Le 4 novembre 2018, quatre nouveaux membres ont été accueillis au Panthéon équestre de Saut d’obstacles Canada. Depuis sa création en 2006, 57 champions ont été mis à l’honneur pour leurs contributions aux sports de chasse et saut d’obstacles du Canada. Dans ce numéro, nous présentons les réalisations du concepteur de parcours olympique, Robert Jolicoeur.

Officiel : Robert Jolicoeur

Jump Canada Hall of Fame Celebrates 2018 Inductees

PHOTO – Robert Jolicoeur (au centre) a été intronisé au Panthéon équestre de Saut d’obstacles Canada dans la catégorie des Officiels. Son frère, Pierre Jolicoeur (à gauche), et Michel Vaillancourt lui présentent le trophée du Panthéon équestre.
Source : Michelle C. Dunn

Chaque concepteur de parcours rêve de voir ses objectifs olympiques se réaliser. Ceux de Robert Jolicoeur ne se sont pas seulement réalisés – ils ont donné le coup d’envoi à sa carrière.

Dans les années soixante-dix, les frères Robert et Pierre Jolicoeur sont de jeunes professionnels qui exploitent leur entreprise équestre de la banlieue ouest de Montréal, les Écuries Robespierre de St-Lazare.

A chaque concours de chasse et saut d’obstacles auquel il participe, Robert se plaint du piètre état des parcours auprès de l’organisateur. Un jour, lorsque l’un d’eux lui répond

« pourquoi ne pas le faire vous-même? », Robert attrape la balle au bond et commence à créer des parcours de saut d’obstacles et de concours complet. Si bien, que lors des Jeux olympiques de 1976 à Bromont, il se voit confier le poste d’adjoint au concepteur de parcours Tom Gayford. Cette distinction marquera un point tournant dans sa carrière qui s’engagera dès ce moment sur une nouvelle voie.

Inspiré par l’architecte paysagiste qui réalise l’aménagement des carrières de concours des olympiques de 1976, Robert entre à l’Université de Montréal à l’âge de 28 ans et obtient, quatre ans après, une maîtrise en architecture de paysage. En 1981, dès sa sortie de l’université, il fonde International Equestrian Design. La croissance de son entreprise ne tarde pas à s’accélérer et, de l’aménagement de parcs urbains, il se spécialise bientôt dans le design de sites équestres, allant des hippodromes aux stades olympiques.

Lorsque la Fédération équestre internationale (FEI) lance son programme d’accréditation d’officiels, Robert est le premier concepteur de parcours du Canada à accéder à l’échelon ‘O’ correspondant à ses compétences de niveau olympique.

Robert Jolicoeur a conçu les parcours de certaines des plus importantes épreuves au monde, notamment au Royal Agricultural Winter Fair de Toronto et au National Horse Show du Madison Square Garden de New York. Il a été délégué technique FEI dans le cadre de trois finales de Coupe du monde et à plus de 80 épreuves qualificatives de Coupe du monde. Il excellait dans les derbys de saut d’obstacles puisque les tracés des cross-country et steeplechase qu’il avait créés dès ses débuts lui avaient fait acquérir une précieuse expérience de travail avec des obstacles naturels.

Son empathie en qualité d’homme de cheval, ses compétences en matière de conception de parcours, sa formation d’architecte paysagiste lui ont conféré un regard privilégié sur la planification et la construction de sites équestres. Avec un angle de vision qui allait bien au-delà de la carrière de concours, Robert a été rapidement reconnu et recherché lorsqu’il s’agissait de concevoir des plans pour des domaines équestres privés, tout autant que pour des installations dédiées à la course ou à la compétition. Robert est également réputé pour avoir toujours placé la sécurité et le confort du cheval au premier rang de la planification de ses structures, dans un souci de fonctionnalité et d’esthétique. Il est en outre considéré comme le plus grand expert d’Amérique du Nord en ce qui a trait aux surfaces de manèges et de carrières de concours grâce à une utilisation judicieuse de matériaux de drainage pour chaque site.

Aux Jeux olympiques de Montréal en 1976, Robert a conceptualisé les parcours de saut d’obstacles. Vingt années plus tard, il était l’architecte de l’ensemble des structures des Jeux olympiques d’Atlanta. Au Canada, il a été chargé de l’aménagement des carrières de grand prix sur gazon du Thunderbird Show Park de Langley, en Colombie-Britannique, et de celles des Wesley Clover Parks d’Ottawa, en Ontario – deux sites qui accueillent des épreuves FEI depuis ce temps. Chez nos voisins du sud, il a conçu l’édification de deux sites de grande notoriété : le Palm Beach International Equestrian Center de Wellington, Floride, ainsi que le Rancho Mission Viejo Riding Park de San Juan Capistrano, Californie. En tout, il estime qu’il a bâti plus de 1 000 carrières de concours jusqu’ici.

Illustre innovateur dans sa discipline, Robert Jolicoeur a marqué d’une empreinte indélébile le sport de chasse et saut d’obstacles. C’est un grand honneur de l’accueillir au sein du Panthéon équestre de Saut d’obstacles Canada. 

Présenté par le Thunderbird Show Park

Pour visionner la vidéo-hommage dédiée aux remarquables réalisations de Robert Jolicoeur, veuillez cliquer ici

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.