Pour de nombreux étudiants qui suivent des cours d’équitation dans la région de Claremont (Ont.), le Pickering Horse Centre est comme une deuxième maison. L’environnement chaleureux de l’établissement équestre n’a rien de surprenant, car ce dernier est géré par la famille Yaghdjian, composée de Danielle, Gary et leur fille Emily.

Le don pour l’entraînement coule dans les veines de la famille Yaghdjian. Danielle est une entraîneuse de compétition certifiée de CE et une spécialiste en développement des entraîneurs du Programme national de certification des entraîneurs (PNCE). Elle a aussi remporté le titre de Responsable du développement des entraîneurs de l’année en 2017. Gary, un entraîneur spécialiste en équitation classique et western certifié de CE, a été nommé Entraîneur équestre de l’année de l’Ontario en 2018 et est un commissaire FEI de niveau 2 en reining. Quant à Emily, elle a suivi les traces de ses parents et est entraîneuse de compétition certifiée de CE.

Certified Coach Spotlight – February 2019

Le Pickering Horse Centre à Claremont (Ont.) est géré par une famille de talentueux entraîneurs certifiés de CE : Gary (gauche) et Danielle (droite), et leur fille Emily (centre).
Source : Gracieuseté de Danielle Yaghdjian

Poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur les pratiques d’entraînement de Danielle et de Gary et découvrir comment ils gèrent l’entreprise familiale!


CE : Comment avez-vous fait vos premiers pas dans le monde de l’équitation et de l’entraînement?

GY : Je me suis un peu laissé prendre au jeu. Au secondaire, j’étais doué pour les arts et le théâtre, mais je n’envisageais pas de faire carrière dans ces domaines. Mon père était enseignant, et il possédait un cheval qu’il avait l’habitude d’atteler. En 1978, il en a acquis un deuxième dans le but de créer une entreprise commerciale. Un an plus tard, il a trouvé que c’était la pire idée au monde et est retourné à l’enseignement. Mais moi, j’adorais ça, et j’ai continué. Quand j’ai commencé, je ne savais même pas de quel côté il fallait mettre la nourriture pour les chevaux. Mais grâce aux ressources disponibles et au programme de certification des entraîneurs, j’ai pu développer mes connaissances.

DY : J’ai commencé à pratiquer l’équitation dès mon jeune âge et j’ai toujours su que je voulais travailler avec les chevaux. J’ai d’abord été cavalière en équitation western, et j’ai participé à des camps et suivi des cours de base. Adolescente, j’ai rencontré Gary dans une écurie locale à Scarborough, et c’est à ce moment-là que je me suis réellement impliquée et que ma passion pour l’équitation a grandi. Ce que je voulais le plus perfectionner, c’était l’entraînement – offrir de meilleurs entraînements et élever l’équitation au rang de sport. C’est donc principalement ce que j’essaie de faire depuis dix ans. En plus d’aider tout le monde à l’écurie à devenir de meilleurs entraîneurs. C’est important d’aider nos étudiants à se familiariser avec le système d’entraînement, et de les amener à exceller dans ce qu’ils font et à obtenir une certification d’entraîneur.

CE : Qui étaient vos mentors d’entraînement?

GY : J’ai fait mes débuts avec Bruce et Sandra Brown. Sandra était parmi les premières personnes à essayer l’entraînement de l’équitation western. J’ai donc commencé à prendre des leçons d’équitation à son établissement, et puis elle m’a guidé jusqu’à ce que j’obtienne ma certification d’entraîneur.

DY : Mon plus grand modèle est Barbara Mitchell. J’ai suivi des cours avec elle pendant quelque temps et je la voyais toujours aux compétitions : je la trouvais toujours tellement professionnelle et douée dans ce qu’elle faisait. C’est là que j’ai réalisé que Barbara était ce que j’aspirais à devenir. Penny Murray compte aussi parmi mes mentors, et bien sûr mon mari, Gary.

CE : Qu’est-ce que vous aimez de l’entraînement?

DY : Ce qui m’anime, ce sont mes élèves – surtout les plus jeunes, car ce sont des éponges et ils assimilent tout ce qu’on leur dit. Ça m’inspire de voir leur manière de monter se transformer, et de les voir évoluer dans les circuits auxquels nous participons, ainsi qu’à l’école d’équitation. 

Certified Coach Spotlight – February 2019

Danielle trouve inspirant de voir ses élèves développer leurs habiletés en selle. On la voit ici entraîner Shana Roopchan, de Pickering (Ont.).
Source : Gracieuseuté de Danielle Yaghdjian

GY : Quand j’ai été initié au reining et que j’ai vu les chevaux tourner et glisser pour la première fois, j’ai trouvé ça tout simplement magique. Je me demandais : « Comment fait-on pour que les chevaux accomplissent cela? ». L’idée que quelqu’un puisse montrer comment l’enseigner, je trouvais ça tellement inspirant. Je pense que c’est ce que je trouvais fascinant : devenir un meilleur communicateur, acquérir le savoir, et maîtriser parfaitement tous les concepts.

CE : Quelle est votre philosophie d’entraînement personnel?

DY : Durant les compétitions, je vois beaucoup d’entraîneurs qui disent aux étudiants ce qu’il faut faire, mais qui ne leur expliquent pas comment le faire ou ce qu’ils doivent améliorer en particulier. Moi, c’est ce que je fais : je leur apprends à devenir des cavaliers qui réfléchissent pour résoudre des problèmes par eux-mêmes. Je leur donne des outils qu’ils peuvent utiliser tout seuls, autant à la maison que lors des séances d’entraînement.

GY : Ma philosophie d’entraînement s’inspire probablement des mauvais entraîneurs que j’ai eus, ceux qui ne donnent pas d’explications. Ils semblaient garder certaines choses secrètes. Ma motivation a donc été de mettre en mots tous ces non-dits : que puis-je faire pour devenir un meilleur communicateur, pour aider quelqu’un à assimiler un concept essentiel, à être en mesure de l’appliquer et à comprendre pourquoi il l’a fait, et pas seulement parce que l’entraîneur l’a dit?

Certified Coach Spotlight – February 2019

Les Yaghdjian souhaitent aider leurs élèves à devenir indépendants, à être des cavaliers capables de résoudre des problèmes grâce à une connaissance approfondie de la théorie derrière la compétence.
Source : © EC/Caroline Soble

CE : Avec trois entraîneurs qui gèrent le Pickering Horse Centre, de quelle manière les rôles et responsabilités sont-ils répartis?

GY : Notre établissement compte 50 chevaux et s’adresse principalement aux cavaliers spécialisés en chasse et en saut d’obstacles. Nous organisons une série de concours équestres, présentant toutes les différentes disciplines, allant des spectacles de reining, de chasse et de saut d’obstacles aux concours de races, et même quelques concours d’agilité canine. Et finalement, nous gérons une école et un camp de jour d’été équestres. Bref, notre établissement offre des services équins complets.

Je m’occupe de l’infrastructure et de l’organisation des chevaux. Avec Emily, je supervise l’équipe de concours. Emily est devenue l’entraîneuse en chef de l’équipe de concours, en plus de s’occuper de la formation et de l’équitation. Danielle s’occupe de notre école d’équitation, de notre camp de jour d’été et de l’administration.

DY : Ça fait seulement deux ans qu’Emily a commencé à travailler à temps plein, mais elle endosse déjà le rôle de mentore dans l’écurie. Elle est un modèle pour nos étudiants, qui sont en majorité des jeunes femmes, et a vraiment développé les grandes compétences d’entraîneur que Gary et moi possédons. C’est aussi pour ça que nous avons tant de succès.

Certified Coach Spotlight – February 2019

Les Yaghdjian se partagent les responsabilités au Pickering Horse Centre. Emily et Gary (ci-dessus) supervisent l’équipe de concours.
Source : Gracieuseté de Danielle Yaghdjian

CE : Comment est-ce de gérer une entreprise familiale?

GY : C’est probablement la chose la plus difficile et la plus gratifiante que nous ayons faite. Nous segmentons l’entreprise pour que chacun d’entre nous occupe une fonction principale qu’il maîtrise parfaitement, mais nous coopérons sur tout le reste pour en faire un succès. Nous faisons en sorte que l’entreprise nous permette de gagner notre vie et réponde à tous nos besoins. Nous nous entendons parfois comme chien et chat, mais nous nous aimons et nous nous soutenons beaucoup.

Le saviez-vous? 

En tant que commanditaire du Programme de certification des entraîneurs de CE, Henry Equestrian Insurance Brokers Ltd. offre 10 % de rabais sur toutes les assurances pour entraîneurs ainsi que des rabais supplémentaires pour les entraîneurs certifiés de CE.

    This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.