Vejer de la Frontera (Espagne), le 29 octobre 2022 – L’équipe canadienne de saut d’obstacles s’est classée septième dans le cadre de l’épreuve de Coupe des nations CSIO3* de la Andalucia October Tour (Vejer de la Frontera, Espagne).

Lors de sa dernière participation de l’année, l’équipe du Canada figurait parmi les 15 nations inscrites à cette Coupe des nations dotée de prix en argent s’élevant à 50 000 €. Pour cette épreuve en deux manches, le concepteur espagnol Javier Trenor Paz avait aménagé un parcours à 1,50 m dans une vaste carrière gazonnée. A la fin du premier tour, huit équipes étaient qualifiées pour revenir disputer la seconde partie de l’épreuve.

Tim Wilks, un cavalier de 27 ans qui réside présentement à Henley on Thames (Angleterre), était le premier en piste pour le Canada. Aux commandes de Diamanthella VG Z (Diamant de Semilly x Hickory Mail), la Zangersheide de neuf ans de IN Showjumpers, le cavalier a connu un excellent départ qui ne lui a coûté que quatre points.

Canadian Show Jumping Team Seventh in Spanish Nations’ Cup

Tim Wilks (Henley-on-Thames, GBR) et Diamanthella VGZ, la jument de IN Showjumpers.
Source : Moisés Basallote

Rebecca McGoldrick, une cavalière originaire de Toronto (Ontario), a offert un splendide sans-faute au Canada avec l’aide de Fanta M (Cicero Z van Paemel x Navarone), le Warmblood néerlandais de 12 ans dont elle est copropriétaire avec Debbie McGoldrick.

Lors de sa seconde participation en Coupe des nations pour le Canada, Susan Horn (Bolton, Ont.) a produit un résultat de 12 points qui a été exclu du score global. La cavalière de 38 ans montait une Sport Horse grise de 13 ans d’origine belge appartenant à Kingsfield Farm, Dominka van de Lucashoeve (Cardento 933 x Chin Chin).

Kyle Timm (Calgary, Alb.) était au poste de pilier de l’équipe avec Farezzo (Arezzo VDL x Van Gogh), le Warmblood néerlandais de 12 ans d’Adam Pearsall et Torrey Pines Stable Inc. Le couple a enregistré une perte de huit points. Après avoir ajouté ce résultat à celui de Tim Wilks, le Canada s’est retrouvé sixième avec 12 fautes au total. L’équipe espagnole était en tête de peloton avec zéro fautes.

Canadian Show Jumping Team Seventh in Spanish Nations’ Cup

Rebecca McGoldrick (Toronto, Ont.) et le hongre Fanta M dont elle est copropriétaire avec Debbie McGoldrick.
Source : Moisés Basallote

Lors de la seconde manche, Tim Wilks a ajouté 12 points au score du Canada, tandis que le cheval de Rebecca McGoldrick qui avait laissé tous les obstacles en place lors de sa tentative initiale, a posé le pied sur la bordure du plan d’eau, ce qui lui a coûté quatre points. Susan Horn en a inscrit huit et Kyle Timm, 12 de plus. Après avoir rejeté le résultat de Tim Wilks, le Canada a vu son compte de points s’élever à 24 dans cette manche, pour un résultat final de 36.

Au grand plaisir de la foule, l’Espagne a été déclarée gagnante de l’épreuve (4). La Colombie est arrivée deuxième (12), la Grande-Bretagne, troisième (16) et l’Irlande, qui affichait 16 également, est tombée en quatrième position en raison d’un temps moins rapide. La Belgique a pris la cinquième place (24), suivie de la Suède au sixième rang (28). 

Canadian Show Jumping Team Seventh in Spanish Nations’ Cup

Susan Horn (Bolton, Ont.) et Dominka van de Lucashoeve, la jument de Kingsfield Farm.
Source : Moisés Basallote

« Nos athlètes ont été super efficaces au premier tour; les carrières gazonnées présentent toujours des conditions différentes aux participants et participantes », observe Beth Underhill qui était au poste de chef d’équipe. « Tim a été excellent à titre de premier partant, il a signé une fort belle prestation. N’oublions pas que son cheval n’a que neuf ans. Lorsque Rebecca a obtenu un sans-faute, cela a donné confiance aux autres. Son cheval a posé le pied sur la bordure du plan d’eau au second tour, mais ce couple a réalisé deux belles prestations dont l’équipe est très fière. »

Beth Underhill poursuit son évaluation de la performance de l’équipe en ces termes : « Dans la première manche, le cheval de Susan était un peu trop en avant, ce qui leur a nui au passage de certaines lignes, mais Susan l’a bien ramené et on a constaté une belle amélioration au deuxième tour. Le cheval de Kyle s’est montré un peu fatigué mentalement et physiquement lorsqu’il a entrepris le deuxième parcours. Nous apprenons à connaitre ce cheval. Peut-être n’était-il pas à l’aise sur le gazon, qui sait, mais Kyle a fait de son mieux. Il n’y a pas longtemps qu’ils sont ensemble. Bientôt, ce cheval ne sera que plus expérimenté dans les épreuves comportant deux manches. »   

Canadian Show Jumping Team Seventh in Spanish Nations’ Cup

Kyle Timm (Calgary, Alb.) et Farezzo, le cheval d’Adam Pearsall et Torrey Pines Stable Inc.
Source : Moisés Basallote

Dans l’ensemble, Beth Underhill se dit très satisfaite de la performance de l’équipe canadienne, ajoutant : « Ce fut génial de constater qu’une équipe moins expérimentée a été capable de revenir en force à la seconde manche. Cet automne, nous avons eu la possibilité de placer nos jeunes espoirs face à de nouveaux défis afin qu’elles et ils puissent se perfectionner. Nous avons besoin d’ajouter bon nombre d’athlètes d’envergure à notre liste de cavalières et cavaliers de Coupe des nations. L’expérience sera profitable à toutes et tous et nous serons plus solides à l’avenir. J’ajoute que le soutien était très présent parmi nos athlètes. Elles et ils donnaient leurs idées et participaient activement aux réunions et discussions. Voilà comment nous agissons au Canada – et voilà ce qui compose les bonnes équipes équestres du Canada! »

Pour de plus amples renseignements au sujet du CSIO3* Vejer de la Frontera (Espagne), veuillez cliquer sur ce lien (en anglais) : www.longinestiming.com/equestrian/2022/ii-andalucia-october-tour-week-3-vejer-de-la-frontera.

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.