerol NOP x Nabab de Reve), la Warmblood belge de 10 ans de Rein Family LLC (groom : Clemence Resseguier).

Après une barre tombée en première manche, la performance du couple à la deuxième s’annonçait cruciale. Il a livré un sans-faute exceptionnel qui, à la lumière des autres résultats, lui a permis d’assurer une médaille et une qualification olympique pour Équipe Canada. Avec deux athlètes de plus en lice, tout semblait indiquer une médaille de bronze.

[TRADUCTION] « Je pense que nous avons tous et toutes ressenti la même pression. Nous l’avons sentie dès le début. Tiffany devait se lancer et nous montrer la voie à prendre et a été remarquable durant les deux manches. Les notes de tout le monde ont compté et tout le monde a contribué, a expliqué Beth Underhill. Le sans-faute d’Amy nous a inspirées. Prendre le dernier départ est toujours un peu plus stressant, mais ma jument a été formidable et s’est reprise avec un sans-faute en deuxième manche. Je suis très reconnaissante envers ses propriétaires Mark Rein et Tara Dow-Rein. Nous sommes ravies d’être sur le podium et de pouvoir viser Paris. »

La cavalière a conclu l’épreuve avec une note de 8,02 et une onzième place, ce qui lui permettra de participer à la finale individuelle.

Il ne restait plus que deux couples après le passage de Beth Underhill, soit un des États-Unis (deuxième) et un du Brésil (premier). Leurs performances ont fait bouger le classement, puisque les États-Unis ont livré un autre sans-faute, lui permettant de se hisser au premier rang, tandis que le Brésil a glissé au troisième rang avec huit pénalités supplémentaires. Le Canada s’est donc retrouvé sur la deuxième marche du podium.

Le chef d’équipe, Capitaine Canada, a apporté son opinion sur le déroulement de la semaine. Des préparations au jour J, il pensait que tout s’était fait de la façon la plus canadienne possible. [TRADUCTION] « L’une des grandes forces de l’équipe canadienne est notre synergie. Nous avons toujours été capables de nous serrer les coudes. C’est ce qui nous a permis de réussir la deuxième manche. C’était très beau à voir. »

[TRADUCTION] « Il s’agit de quatre couples athlète-cheval de haut calibre et ils savent comment performer sous la pression et accomplir leur travail, a ajouté Ian Millar. Notre remplaçante, Erynn Ballard, a été la meilleure remplaçante possible et nous la remercions, ainsi que le propriétaire de Gakhir, Ilan Ferder, et sa groom, Stephanie Kerman, pour tout ce qu’ils ont fait pour l’équipe. Nous avons obtenu la médaille d’argent et sommes maintenant en route pour Paris! »

[TRADUCTION] « Une médaille par équipes est un accomplissement incroyable. Grâce à cette qualification pour Paris, nous sommes maintenant très heureux à l’idée d’être représentés en équipe dans les trois disciplines aux Jeux olympiques, a dit James Hood, le directeur de la haute performance de CE. Nous sommes très fiers de cette équipe. Tout le monde, y compris les athlètes, les chevaux, les grooms, les propriétaires, les membres du personnel, les entraîneur(e)s, les partisan(e)s, les ami(e)s et les proches ont joué un rôle dans cette réussite. Nous tenons à souligner cette vague de soutien qui a rendu tout ceci possible. Félicitations, tout le monde, vous l’avez bien mérité. »

[TRADUCTION] « Je remercie aussi Sport Canada et le Comité olympique canadien pour leur soutien continu dans nos programmes et pour leur aide sur notre parcours vers les Jeux panaméricains. Merci aussi à nos hôtes de Santiago 2023, à l’Organisation sportive panaméricaine et à la fédération équestre panaméricaine. »

Soyez des nôtres le vendredi 3 novembre pour assister à l’épreuve individuelle, qui aura lieu de 11 h à 16 h 30 (heure locale). Le Canada y sera représenté par trois cavalières en individuel, soit Tiffany Foster, Amy Millar et Beth Underhill.

Pour en savoir plus et voir tous les résultats, veuillez cliquer ici (en anglais).

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.